Reconversion professionnelle : le guide pour réussir à changer de métier

Terminée l’époque où nous passions toute notre carrière dans la même entreprise et au même poste. Avec près de 90% de la population active qui se dit prête à changer de métier, la reconversion professionnelle est maintenant monnaie courante.

Sommaire
Reconversion professionnelle : le guide pour réussir à changer de métier

Se reconvertir, nombreuses sont à présent les personnes qui osent passer à l’acte. Près de 22% des Français changent de métier dans leur carrière (étude INSEE) avec une moyenne de 4,5 emplois différents (étude RegionsJob). 

Si la reconversion professionnelle est maintenant entrée dans les moeurs, elle n’en reste pas moins une expérience angoissante et complexe. Pour vous aider à faire les bons choix et vous épanouir pleinement dans votre travail, nous vous guidons dans les étapes à suivre pour réussir votre projet professionnel. 

Qu’est-ce que la reconversion professionnelle ?

Le projet de reconversion professionnelle est une démarche visant à changer de métier ou de statut c’est-à-dire à passer du statut de salarié au statut d’entrepreneur ou vice versa.

60 % des employés prévoient de changer d'emploi au cours des 12 prochains mois, essentiellement par choix personnel mais parfois également pour des raisons économiques, des problèmes de santé ou à l'initiative de l’employeur.

Considérée comme un nouveau départ pour profiter d’opportunités diverses et variées, une reconversion professionnelle n’est plus un frein à l’emploi et à la formation. En effet, elle constitue un véritable plus pour de nombreux professionnels du recrutement qui y voient une réelle capacité d'adaptation, de remise en question et de bravoure chez le salarié.

Pourquoi envisager de se reconvertir ?

Nous connaissons tous au moins une personne de près ou de loin qui a décidé de se reconvertir. Il existe mille raisons pour justifier cette envie et une bonne partie sera propre à chaque individu. 

Néanmoins, les études montrent un certains nombres de raisons communes que nous vous exposons ci-dessous :

On souhaite évoluer professionnellement

Pour ceux qui connaissent la pyramide de Maslow, nous aspirons tous à exercer un métier qui nous épanouit et nous gratifie. Cela se fait normalement au fil du temps mais parfois, les opportunités d'évolution au sein de son entreprise se faisant trop rares, il arrive inévitablement un moment où le désir d'évoluer est le plus fort. La reconversion professionnelle permet alors d'obtenir ailleurs ce que votre entreprise actuelle n'est pas en mesure d’apporter.

Idem en cas de salaire trop bas et sans perspective d'augmentation.

On souhaite donner un nouveau sens à sa vie 

Pour plus de 50% des français, leur travail est considéré avant tout comme une contrainte et non un plaisir. Quand on sait que notre vie active va durer des dizaines d’années, le désir d'épanouissement personnel dans sa vie professionnelle peut se fait de plus en plus pressant au fil du temps s’il n’est pas assouvi. Petit à petit, ce désir va prendre le pas sur les impératifs financiers et devenir viscérale au point que la reconversion devient la meilleure alternative pour s'épanouir et de s'accomplir.

On souhaite améliorer sa qualité de vie professionnelle 

Trop de pression, des délais intenables, des horaires de travail interminables ou des collègues antipathiques, vous êtes au bord du burn out. Voici une bonne motivation pour se reconvertir car quoi de plus angoissant que d’aller la boule au ventre chaque jour au bureau.

On souhaite se lancer de nouveaux défis 

Pour certains, leur métier leur plaît tellement qu'ils ne s'imaginent pas faire autre chose. Pour d'autres, en revanche, le besoin de se renouveler en permanence, de vivre des expériences variées ou de réaliser un vieux rêve d’enfant sont plus forts que tout. La reconversion professionnelle est très enrichissant sur le plan professionnel et personnel.

Combien de temps dure une reconversion professionnelle ?

Il va sans dire qu’on ne change pas de métier comme on change de chemise et qu’il faut y aller étape par étape. 

Une reconversion professionnelle demande en effet du temps et de la planification. Il faut effectuer les recherches, trouver une formation et se lancer dans le métier.

En moyenne, une reconversion professionnelle réussie sera d'environ deux ans mais cette durée est variable.

Variable car si vous connaissez déjà le secteur et / ou le métier vers lequel vous vous dirigez, moins longue sera la reconversion.

Selon les métiers, ce projet professionnel pourra prendre beaucoup plus de temps comme pour les métiers scientifiques et d’autres un peu moins comme ceux accessibles avec certains concours de la fonction publique.

Par où commencer ?

Se poser les bonnes questions

Cette étape primordiale fait l’objet d’une étude plus complète dans le chapitre suivant mais avant d’entamer une démarche de reconversion, une certain nombre de questions seront à se poser. 

Faire un bilan de compétence

A ne pas confondre avec le test d’orientation qui vous aidera à choisir votre futur métier, le bilan de compétence est une démarche volontaire du salarié qui souhaite faire un point sur sa vie professionnelle ou envisage une reconversion professionnelle.

Il vous aide à faire le bon diagnostic, à définir toutes vos compétences métiers.

Faire un bilan professionnel

Ce bilan constitue un outil d’aide à la décision d’un projet professionnel. Son objectif est d’intégrer l’analyse des compétences personnelles en plus des compétences professionnelles, mais aussi les aptitudes et les motivations afin de définir un projet professionnel, voire un projet de formation. C’est un diagnostic des compétences et du potentiel d’une personne.

Ce bilan doit permettre d’acquérir davantage de confiance en soi en identifiant ses aptitudes et ses atouts, définir ses limites ou encore être capable de saisir les opportunités professionnelles qui se présentent.

Le bilan professionnel dure environ 24 heures, dont minimum 12 heures en face à face.

Ce bilan facturé entre 1 000 à 3 000€ est souvent pris en charge par un organisme comme le Fongecif par exemple.

Déterminer le secteur et le métier envisagé

Si vous ne savez pas encore vers quoi vous diriger, ces différents tests vont vous y faire réfléchir et faire le lien logique entre votre profil et des métiers possibles.

Mais savoir pour quel métier nous sommes fait ne suffit pas. Il faut anticiper les besoins sur le marché de l’emploi et s’assurer du potentiel de recrutement. 

Tester le métier envisagé

Une fois la profession choisie, vous pouvez tenter de rencontrer des professionnels pour en savoir plus sur le métier et développer votre réseau. 

Se confronter à la réalité d’un métier est la meilleure façon de prendre la bonne décision et ainsi se lancer en toute sérénité dans un nouveau projet professionnel.

Se former

Cette étape n’est pas toujours une obligation mais peut se présenter. Pour en savoir plus, poursuivez votre lecture vers la formation dans la reconversion.

Quelles questions se poser avant une reconversion ?

Tellement de personnes parlent de leur projet de reconversion qu’on pourrait avoir tendance à s’imaginer que le passage à l’acte est d’une simplicité enfantine. Or, il n’en est rien. 

Un projet de reconversion peut se mûrir pendant plusieurs années avant de se lancer concrètement et surtout, impose de se poser un certain nombre de questions.

Est-ce un caprice ou une réelle motivation ? 

Ce choix va avoir des conséquence sur votre vie professionnelle certes, mais également votre vie personnelle. Si vous n’êtes pas encore sûr et certain que c’est réellement ce que vous souhaitez, laissez l’idée germer encore un peu. Demandez-vous “ce que vous aimez ou pas, ce que vous souhaitez réellement ou ne souhaitez plus…”

Ce projet est-il réaliste ou est-ce une lubie ?

Soyons cohérent, si vous êtes un commercial de 40 ans et que vous rêvez de devenir footballeur professionnel, cela risque d’être difficile.

Si à présent vous souhaitez devenir médecin, cela sera long et fastidieux mais pas impossible.

Vous devez absolument évaluer le temps que vous pourrez mettre à profit pour ce projet et les répercussions que cela peut avoir sur votre vie personnelle. Pourrez-vous subvenir à vos besoins financier pendant votre formation ? Votre conjoint est-il disposé à assumer lui-aussi ce changement d’organisation ? Et vous, êtes-vous prêt à moins profiter de vos enfants le temps de votre formation ?

Quelle est la face cachée du métier envisagé ?

Nous avons tous tendance à idéaliser le métier de nos rêves mais sans le tester, comment s’assurer qu’il corresponde réellement à nos attentes. Avant de foncer tête baissée, faite un essai. Vous découvrirez  peut-être des aspects négatifs auxquels vous n’auriez pas pensé ou cela vous confortera dans votre choix initial.

Quelles formations devez-vous suivre ?

Avez-vous réfléchi aux compétences nécessaires pour exercer votre nouvelle profession ? Non ? Alors consultez notre guide des métiers pour le découvrir. Vérifiez si vous les possédez et si ce n’est pas le cas, comment pouvez-vous les obtenir ? La formation ? Le bénévolat ?

Avez-vous prévu un plan B ?

A force d’idéaliser votre projet de reconversion, vous pourriez perdre de vu que celui-ci peut également ne pas aboutir. Que prévoyez-vous dans ce cas ? Avoir un plan B vous permet donc de vous mettre une trop grande pression sur les épaules mais également de rassurer votre entourage en cas d’échec. 

La formation dans la reconversion

Préparer son parcours de formation

Une fois que vous aurez effectué votre bilan de compétences, vous pourrez alors réfléchir à un parcours de formation pour changer de métier. 

Pour cela, vous pouvez bénéficier auprès de Pôle Emploi d’une  Prestation d'Orientation Professionnelle Spécialisée (POPS) qui vous permet de construire, selon vos ambitions et vos capacités, le projet de formation le plus adapté pour votre projet. Cette prestation vous aide à concrétiser ce projet de formation.

Trouver son organisme de formation

En cas de reconversion professionnelle, vous pouvez obtenir des informations et être accompagné dans cette démarche par votre entreprise, votre OPCA, Pôle Emploi ou bien les conseillers pédagogiques des centres de formation.

Comment financer une reconversion professionnelle ?

Suivant l’emploi envisagé, les frais pour se former peuvent être plus ou moins important et donc impacter considérablement votre train de vie actuel. 

Les solutions sont nombreuses suivant la situation du demandeurs et le mieux est est de se renseigner auprès des organismes spécialistes de la reconversion.

Il vous faut estimer si vous pourrez assumer financièrement le paiement de la formation et le maintien de votre train de vie durant cette période. 

Nous vous proposons de découvrir quelques-unes des solutions qui existent :

Aide individuelle à la formation (AIF)

Si vous êtes demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi, en accompagnement Convention de Reclassement Personnalisé (CRP), en accompagnement Contrat de Transition Professionnelle (CTP) ou en Contrat de Sécurisation professionnelle (CSP), vous pouvez obtenir l’aide individuelle à la formation (AIF) qui vous permettra d’obtenir un complément financier pour suivre une formation continue.

Compte personnel de formation (CPF)

Remplaçant du DIF, le CIF est alimenté tout au long de votre vie professionnelle en heures de formation. Pour en profiter, il vous suffit d’en faire la demande et de consommer ces heures en temps de formation. 

Congé individuel de formation (CIF)

Le congé individuel de formation vous permet de vous absenter de votre poste afin de suivre une formation qualifiante pour changer de métier. Seul votre employeur peut vous l’accorder et vous serez rémunéré pendant toute la durée de votre formation continue.

Les pièges de la reconversion ?

Idéaliser la reconversion professionnelle 

Non, la reconversion professionnelle n’est pas la panacée. Souvent présentée comme le remède idéal au mal-être professionnel, chaque année, de plus en plus de salariés actifs choisissent de se lancer. Néanmoin, cette solution ne sera pas forcément l’idéal si vos difficultés proviennent de difficultés familiales ou privées. Changer de métier ne doit pas être perçu comme la solution miracle à tous vos problèmes.

Ne pas se préparer efficacement

Non, vous ne devez pas claquer la porte de votre entreprise en chantant “au revoir président” sur un coup de tête. Choisir de se reconvertir demande beaucoup de temps et de patience mais surtout, une excellente préparation comme vous avez pu le lire plus haut. Avant de passer à l’action, il faut s’assurer que le choix fait est le bon au risque de subir une forte déception.

Se focaliser sur un seul métier

L'un des derniers pièges à éviter pour une reconversion professionnelle réussie est de ne pas avoir un plan B. Optimisez vos chances de réussite en élargissant votre champ de recherches. Sachez saisir les opportunités qui s’offrent à vous si elles se présentent.

A quel âge se reconvertir ?

Lorsqu'elle n'est pas contrainte par des raisons économiques, la reconversion professionnelle est une démarche totalement personnelle ayant pour objectif un épanouissement professionnel. 

Dans ce domaine, il n'existe donc pas d'âge propice à la reconversion. Ainsi, que vous ayez moins de 30 ans ou plus de 50 ans, il n'est jamais ni trop tôt, ni trop tard pour effectuer une reconversion professionnelle, le principal étant que vos motivations soient clairement définies.

Ce sont d’ailleurs ces motivations qui diffèrent le plus suivant les âges.

Chez les plus jeunes, la reconversion est souvent une suite logique. En effet, ils sont souvent dans l’obligation d'accepter un premier job pour pouvoir prendre leur indépendance et subvenir rapidement à leurs besoins sans que celui-ci soit un réel choix. La reconversion leur permettra de trouver un métier plus en adéquation avec leurs compétences.

Chez les seniors, la raison principale sera plus souvent la quête d’une nouvelle expérience plus passionnante. Profitant en général d’une rupture conventionnelle pour se lancer, ils en profitent pour choisir une profession plus en adéquation avec leurs besoins personnels (cadre, horaires, liberté, etc.).

Dernières actualités