Entretien d’embauche : 5 arguments imparables pour valoriser votre reconversion professionnelle

Entretien d’embauche : 5 arguments imparables pour valoriser votre reconversion professionnelle
Sommaire

La reconversion professionnelle fait, depuis longtemps, l’objet de préjugés qui font d’elle un risque plutôt qu'un atout pour les entreprises... La bonne nouvelle est que des reconvertis recrutés ont prouvé le contraire en contribuant significativement au succès de ces entreprises. Néanmoins, cette réalité est encore loin d'en être une pour 25 % de recruteurs sondés par Opinionway.

En d'autres termes, peu importe le motif, changer de voie en cours de carrière peut être perçu par ces derniers comme un signe de mal-être professionnel, de faiblesse, d’instabilité, de perte de repères, etc. Face à cette situation, votre seul challenge est de savoir comment valoriser votre reconversion pour dissiper les doutes de votre éventuel employeur. Pour ce faire, il vous faut des arguments solides et convaincants. Nous en avons sélectionné 5 pour vous : ils sont imparables.

Découvrez-les tout de suite !

Votre reconversion est un projet professionnel bien pensé

Beaucoup de candidats concernés par la question ont peur de parler de leur reconversion professionnelle. Mais ce n'est certainement pas votre cas. Votre CV (curriculum vitae) et votre lettre de motivation indiquent en effet que vous n'êtes pas un candidat classique parce que vous en avez déjà effectué une. Mais – malgré tout –, vous avez été sélectionné pour passer un entretien de recrutement. Cela démontre que vous intéressez les recruteurs et que vous pourrez être la prochaine recrue au sein de leur entreprise.

Mais attention, c'est là où commence votre challenge : justifier sans faute le pourquoi de votre "changement de cap" antérieur. Voici comment dédramatiser les choses en 2 points essentiels…

Dites la vérité sur votre reconversion

Avant toute autre chose, vous devez avoir une bonne maîtrise du sujet de votre reconversion. En tant que reconverti en quête d’un nouvel emploi, vous ne pourrez pas échapper à cette question du recruteur : "quelles étaient les raisons de votre reconversion professionnelle ?". Si c'était un choix personnel et non imposé, ce serait la réponse idéale à la question. Ce choix peut être consécutif à une quête de bon sens, par exemple. 

Mais il se pourrait aussi que votre revirement de métier soit la conséquence de certaines circonstances contraignantes : licenciement, fin de contrat, avenir professionnel incertain… Dans tous les cas, ne commettez jamais l’erreur de faire le procès de votre employeur ou de son entreprise. Jouez plutôt la carte de la diplomatie en relativisant les choses. Efforcez-vous d’être le plus positif possible.

Nota Bene : essayez de rendre cohérent votre parcours professionnel. Justifiez-le de la façon la plus coordonnée et la plus naturelle possible. Soyez transparent mais surtout concis et précis dans votre réponse. Mieux, ces attitudes positives doivent émailler vos propos du début jusqu'à la fin de l’entretien : confiance en vous, estime de vous, enthousiasme, etc. 

Vous aviez un désir ardent de changement

Il s'est passé bien de choses entre l’arrêt de votre ancien métier et cet instant même où vos recruteurs évaluent votre motivation à travailler dans leur entreprise. Autrement dit, votre "transition professionnelle" a été certainement ponctuée d’un certain nombre de réalisations concourant au renforcement de vos capacités : bilan de compétences, formation, coaching personnalisé… N’hésitez pas à en faire part et expliquez que l’objectif de cette quête de perfectionnement devait contribuer à :

  • Donner vie à votre désir de changement ;
  • Assouvir votre aspiration à évoluer professionnellement ;
  • Satisfaire votre besoin de participer à un nouveau projet ;
  • Mettre en œuvre le plan d’action de votre projet professionnel – avec ses risques et ses opportunités.

Bref, indiquez que l’offre d’emploi présente est justement ce qu'il vous fallait parce qu’elle répond à vos aspirations – puisque c’est vraiment le cas. Mieux, si le recruteur vous interroge sur un éventuel besoin de formation complémentaire, soyez sincère avec vous-même et répondez à sa question. 

Vous pouvez apporter de précieuses compétences à votre futur employeur

Montrez que votre reconversion professionnelle a été avantageuse pour vous. Elle a été payante parce qu’elle vous aurait permis d’acquérir un certain nombre de compétences nécessaires à la réussite de votre future mission au sein de l’entreprise. Mais pour en convaincre votre interlocuteur sur ce dernier point, il faudra préalablement vous renseigner sur cette mission et, au-delà, sur l’entreprise en général ou sur le secteur sur lequel cette dernière évolue. Ce faisant, vous le rassurerez que vous savez exactement à quoi vous vous engagez. Cela vous rendra digne de confiance et contribuera à le convaincre de motivation.

Par ailleurs, parler de la capitalisation de vos acquis au cours de votre reconversion est un argument convaincant qui ne laisserait pas indifférents les chefs d’entreprise et les DRH (Directeurs de ressources humaines). Mettez la chance de votre côté en indiquant les atouts et les compétences que vous pouvez transférer à l’entreprise à la suite de votre recrutement. Aussi vous fait-il prouver votre capacité d’adaptation…

Votre état d’esprit est à la pointe de votre projet professionnel

Bien que l’instabilité les irrite, la "mobilité professionnelle" est admise par 75 % des recruteurs (selon toujours le sondage d’Opinionway). Toutefois, valoriser votre reconversion en entretien passe en partie par votre état d’esprit à aborder cette question. Il y a lieu ici pour vous de reconnaître les risques que vous aviez encouru en changeant de métier. Mais ce qui primait avant tout pour vous (il faut le souligner), c'était votre envie d’évoluer professionnellement, le besoin d’apprendre, d’acquérir de nouvelles connaissances dans un autre secteur. Cela est d’autant plus convaincant si ce dernier concerne le numérique, le digital, par exemple.

Vous apportez de la valeur ajoutée à l’employeur

Vos recherches préalables sur la vie de l’entreprise recruteuse vous auront certainement permis d’évaluer les besoins en compétences de celle-ci. Ces compétences dont vous a doté votre reconversion sont un argument fort en faveur de votre recrutement. Pour donner du poids à cet argument, montrez votre capacité à transférer ces compétences à l’équipe que vous auriez à intégrer. Celles-là sont de deux ordres :

  • Les "soft skills" ou compétences non-techniques (empathie, capacités d’écoute, sens de responsabilité, etc.), qui sont des aptitudes quelque peu "innées", qui relèvent de l’intelligence émotionnelle et qui sont indispensables autant à la vie professionnelle qu’à la vie privée ;
  • Les compétences extraprofessionnelles, qui englobent les connaissances transversales et complémentaires à celles exigées pour un projet, une mission, un poste.

Vous disposez d’une adaptabilité à toute épreuve

Jusque-là, vous avez pu réussir à valoriser votre reconversion auprès de votre interlocuteur. Mais voilà qu’une question indésirable surgit : « Comment pourrez-vous, sans aucune expérience pour le poste actuel, travailler dans notre entreprise si vous arriviez à être recruté ? ». Cette question ne doit pas vous emballer, bien au contraire.

Rappelez au recruteur que vous avez déjà eu à travailler dans le cadre de votre reconversion et que vous avez réussi (si c'est vraiment le cas). Expliquez ensuite que l’organisation et la culture de votre ancienne entreprise étaient au centre de vos préoccupations et que vous avez pu vous adapter. Montrez enfin que vous pouvez encore faire valoir cette capacité adaptation au sein de votre éventuelle future entreprise.

Valoriser une reconversion professionnelle en entretien ne s’improvise pas. Il vous faut chercher et travailler en amont des arguments – tels que ceux énumérés ci-dessus –, pour y parvenir. Toutefois, pour mettre toutes les chances de votre côté (indépendamment de ces arguments), mettez en exergue vos qualités personnelles et relationnelles telles que : la sincérité, la transparence, la proactivité, etc. Faites aussi jouer votre intelligence émotionnelle en prouvant vos capacités communicationnelles, votre sens organisationnel… Toutes ces qualités fondamentales constituent un argumentaire aussi puissant que convaincant pour décrocher votre recrutement en tant que reconverti professionnel.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test