10 astuces pour réussir un entretien d’embauche suite à une reconversion professionnelle ?

Sommaire

    Vous avez décroché un entretien d‘embauche ? Félicitation ! Toutefois, le travail ne s’arrête pas là puisqu’à présent, il va falloir taper dans l’oeil du recruteur que vous allez bientôt rencontrer, autant que l’a fait votre CV avant vous, et ce n’est pas une mince affaire.

    Voici donc 10 conseils qui vous aideront à convaincre votre futur recruteur et vous différencier des autres candidats.

    Réussir un entretien d’embauche suite à une reconversion

    Arriver à l’heure

    Quel que soit le poste envisagé, la ponctualité est indispensable. Or, se présenter en retard pour un entretien d’embauche peut en dire beaucoup sur votre personnalité et votre éthique de travail aux yeux des employeurs. 

    De plus, le retard est considéré comme un réel manque de respect pour les personnes qui doivent vous rencontrer.

    Avant votre apparence, c’est la première chose qu’ils retiendront de vous. Prévoyez donc d’arriver un peu en avance pour être sûr de vous garer ou de trouver  les locaux.

    En cas de réel imprévu, prévenez l'entreprise et faites votre mea culpa.

    Soigner sa tenue vestimentaire

    Lors d’une première rencontre, nous jugeons les autres sur leur apparence physique afin d’essayer de les cerner à partir des quelques indices dont nous disposons. C'est un fait ! C’est la nature humaine. Alors pourquoi en serait-il autrement lors d’un entretien d’embauche ?  Quand vous vous y rendrez, il sera donc essentiel de soigner votre tenue vestimentaire et votre apparence générale (coiffure, maquillage, ongles…)

    Mais attention, si adopter une tenue adaptée au secteur d’activité et à l’entreprise s’impose, cela ne signifie pas non plus que vous deviez totalement éclipser votre personnalité à travers une tenue dans laquelle vous ne seriez pas à l’aise et qui ne vous refléterait pas du tout.  

    Faire preuve de politesse

    "Bonjour, merci, s’il vous plaît, au revoir"… cela vous rappelle quelque chose ? Combien de fois nos mamans nous ont repris sur les règles de politesse ? De la secrétaire au boss, vous devez être poli et respectueux car votre comportement en dit long sur vous. Adoptez un langage professionnel et prévenant avec les personnes que vous rencontrez et évitez l’argot ou autres paroles déplacées.

    Bien se tenir et sourire

    Non, on ne s’avachit pas sur le fauteuil parce qu’il est très confortable. Votre langage corporel parle pour vous et traduit certains traits de votre personnalité et ça, les recruteurs y sont très sensibles.

    Adoptez toujours une position ouverte lors de votre rendez-vous afin d’inciter à l’échange : on ne croise pas les bras, on ne reste pas assis au fond du fauteuil, on évite les tics de langage qui traduisent souvent un manque de préparation ou un stress… et surtout, on garde toujours le sourire.

    N’en faites pas des tonnes et soyez concis mais clair dans vos propos.

    Poser des questions 

    Il est assez courant en fin d’entretien que le recruteur vous demande si vous avez des questions et le mieux, c’est d’en avoir. Mais pas de panique ! Il vous suffit d’en préparer quelques-unes en amont du RDV. 

    Pourquoi ? Tout simplement pour montrer votre intérêt pour le poste et l’entreprise. Nous vous conseillons d’éviter les questions liées aux congés, aux horaires ou encore à la rémunération. Vous aurez bien le temps de les poser une fois que l’entreprise aura exprimer son désir de vous embaucher.

    Préférez des questions générales comme les priorités sur le poste, le détail d’une journée type ou le délai sous lequel vous aurez une réponse.

    Réfléchir avant de parler

    Il est important de toujours réfléchir aux conséquences de ses paroles qui peuvent parfois prêter à controverse.

    D’une part, quand vous présenterez vos qualités, évitez de vous imposer comme le sauveur du monde. Un peu de modestie ne fait pas de mal (sans jouer les faux modestes non plus).

    Utilisez des exemples pour apporter de la légitimité à vos propos. Et si le recruteur vous demande un défaut, donnez un vrai  défaut et non une fausse qualité du genre « je suis beaucoup trop perfectionniste dans mon travail ». 

    De plus, évitez autant les critiques que les éloges en ce qui concerne votre ancienne entreprise, ou vos anciens collègues et restez sur les faits de façon le plus objectif possible. 

    Connaître l’entreprise

    Pour bien préparer son entretien et être le plus à l’aise possible durant celui-ci, il est essentiel de bien vous renseigner sur l’entreprise, son secteur d’activité mais également le poste pour lequel vous postulez. Cela vous permettra d'être cohérent lors de votre présentation, fluide lors des échanges et de répondre du tac au tac aux questions « pièges » du recruteur.

    Valoriser sa reconversion

    Peu importe le motif, changer de voie en cours de carrière peut être perçu par les recruteurs comme un signe de mal-être professionnel, de faiblesse, d’instabilité, de perte de repères, etc. Pour le convaincre du contraire, il vous faut valoriser cette reconversion par des arguments solides et convaincants.

    Tout d’abord, il est essentiel que votre recruteur prenne conscience que votre projet professionnel est mûrement réfléchi. 

    Ensuite, démontrer que votre parcours atypique associé à vos nombreuses compétences transférables sont u véritable atout pour l’entreprise.

    Enfin, rassurez-le en lui expliquant que vus disposez d’une adaptabilité à toute épreuve.

    Recourir aux services d’un coach professionnel

    L’entretien d’embauche est une étape à la fois excitante car signe d’un renouveau professionnel possible mais également extrêmement angoissante. Pour bien s’y préparer, répondre le plus justement et avoir de bons réflexes, il peut être judicieux d’être accompagné par un coach carrière. Dans le cadre d’un entretien futur, le professionnel permet au candidat de prendre conscience de ce qu’attend un recruteur et comment y répondre.

    Bien clôturer l'entretien

    La manière dont vous concluez un entretien d’embauche est la dernière étape pour ancrer définitivement une bonne impression dans l’esprit des gens. Il convient donc de remercier votre interlocuteur et de lui dire au revoir mais également de saluer les personnes qui vous ont accueilli.

    Enfin, de retour chez vous, n’hésitez pas à envoyer un mail de remerciement. Ce geste bénin aura un énorme impact sur votre candidature.


    Publié le 11 Mai 2021
    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test