Pourquoi choisir le domaine de la déco pour sa reconversion

Sommaire

    Depuis quelques années, nous observons de plus en plus de reconversions de personnes à la recherche de métiers manuels et créatifs. Parmi ces derniers, la décoration tient une place de choix notamment grâce à toutes les émissions TV qui lui sont consacrée et grâce auxquelles, de nombreux téléspectateurs se sont découvert une réelle passion.

    Si vous possédez l’âme d’un artiste et recherchez une profession où vous épanouir et où vous pourrez dire « C’est moi qui l’ai fait », la déco vous tend les bras. En voici 5 preuves.

    Pourquoi choisir le domaine de la déco pour sa reconversion

    Un fort taux d’embauche après formation

    Stratégiquement, choisir un métier de la décoration est intéressant. En effet, les français sont friands de déco que ce soit intérieur ou extérieur ce qui rend ce secteur particulièrement dynamique économiquement.

    Ajoutons à cela les nombreuses évolutions des techniques et des technologies et nous obtenons des possibilités infinies pour embellir des espaces privés ou professionnels.

    Ainsi, les entreprises recherchent de plus en plus de candidats à l’image des agences immobilières qui font appel à des décorateurs pour transformer des biens et les positionner sur le marché du tourisme de luxe par exemple. Suite à une formation, les jeunes reconvertis ne tardent jamais à trouver un poste pour faire leurs preuves.

     

    Des professions manuelles et créatives épanouissantes

    De plus en plus de candidats décident de sauter le pas de la reconversion et d’exercer un métier créatif et manuel comme l’architecture d’intérieur, la tapisserie ou la déco. Créer des espaces ou les embellir est grandement gratifiant car on peut concrètement se rendre compte de l’utilité de son métier et de ses réalisations.

    Les métiers de la décoration offrent également une grande variété dans les missions à effectuer et la recherche permanente de la perfection en font des professions que l’on aime à pratiquer au quotidien.

     

    Des professions à la portée de tous

    Les professions telles que décorateur d’intérieur, coach déco ou architecte d’intérieur ne sont pas réglementées ce qui signifie qu’aucun diplôme n’est imposé pour exercer. Cela ne signifie pas pour autant qu’aucune formation n’existe.

    Vous pouvez envisager de passer des certifications reconnues par le RNCP qui seront un excellent moyen d’assoir votre légitimité et surtout, d’acquérir toutes les bases nécessaires pour devenir un bon professionnel.

    Vous pouvez également trouvez sur le site du CFAI (Conseil français des architectes d’intérieur) une liste des établissements reconnus par cet organisme et qui prépare à de nombreux diplômes en architecture et décoration.

    De nombreuses formations sont accessibles à distance ou en cours du soir permettant aisément de poursuivre son activité professionnelle en attendant de se lancer. Quel que soit votre niveau d’étude actuel, il y a forcément une solution qui vous attend.

     

    La possibilité de se mettre à son compte

    Free-lance, consultants ou chefs d’entreprise, près de 3 millions de travailleurs non salariés exercent dans l’Hexagone. Rêve d’indépendance, besoin de défis personnels, de nombreux candidats à la reconversion cherchent à se mettre à leur compte parce qu’ils n’ont plus envie d’avoir un supérieur hiérarchique et qu’ils veulent pouvoir mener leur activité sans rendre de comptes. D’ailleurs, près de 80% des Français estiment que travailler de façon indépendante est une bonne chose pour l’épanouissement des personnes.

    Le choix du secteur de la décoration n’est donc pas anodin  puisqu’il offre de nombreuses opportunités d’entrepreneuriat.

     

    Un secteur riche de belles perspectives d’évolution

    Vous cherchez à vous épanouir dans une profession où les perspectives d’évolution existent réellement, voulez évoluer vers plus de responsabilités et / ou un salaire plus conséquent ?

    Cela tombe bien. Vous pourriez très bien débuter par l’architecture d’intérieur en devenant collaborateur d’architecte puis, par la suite, architecte tout court.

    Et pour ceux qui ont des envie d’autonomie, la possibilité de se mettre à son compte est bien présente comme nous l’avons évoqué ci-avant.


    Publié le 16 Juil. 2020
    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti