Se reconvertir dans un métier de service aux animaux

Sommaire

    Plusieurs professionnels proposent des services pour améliorer le quotidien des animaux ou contribuent à faire découvrir leur univers.

    Vous envisagez une reconversion professionnelle dans ce secteur ? 

    Alors tout de suite, découvrez 5 métiers de service aux animaux.

    Métiers de service aux animaux

    Eleveur de chiens ou de chats

    Ce métier consiste à élever une ou plusieurs races de chien et/ou de chat. Au quotidien, il leur donne à manger, les toilette, leur dispense les soins courants, gère les reproductions et veille au bon développement des chiots et des chatons jusqu'à leur revente.

    Formation : Pour devenir éleveur canin ou félin, il est possible de passer par un BEPA élevage canin et félin ou bien par une formation à distance.

    Par contre, pour se lancer dans l’élevage de chiens ou de chats à son compte et bénéficier de subventions, il est obligatoire de posséder un diplôme de niveau BAC (comme par exemple le bac professionnel élevage canin et félin) et obtenir l’attestation de connaissances (ancien certificat de capacité depuis le 1er janvier 2016). 

    Elle s’obtient en suivant une formation spécifique de 14h minimum auprès d’un organisme habilité par le ministère de l'Agriculture et en réussissant le QCM.

    Qualités : solides connaissances sur les animaux élevés, patience, aisance relationnelle, disponibilité

    Salaire : Un éleveur salarié gagne environ le SMIC. En indépendant, ses revenus dépendent des races élevées et du nombre d’animaux vendus. La plupart des éleveurs exercent une autre activité en parallèle.

    Pet-sitter

    Un pet-sitter garde un ou plusieurs animaux en l’absence de leur maître. A leur domicile ou au sien, il leur donne à manger et à boire, joue avec eux, les câline, promène les chiens et les soigne si besoin. Il peut également arroser les plantes ou relever le courrier.

    Formation : Pour exercer cette activité, le pet-sitter doit posséder l’attestation de connaissances. Certains diplômes, titres ou certifications professionnelles dispensent de cette évaluation.

    Plusieurs organismes (comme Cours Animalia, Ifsa, Educatel ou Zoopro...) propose des formations à distance de pet-sitter en apportant de solides connaissances sur les chiens et les chats mais également en préparant les candidats au passage de l’attestation de connaissances.

    Qualités : passion pour les animaux gardés, disponibilité, patience, écoute, autonomie

    Salaire : sa rémunération varie entre 6 à 20€ par jour de garde d’animaux.

    Toiletteur canin

    Un toiletteur est en charge du toilettage des animaux de compagnie et en particulier des chiens. Pour cela, il s’occupe du shampooing, du brossage, du séchage, de la tonte et de la coupe de leurs griffes.

    Ses missions ne s’arrêtent pas là puisque le toiletteur pour chien accueille les clients, prend des rendez-vous et vend divers produits (shampoings, colliers, laisses, alimentation… ) afin de booster les revenus du salon de toilettage ou les siens (s’il est à son compte). 

    Formation : Ce métier est accessible sans diplôme spécifique. Comme le toilettage ne s'improvise pas, il est conseillé d’obtenir un certificat en toilettage canin (formations auprès de Free mousse toilettage, FFATA ou APCMA) ou le Brevet National de Toiletteur Canin.

    Il est également possible de suivre une formation à distance.

    Qualités : passion pour les chiens, connaissance des différentes races, goût pour l'esthétisme, patience, habileté, bonne condition physique

    Salaire : un toiletteur gagne entre 1 500 et 1 700€ bruts par mois. Néanmoins, sa rémunération varie en fonction de son statut, de ses prestations, du nombre de chiens toilettés et de produits de soins vendus.

    Vendeur en animalerie

    Comme son nom l’indique, ce professionnel vend différentes espèces animales au sein d’une animalerie mais également dans un commerce de détail ou bien dans une jardinerie, un magasin de bricolage ou un importateur d’espèces tropicales ayant un rayon dédiée aux animaux.

    Il vend également des articles destinés à l’entretien ou au bien-être des animaux (cages, aliments, jouets, pierres pour aquarium…) .

    Sa mission principale reste l’entretien des animaux et de leur lieu de vie (cages, aquariums, vivariums..).

    Formation : Pour accéder au métier de vendeur en animalerie, un diplôme (de niveau bac ou bac+2) est conseillé mais non obligatoire.

    Certaines écoles à distance dispensent une formation de vendeur en animalerie pour obtenir des connaissances sur la nutrition, l’hygiène, le soin et le comportement des animaux.

    En plus, la plupart des enseignes prévoient une formation spécifique aux produits et à l'entreprise à l'embauche des vendeurs.

    Qualités : maîtrise des techniques de vente, sens du contact, polyvalence, disponibilité, sens de l’observation

    Salaire : Un vendeur en animalerie débutant est généralement payé au SMIC. A cela peuvent s’ajouter, selon les enseignes, des primes ou un système d'intéressement.

    L’obtention de l'attestation de connaissances est un véritable atout car elle permet de bénéficier d'un salaire plus élevé.

    Zoothérapeute 

    Egalement appelé médiateur animal, un zoothérapeute utilise un cheval, un chien ou un chat dans le cadre d’une thérapie.

    Il intervient auprès de personnes souffrant de troubles physiques, psychologiques, émotionnels ou sociaux.

    Son objectif est de créer une relation de confiance entre l’animal et le bénéficiaire afin de favoriser son apaisement.

    Formation : Pour se former à la médiation animale, il est possible de suivre une formation à l’Institut Français de Zoothérapie par exemple.

    Qualités : empathie, créativité, capacité d’observation, rigueur

    Salaire : un zoothérapeute gagne entre 25 et 50€ par séance. Comme cette profession rémunère peu, de nombreux zoothérapeutes exercent une activité complémentaire.


    Publié le 21 Oct. 2020
    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti