Les 4 étapes de l’outplacement

Sommaire

    etapes-outplacementLa pandémie qui touche actuellement le monde entier est lourde de conséquences. De nombreuses entreprises sont lourdement impactées voire doivent cesser leur activité provoquant une recrudescence de licenciement et de chômage.

    Comment accompagner ces salariés qui se retrouvent malgré eux sans emploi ?

    L’outplacement apparaît comme une solution très intéressante à exploiter. 

    Qu’est-ce que l’outplacement ?

    Apparue dans les années 80-90 aux Etats-Unis, l’outplacement ou reclassement externe est une prestation de conseil et d’accompagnement à la mobilité exercée par un professionnel des ressources humaines spécialisés dans le retour à l’emploi.

    Véritable outil social, l’outplacement permet au salarié de rebondir en se créant les opportunités d’un nouveau départ professionnel.

     

    A lire aussi : Qu’est-ce que l’outplacement ?

     

    Comment se déroule un outplacement ?

    Il ne faut pas confondre l’outplacement avec le bilan de compétences. Contrairement à celui-ci, la loi ne définit ni son déroulement, ni sa durée. Ces éléments dépendront donc des besoins propres à chacun et du contrat qui liera le salarié, l’entreprise et le prestataire.

    Nécessitant un certain nombre d’outils (tests, bilan, formation…), l’outplacement suit une méthodologie que nous pouvons découpée en 4 grandes étapes :

    1/ Faire le bilan et définir un nouveau projet professionnel

    Tout outplacement doit débuter par un bilan professionnel qui permettra de lister l’ensemble des compétences mais également de prendre du recul sur l’ensemble de son parcours, déterminer les traits de caractère dominants et les envies. Une fois cette introspection réalisée, il sera possible de définir un nouveau projet professionnel.

    L’objectif est bien là de mieux se connaître et de porter un regard lucide et objectif sur ses aptitudes et opportunités afin de définir la branche, le métier, le poste qui vont le mieux convenir au candidat pour la suite de sa carrière. De ce projet professionnel découlera une stratégie d’action élaborée en concertation avec le consultant et déclinée en plan d’actions.

    2/ Se former

    Il faut à présent passer à l’action et acquérir les savoir-faire, les savoir-être et les compétences nécessaires à l’aboutissement du projet. Les actions à mettre en place seront différentes si le salarié souhaite retrouver le même poste, changer de métier ou se mettre à son compte.

    Il lui faudra maitriser les techniques de recherche d’emploi et élaborer ses outils (CV, lettres de motivations…) mais également se former ou alors apprendre à élaborer son business plan et chercher des financements.

    3/ Passer à l’action

    Une fois que le salarié a toutes les cartes en main, il est temps de se lancer et appliquer ce qui a été appris. Pour cela, le professionnel l’accompagne et le guide dans la préparation des entretiens et le dépouillement des réponses, ainsi que dans l’analyse des erreurs commises durant ces entrevues. Il l’incite à activer son réseau, multiplier les contacts, prospecter les recruteurs ou les financeurs potentiels sans jamais faire à sa place.

    Le consultant suit régulièrement l’avancée du projet et l’aide à analyser ses retours d’expériences.

    4/ S’intégrer

    Que le salarié retrouve un emploi ou démarre son activité de chef d’entreprise, le consultant et le candidat vont évaluer ensemble les propositions du poste, les conditions de travail, les financements ou encore la rémunération en les comparant au projet professionnel.

    L’objectif est de consolider l’ensemble du travail qui a été mené en amont par l’appropriation du nouvel environnement et réussite de la transition.

     

    Si vous souhaitez vous faire accompagner dans le cadre de votre rupture conventionnelle ou de votre reconversion, Je-Change-De-Metier vous propose d’être recontacté gratuitement par un expert du changement de vie professionnelle.


    Publié le 01 Nov. 2020
    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti