Formation pour adulte : étape indispensable d’une reconversion réussie

Choisir de se reconvertir implique bien souvent de repasser par la case formation. À travers ce guide Je-Change-De-Métier souhaite vous guider dans votre démarche d’évolution ou de réorientation professionnelle.

Formation pour adulte : étape indispensable d’une reconversion réussie

Vous avez déjà plusieurs belles années d’expérience professionnelle derrière vous et ressentez à présent le besoin d'acquérir de nouvelles compétences, d'évoluer vers d’autres postes ou de vous reconvertir ? Problème, vous hésitez. À votre âge, est-ce encore possible de vous former et surtout, n'est-ce pas un peu utopique de penser y parvenir ?

STOP ! Quel que soit votre âge, il n’est jamais trop tard pour reprendre des études et décider d’entamer une reconversion professionnelle. Désir de changement, manque d’opportunités d’évolution, espoir d’un meilleur salaire, envie d’une nouvelle carrière… Chaque année, de nombreuses personnes qu’elles soient salariées, libérales ou en recherche d’emploi font la démarche d’une réorientation professionnelle.

Nous voyons bien que vous en doutez encore. Alors ne perdez plus une seconde et découvrez pourquoi et comment reprendre ses études une fois adulte est certainement la meilleure idée que vous aurez aujourd'hui.

Pourquoi se former quand on est adulte ?

Tout d'abord rassurez-vous. Arrivés à un certain stade de leur vie, de plus en plus de salariés, demandeurs d'emploi ou travailleurs indépendants décident de reprendre le chemin de l’école. Cela n'a plus rien de surprenant et c'est une bonne chose car cette expérience apporte de nombreux bénéfices.

Rester en adéquation avec le marché du travail

Et oui. Quand avez-vous commencé à travailler ? 5, 10, 20 ans ? Le monde n'a pas stoppé ses évolutions entre-temps.

Certains domaines (webmarketing, numérique, santé...) ont connu de véritables révolutions qu'elles soient technologiques, techniques ou autres et les savoirs acquis sur les bancs de l'école peuvent être en partie obsolètes. Se former vous aidera à rester dans le coup et performant.

Se reconvertir

La reprise d’études touche bien évidemment les personnes qui souhaitent commencer une toute nouvelle vie professionnelle et changer de métier. En effet, nombreux sont les actifs qui s’aperçoivent un peu tard que la voie professionnelle commencée ne leur convient pas ou plus, qu’on s’ennuie et qu’on a envie de changer de vie, d’essayer autre chose.

Évoluer professionnellement

Pour certains, l’aboutissement de leur carrière consiste à évoluer, progresser dans la hiérarchie et pour cela, obtenir une qualification supplémentaire dans son secteur d’activité peut se révéler essentielle.

L’objectif : obtenir un poste plus palpitant, plus de reconnaissance, développer sa confiance en soi.

Se fixer ce type de challenge est essentiel pour maintenir la motivation au travail.

Obtenir un meilleur salaire

Si votre niveau d’études impacte votre négociation de salaire, reprendre vos études sera un très bon investissement pour votre évolution future.

Créer votre entreprise

De nombreuses professions imposent la détention d'un diplôme pour pouvoir se mettre à son propre compte et donc ouvrir sa propre entreprise. Par exemple, pour ouvrir ou reprendre une boulangerie, il faut obligatoirement détenir une qualification professionnelle qui permet d’exercer légalement l’activité de boulanger - pâtissier : bac professionnel boulanger - pâtissier, CAP boulanger...

Pour le plaisir

Et oui, retourner sur les bancs de l’école ne s’apparente pas toujours à un projet d'évolution de carrière mais peut également être un simple plaisir. Le plaisir d’apprendre, de se cultiver.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Comment reprendre les études après avoir arrêté ?

Nous le disons et le répétons, il n’y a pas d’âge pour reprendre les études et pour cela, les solutions ne manquent pas pour se relancer dans un parcours de formation une fois adulte.

Formation continue professionnelle

En premier lieu, il faut bien comprendre que vous serez dans le cadre de la formation continue.

Opposée à la formation initiale, la formation continue concerne les adultes ayant quitté le système scolaire depuis plus de deux ans. Cette formation pourra venir compléter une formation initiale terminée par le passé, ou bien différer complètement de domaine dans le cadre d’une reconversion professionnelle afin de permettre une meilleure adaptation au marché du travail.

La formation continue est un droit individuel inscrit dans la loi du 4 mai 2004, renforcé par la loi du 24 novembre 2009 puis par la loi Travail du 8 août 2016, qui permet de se former tout le long de sa vie afin d'acquérir de nouvelles compétences, d’évoluer ou de préparer sa reconversion professionnelle.

Ces formations sont accessibles à tout âge et à tout statut social : salarié, demandeur d’emploi, profession libérale en général, permettent souvent de reprendre ses études en travaillant et peuvent prendre différentes formes dont nous vous listons les plus courantes ci-après.

Modes de formations à votre disposition

Quand on décide de suivre une formation à l'âge adulte, il est fort probable que vous soyez déjà en activité professionnelle et que la question du "quand pourrais-je suivre un tel cursus ?" se pose. C’est vrai après tout, vous ne pouvez pas vous couper en deux. Heureusement, les centres de formation ont pensé à tout et de nombreuses solutions vous sont offertes pour reprendre ses études en travaillant. Que vous décidiez de vous consacrer à plein temps à ce projet ou que vous ne disposiez que de quelques heures par semaine, il existe forcément une offre adaptée.

Formation à distance, en ligne

Contrairement à la formation traditionnelle, la formation à distance ne requiert pas la présence physique d’un professeur et ne s'effectue pas dans le cadre d'un établissement scolaire. Elle se pratique n’importe où, n’importe quand et peut prendre la forme de cours papiers, de plateformes de formation en ligne ou de MOOC.

Cette formule est idéale pour les personnes qui ne s’imaginent pas retourner sur les bancs de l’école mais qui ne souhaitent pas non plus être livrées à elles-mêmes. Dans le cadre d'une reconversion, ce mode d’enseignement est souvent privilégié puisqu’il permet de suivre des cours en parallèle de leur activité actuelle.

Cours du soir

Les cours du soir sont très appréciés par les adultes qui souhaitent concilier vie professionnelle, formation et vie familiale tout en gardant un contact direct avec les formateurs et les autres apprenants. Dispensées en dehors du temps de travail quelques soirs de la semaine, voire le samedi matin, ces cours sont surtout réservées aux formations techniques et qualifiantes.

Alternance

La formation en alternance est une éventualité qui s’offre aussi aux adultes à la recherche d’évolution professionnelle. Elle permet d’obtenir de l’expérience professionnelle tout en conservant une rémunération durant la formation. Pour être éligible à l’alternance, la formation doit être diplômante ou qualifiante.

Les formations en alternance se déclinent selon deux types de contrat : les contrats d’alternance et les contrats de professionnalisation. Toutefois attention, suivant le type de contrat, il y a une limite d'âge :

  • le contrat d'apprentissage est autorisé pour les personnes âgées entre 16 et 29 ans révolus. Ce maximum peut être repoussé à 34 ans révolus lorsque l’apprenti vise un diplôme supérieur à celui obtenu ou doit trouver un nouveau contrat d’apprentissage suite à une rupture du précédent contrat indépendant de son fait. La limite d’âge ne s’applique pas pour les apprentis reconnus travailleurs handicapés ou les personnes qui s’inscrivent en formation pour pouvoir créer ou reprendre une entreprise.
  • Le contrat de professionnalisation s'adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, mais également aux demandeurs d'emploi âgés de plus de 26 ans. Dans ce dernier cas, le contrat est alors qualifié de contrat de professionnalisation pour les adultes.

Validation des Acquis de l’Éxpérience (VAE)

La validation des acquis de l'expérience est une mesure qui permet à tout candidat, quels que soient son âge, son niveau d'études ou son statut, de faire valider les acquis de son expérience pour obtenir une certification professionnelle.

Elle permet d'obtenir, en totalité ou en partie, un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Où s'adresser pour reprendre ses études ?

Aujourd’hui, de nombreux organismes privés, mais également de grandes écoles ou encore d'universités ont intégré des cursus totalement adaptés aux adultes en leur offrant l'opportunité de pouvoir se former pendant leur temps libre, ce qui séduit de plus en plus de salariés notamment en reconversion.

Ces programmes souvent plus courts et agrémentés parfois de stages permettent aux candidats d'allier vie privée et vie professionnelle le temps de leur formation.

En outre, les branches professionnelles proposent également des formations conçues spécifiquement pour les professionnels comme le Certificat de Qualification Professionnel (CQP), adapté aux besoins des employeurs, et qui attestent de la maîtrise de compétences et de savoir-faire à l’exercice d’un métier.

En résumé, pour reprendre des études à l'âge adulte, vous pouvez vous rapprocher :

  • des universités : elles offrent de plus en plus de cursus pour adultes permettant de préparer une licence, un master, un doctorat, ou bien encore un Diplôme Universitaire, et même de passer un diplôme de niveau bac
  • des Greta qui offrent la possibilité aux salariés et demandeurs d’emploi de suivre une formation professionnelle continue dans de nombreux domaines
  • des écoles privées
  • des branches professionnelles

Quels diplômes sont accessibles ?

Vous l'aurez certainement compris en lisant ce qui précède mais tous les diplômes sont accessibles quand on suit une formation en étant adulte : diplômantes, qualifiantes, certifiantes. Tout dépend de vos objectifs.

Financements et aides des formations pour adultes

La question des frais d’inscription est souvent source de préoccupation pour les candidats car mis à part si la formation est à l’initiative de votre entreprise, c'est vous qui devrez régler la facture.

Heureusement, de nombreuses possibilités de financement s’offrent à vous dont voici les plus courantes :

Le Compte Personnel de Formation CPF

Lorsque l’on parle de financement de formation, le CPF est souvent le premier dispositif qui nous vient à l’esprit. Chaque année, 500 € sont ajoutés sur ce compte (pour un travail à temps plein) avec un plafond 5 000 €. Ce montant est de 800€ pour un salarié non qualifié (avec un plafond de 8 000 €). Si le CPF est insuffisant (en euros) pour financer votre formation, il existe des possibilités d'abondement.

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP)

Modalité particulière d’utilisation des droits inscrits sur le CPF, le CPF de transition professionnelle se nomme aussi projet de transition professionnelle (PTP). Il permet au salarié de financer une action de formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir et de s'absenter de son poste afin de suivre celle-ci.

Le salarié bénéficie donc d'un congé spécifique lorsqu'il suit cette action de formation en tout ou partie durant son temps de travail et la formation demandée n'a pas besoin d'être en rapport avec son activité.

Pro - A (Reconversion ou promotion par l'alternance)

Dans un contexte de fortes mutations du marché du travail, ce dispositif permet aux salariés (en particulier ceux dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies ou de l’organisation du travail), de favoriser leur évolution ou promotion professionnelle et leur maintien dans l’emploi.

La reconversion ou la promotion par alternance s’inscrit donc en complément du PDC et/ou du CPF.

Il peut être mis en œuvre à l’initiative du salarié ou de l’entreprise dans le cadre d’une évolution, d’une réorientation professionnelle ou d’une montée en compétences.

Pôle Emploi et les collectivités territoriales

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez vous renseigner auprès de votre conseiller sur les aides dont vous pouvez bénéficier. Les Régions, les Conseils départementaux ou encore certaines Mairies proposent également des aides financières.

Quel est l'âge idéal pour reprendre des études ?

Comment reprendre ses études a 20 ans ?

20 ans, c'est bien souvent un âge où l’on quitte à peine les études pour commencer sa vie professionnelle. Alors pourquoi, décider de les reprendre ? Tout simplement parce qu'il y a autant de parcours que d'individus et que même à un si jeune âge, on peut ressentir une frustration d'avoir quitté trop vite le système scolaire. Si cela fait moins de 2 années que vous en êtes sorti, vous pourrez reprendre un cursus de formation initiale. Dans le cas contraire, vous rentrerez dans un parcours de formation continue.

Dans tous les cas, reprendre ses études à 20 ans procure de nombreux avantages. Déjà, vous êtes jeune et vous fonderez très facilement dans la masse d'étudiants. Ensuite, vous avez déjà de l'expérience professionnelle et cela représente un vrai atout que ce soit pour cumuler job étudiant et étude ou tout simplement pour les compétences que cela vous a enseignées : persévérance, motivation... Enfin, vous possédez la force de la jeunesse et n'avez peut-être pas encore d'enfant. Physiquement, vous supporterez plus facilement des amplitudes horaires plus larges ou décalées.

Reprendre ses études à 30 ans

La trentaine, quel bel âge mais également un âge de questionnement en matière de vie professionnelle. Cela fait déjà une dizaine d'années qu'on exerce et on commence parfois à se rendre compte qu'avec l'âge et la maturité, nos aspirations ont évolué.

Peut-être a-t-on choisi une voie professionnelle un peu rapidement à 20 ans sans vraiment prendre le temps d'approfondir la question et à présent, on s'en mord un peu les doigts. Reprendre des études à 30 ans peut alors s'avérer salvateur pour vous épanouir pleinement.

Heureusement, 30 ans est un âge idéal pour reprendre des études :

  • nous ne sommes pas encore chargés de famille ou nos enfants sont très petits ce qui permet de prendre plus de risques et d’investir plus de temps dans son projet
  • nous ne sommes pas encore propriétaire et donc pas encore engagé dans le remboursement d’un prêt élevé
  • vous n’êtes pas sorti du système scolaire depuis “trop” longtemps et se replonger dedans n’est pas insurmontable
  • nous avons une énergie débordante et des envies de refaire le monde, terreau propice à la créativité.

Reprendre ses études est chose aisée grâce à la multitude de format d’apprentissage disponible mais également les nombreuses possibilités de financement.

Reprendre ses études à 40 ans

La crise de la quarantaine, vous connaissez ? C’est un peu comme revivre sa crise d’adolescence et celle-ci peut toucher votre vie professionnelle. Les causes poussant les quadragénaires à reprendre leurs études sont nombreuses : le domaine dans lequel on évolue ne nous passionne plus, il nous semble être passés à côté de quelque chose, notre santé mentale ou physique commence à s’en ressentir… et on souhaite avoir une promotion professionnelle, passer un concours ou se reconvertir.

La quarantaine est un âge idéal pour se former à nouveau :

  • vous avez accumulé une solide expérience professionnelle et développé de nombreuses compétences
  • vous êtes prêt à quitter votre confort quotidien pour satisfaire un besoin d’épanouissement personnel mais avez assez de maturité pour ne pas vous lancer sur un coup de tête
  • vos capacités physiques et votre énergie sont encore excellentes
  • vous possédez certainement une stabilité financière plus importante avec quelques économies, un deuxième salaire régulier, des proches qui peuvent vous aider…

Reprendre ses études à 50 ans

À 50 ans, même si la retraite se rapproche à grand pas, il vous reste encore de belles années professionnelles devant vous et avec les réformes en préparation, ces dernières risquent de continuer à grimper.

Que vous souhaitiez obtenir une promotion au sein de votre entreprise, changer de carrière ou tout simplement pour votre plaisir, il est encore temps de reprendre des études.

Tout d'abord, vous avez déjà une belle carrière derrière vous et n’importe quelle entreprise a besoin de vos services. Valoriser cette expérience dans un autre domaine peut être très bénéfique et le suivi d'une formation ne fera qu'amplifier celle-ci. Ensuite, mis à part en cas de problèmes de santé, vous possédez toujours d’excellentes capacités physiques et de l’énergie à revendre pour entreprendre un processus qui demande investissement personnel, motivation et patience.

Enfin, un actif de 50 ans court moins après l’argent. En général, il n’élève plus de jeunes enfants et a déjà une situation professionnelle stable. Il peut déjà être pleinement propriétaire de son logement et les frais inhérents à une formation seront donc plus facilement absorbés.

Comment bien reprendre ses études ?

Faire le point sur votre situation professionnelle

Pour savoir où aller, il faut connaître d’où on vient. Donc avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure, il est indispensable de faire le point pour définir précisément vers quoi vous tourner pour votre avenir professionnel. En effet, tout au long de votre carrière, vous avez acquis des compétences qu'il va être nécessaire de lister mais en cas de projet de reconversion, de nouvelles seront certainement à acquérir. Le mieux est donc de prendre le recul nécessaire et pour cela, le bilan de compétences est un outil très intéressant à découvrir pour définir un projet professionnel cohérent ou valider un projet de formation.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Choisir une formation professionnelle adaptée

Le choix de la formation est primordial et ne doit pas être pris à la légère. Il est important dans vos critères de choix que le programme de formation soit réellement en adéquation avec vos besoins et les réalités métier. Choisir de se lancer dans une formation certes aux contenus intéressants mais n’offrant pas de débouchés professionnels ne servira à rien.

Attardez-vous également sur l'organisme de formation afin de vous assurer de son sérieux. Le coût peut être supérieur mais c'est de votre avenir professionnel qu'il s'agit.

Choisir le bon mode de financement

La question du financement de la reconversion professionnelle reste au cœur des préoccupations des différents candidats à une reprise d'étude et bien souvent peut faire hésiter. Bien sûr, choisir de s’autofinancer est tout à fait possible mais difficilement accessible à bon nombre de personnes.

Nous l'avons déjà évoqué plus haut mais pour financer votre formation vous avez de la chance car en France, nous disposons de nombreux dispositifs qui permettent de faire financer en tout ou partie un projet de formation et ce, quel que soit votre statut.

Comme vous l'aurez constaté, droit essentiel pour les actifs, renforcée par les politiques de l’emploi de ces dernières années, la formation professionnelle peut être utilisée à tout moment de sa carrière que ce soit pendant ou en dehors des heures de travail et que son objectif soit de renforcer son employabilité, développer de nouvelles compétences ou changer de métier.

Pour approfondir
8 vraies raisons de se former à l’âge adulte
Pourquoi se former à l’âge adulte ?
Choisir la bonne formation
Choisir la bonne formation
Les différents types de formation en France
Types de formation
Financer ma formation pour adulte
Financer sa formation
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test