Décider de se chnager de métier et de créer une entreprise en couple est une aventure passionnante, mais les défis peuvent être nombreux. Explorez avec nous les clés pour une reconversion réussie, anticipant les obstacles et préservant l'harmonie dans l'entreprise et la vie personnelle.

Sommaire

    La vie est une série constante de transitions, et l'une des plus significatives peut être la reconversion professionnelle. Cependant, lorsque cette transition concerne deux individus intimement liés, les enjeux et les défis peuvent prendre une toute autre dimension. La reconversion en couple devient un parcours partagé, où les aspirations individuelles s'entremêlent, créant une toile complexe de changements à naviguer ensemble.

    Dans un monde en constante évolution, la nécessité de réévaluer sa carrière et de rechercher de nouvelles opportunités devient de plus en plus fréquente. Cette dynamique est d'autant plus complexe lorsque les deux partenaires décident de s'engager simultanément dans une création d’entreprise. Comment maintenir l'harmonie au sein du couple tout en poursuivant des aspirations individuelles ? Comment naviguer avec succès à travers les défis liés à l’entrepreneuriat en tandem ?

    Cet article explore les rouages d'une création d'entreprise en couple, mettant en lumière les clés essentielles pour transformer cette période de changement en une expérience de croissance partagée. 

    creation-entreprise-en-couple

    Pourquoi choisir de travailler en couple ?

    Entreprendre en couple représente l'opportunité de canaliser son énergie vers un projet commun tout en capitalisant sur des compétences complémentaires, tout en ayant la possibilité de passer davantage de temps ensemble. Environ 14% des couples optent pour cette voie, partageant ainsi des objectifs communs, une expérience commune, une vision partagée, et évoluant conjointement dans une même direction. 

    Cependant, il est crucial d'évaluer minutieusement les risques associés, car la création d'une entreprise en couple implique une mise en jeu de la vie privée et du patrimoine financier du couple.

    Quels sont les avantages de travailler avec son mari ou sa femme ?

    Confiance renforcée

    Travailler en couple offre l'avantage de renforcer la confiance déjà existante. La connaissance approfondie que l'on a de son partenaire crée une base solide de soutien inconditionnel. Dans les moments de crise, de doute ou de bonheur, pouvoir compter sur une personne de confiance à nos côtés facilite la gestion des situations. Cette confiance mutuelle contribue à édifier un environnement professionnel stable et encourageant.

    Renforcement des liens conjugaux

    La collaboration professionnelle entre conjoints va au-delà des aspects professionnels, elle crée une connexion émotionnelle renforcée. Partager le quotidien professionnel intensifie les liens affectifs, faisant de l'entreprise commune un terrain propice à l'épanouissement conjugal. Les expériences partagées au travail contribuent à forger des souvenirs communs et renforcent ainsi la relation au niveau personnel.

    Objectifs communs 

    Poursuivre des projets professionnels communs représente une opportunité unique de renforcer la vision partagée du couple. En s'engageant ensemble dans des objectifs communs, les partenaires créent une dynamique particulière, axée sur la réalisation d'objectifs partagés et la célébration des réussites collectives. Cette convergence d'objectifs crée une base solide pour la croissance personnelle et professionnelle.

    Utilisation de compétences complémentaires

    La collaboration professionnelle au sein du couple permet de tirer parti des compétences et talents complémentaires de chaque partenaire. Cette complémentarité crée une synergie au sein de l'équipe, où les forces individuelles s'unissent pour former une unité plus forte et plus efficace. Chacun peut ainsi apporter sa contribution unique à la réussite globale du projet professionnel.

    Communication améliorée

    La proximité émotionnelle propre aux couples se traduit par une communication directe et transparente. La familiarité avec les pensées et les sentiments de son partenaire facilite les échanges professionnels. Cette communication ouverte contribue à résoudre rapidement les problèmes, à prendre des décisions informées et à créer un environnement de travail harmonieux.

    Flexibilité et adaptation

    Travailler ensemble offre une flexibilité accrue dans la gestion du temps et des responsabilités. Les partenaires peuvent ajuster leur emploi du temps pour répondre aux exigences professionnelles et aux besoins de la vie personnelle. Cette adaptabilité renforce l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, créant un environnement propice à la productivité et au bien-être.

    Partage des réussites et des défis

    L'une des valeurs ajoutées de travailler en couple réside dans le partage des succès et des échecs professionnels. Les réalisations sont célébrées ensemble, renforçant le sentiment de soutien mutuel. Face aux défis, la solidarité du couple crée un environnement où les obstacles peuvent être surmontés collectivement, renforçant ainsi la résilience du duo professionnel et conjugal.

    creation-entreprise-en-couple

    Quels sont les risques du travail à deux ?

    Conflits personnels impactant le professionnel 

    Les tensions émergentes dans la sphère personnelle peuvent aisément se propager au domaine professionnel (et vice versa), engendrant des conflits susceptibles de compromettre la productivité des deux partenaires. Cette interconnexion entre vie personnelle et professionnelle souligne l'importance d'une gestion efficace des conflits pour préserver l'harmonie dans les deux sphères de la vie.

    Absence de vie privée 

    La fusion des univers professionnel et personnel peut rendre ardue la séparation entre les deux, entraînant une diminution de l'intimité et du temps individuel. La nécessité de maintenir un équilibre entre les exigences du travail et les besoins personnels devient cruciale pour préserver la qualité de la vie personnelle et conjugale.

    Risques financiers partagés 

    Les revers professionnels ne se limitent pas à l'impact sur le travail, ils peuvent également avoir des conséquences financières directes sur le couple. La gestion prudente des risques financiers partagés devient impérative pour atténuer les pressions potentielles sur la stabilité financière du foyer.

    Une présence parfois étouffante

    Passer chaque jour de l'année ensemble peut rapidement conduire à l'installation d'une routine qui, si elle n'est pas gérée avec précaution, peut devenir étouffante. Le défi réside dans la nécessité de trouver un équilibre entre le temps consacré au travail et celui accordé à soi-même et au couple, évitant ainsi le piège d'une routine trop envahissante.

    Une compétition parfois abusive

    La collaboration au sein d'un couple peut parfois donner lieu à une compétition malsaine, où chaque partenaire cherche à être plus apprécié, à imposer ses idées, voire à étendre son influence. Bien que cela puisse stimuler l'équipe, une compétition excessive peut entraîner des tensions néfastes pour la relation et avoir des conséquences sur le bien-être général de l'équipe.

    Une distinction hiérarchique

    La présence d'une relation conjugale au sein d'une structure professionnelle peut entraîner des défis hiérarchiques évidents. Malgré la relation personnelle, les partenaires sont avant tout des dirigeants ou des salariés au sein de l'entreprise. Gérer les ordres donnés par son conjoint(e) ou faire face à des erreurs professionnelles peut susciter des questions délicates, notamment en ce qui concerne le favoritisme au sein de l'équipe. De plus, le statut de conjoint(e) peut parfois influencer la prise de décisions, soulignant la nécessité d'une communication claire et transparente.

    Quelles questions se poser avant de se lancer ?

    Poser ces questions essentielles avant de se lancer dans une entreprise commune permet aux partenaires de clarifier leurs attentes, de définir des bases solides et de minimiser les risques potentiels, assurant ainsi une collaboration professionnelle et personnelle fructueuse.

    • Quels sont nos objectifs professionnels individuels et communs en lançant cette entreprise ensemble ?
    • Comment nos aspirations professionnelles s'alignent-elles, et comment pouvons-nous les intégrer dans une vision commune ?
    • Quels sont nos modes de communication et comment pouvons-nous les adapter pour le contexte professionnel ?
    • Comment envisageons-nous de résoudre les conflits qui pourraient survenir au sein de l'entreprise sans compromettre notre relation personnelle ?
    • Comment prévoyons-nous de gérer financièrement notre entreprise commune et quels sont les risques financiers partagés que nous devons anticiper ?
    • Avons-nous élaboré un plan de secours en cas de difficultés financières ou de revers professionnels ?
    • Comment avons-nous l'intention de maintenir un équilibre entre notre vie professionnelle commune et nos vies personnelles individuelles ?
    • Quelles sont les limites que nous devons établir pour préserver notre intimité et notre temps personnel ?
    • Comment définirons-nous nos rôles et responsabilités au sein de l'entreprise pour éviter les chevauchements ou les lacunes ?
    • Comment allons-nous partager équitablement les charges de travail et les décisions importantes ?
    • Quels sont les principaux challenges auxquels nous pourrions être confrontés en travaillant ensemble, et comment pouvons-nous les anticiper ?
    • Comment réagirions-nous en cas de stress professionnel ou de périodes difficiles ?
    • Comment maintiendrons-nous une séparation saine entre notre vie professionnelle et notre vie personnelle ?
    • Quelles sont les stratégies que nous pouvons mettre en place pour éviter que les préoccupations professionnelles n'affectent négativement notre relation personnelle ?
    • Comment réagirions-nous aux évolutions professionnelles potentielles, telles que la croissance rapide de l'entreprise ou la nécessité d'apporter des changements importants ?
    • Quels sont nos objectifs d'apprentissage et de développement à titre individuel et collectif ?
    • Quelles sont nos valeurs communes en matière de travail, d'éthique professionnelle, et comment allons-nous les incarner au sein de notre entreprise ?

    Quel statut pour le conjoint ?

    Il est important de noter que le choix du statut du conjoint implique souvent des implications juridiques, financières et fiscales. Par conséquent, il est recommandé de consulter un expert-comptable, un juriste ou un professionnel du droit des affaires pour s'assurer que cette décision est prise en toute connaissance de cause et dans le respect des règles légales en vigueur.

    Conjoint associé

    Le terme "conjoint associé" fait référence à la situation où le conjoint d'un entrepreneur ou d'un chef d'entreprise participe activement à la gestion et aux décisions de l'entreprise en tant qu'associé. Cela signifie que le conjoint détient des parts sociales dans la société (ou des actions)et a un rôle actif dans la direction de l'activité.

    Conjoint collaborateur

    Un conjoint collaborateur désigne le conjoint d'un entrepreneur ou d'un chef d'entreprise qui participe à l'activité de l'entreprise de manière régulière et significative, mais sans être associé au capital de l'entreprise et sans percevoir de rémunération. Le statut de conjoint collaborateur est principalement utilisé dans le cadre d'une entreprise individuelle ou d'une auto-entreprise, où le chef d'entreprise est le seul propriétaire.

    Conjoint salarié

    Le statut de conjoint salarié fait référence à la situation où le conjoint d'un entrepreneur ou d'un chef d'entreprise est employé par l'entreprise en tant que salarié. Contrairement au conjoint collaborateur ou au conjoint associé, le conjoint salarié dispose d’un contrat de travail et perçoit un salaire en contrepartie de son travail.

    ATTENTION !! Ne confondez pas statut du conjoint et statut juridique de l'entreprise.

    Pour faire le bon choix de statut juridique pour votre entreprise (entreprise individuelle, micro-entreprise, EURL, SASU, SARL, SAS, SA, SNC…), nous vous invitons à consulter notre article sur les 7 questions à se poser avant de se lancer.

    Poursuivez cette lecture avec le détail des différents statuts pour une création d'entreprise.

    Quel régime matrimonial choisir ?

    Le choix du régime matrimonial peut avoir des implications importantes sur la protection du patrimoine des conjoints. Le régime matrimonial détermine la manière dont les biens et les dettes sont gérés au sein du couple, ainsi que la manière dont ils sont répartis en cas de divorce, de décès ou d'autres circonstances. 

    Deux régimes matrimoniaux sont couramment choisis pour la protection du patrimoine :

    • Séparation de Biens :
      Dans le régime de séparation de biens, chaque conjoint possède et gère ses propres biens de manière distincte. Il n'y a pas de communauté de biens, et chaque partenaire est responsable de ses dettes personnelles. Les biens acquis avant le mariage et ceux obtenus pendant le mariage restent la propriété individuelle de chaque conjoint. Les créanciers ne peuvent saisir que les biens propres du chef d’entreprise.
    • Participation Aux Acquêts :
      Ce régime combine des éléments de séparation de biens et de communauté de biens. Chaque conjoint possède ses biens personnels, mais un patrimoine commun est formé pendant le mariage, comprenant les gains et acquisitions réalisés pendant cette période. Le patrimoine commun est constitué des biens acquis pendant le mariage, et chaque conjoint conserve la propriété de ses biens personnels. Les créanciers ne peuvent saisir que les biens propres du chef d’entreprise.

    Mais il existe 2 autres régimes :

    • Communauté universelle :
      La communauté universelle est un régime matrimonial dans lequel les époux mettent en commun l'ensemble de leurs biens, présents et futurs. Cela signifie que tous les biens acquis avant le mariage, pendant le mariage, par donation ou succession, sont intégrés dans une masse commune. Tous les biens acquis avant et pendant le mariage peuvent être saisis.
    • Communauté des biens réduite aux acquêts :
      La communauté des biens réduite aux acquêts est un régime matrimonial qui combine des éléments de séparation et de communauté. Les créanciers peuvent saisir les biens propres du chef d’entreprise (c’est-à-dire acquis avant le mariage) et les biens communs (acquis pendant le mariage par l’un et/ou l’autre des époux).

    Si vous êtes pacsés (après le 01/01/2007), le régime de la séparation de biens s’applique. 

    Se former lors d’une reconversion en couple

    Se former lors d'une reconversion en couple revêt une importance capitale, nourrissant le succès de cette entreprise commune et contribuant au bien-être professionnel des partenaires. Cette démarche va bien au-delà de l'acquisition de compétences spécifiques ; elle constitue un investissement significatif pour plusieurs raisons essentielles.

    Tout d'abord, la formation offre une opportunité d'explorer et d'assimiler de nouvelles connaissances, permettant ainsi une adaptation proactive aux exigences du nouveau domaine professionnel. Elle incarne un moyen privilégié d'élargir la vision et la compréhension du secteur d'activité choisi, favorisant ainsi une intégration plus fluide dans cet environnement en mutation.

    De plus, la formation contribue à renforcer la confiance en soi, un élément clé dans une phase de transition professionnelle. En acquérant des compétences solides, les conjoints se positionnent avec assurance dans leur nouveau rôle, prêts à relever les défis qui se présentent. Cette confiance en soi partagée crée un socle solide pour le couple, renforçant ainsi la dynamique de travail et favorisant un sentiment d'accomplissement individuel et collectif.

    En outre, la formation constitue un rempart efficace contre l'incertitude souvent associée à une reconversion. Elle offre une préparation adéquate face aux défis éventuels, réduisant ainsi le stress et créant un environnement propice à la prise de décision éclairée.

    Enfin, la formation n'est pas seulement un moyen d'acquérir des compétences techniques ; elle représente également une occasion d'enrichir la relation du couple en partageant des expériences d'apprentissage communes. Ce processus collaboratif renforce les liens conjugaux, créant ainsi un partenariat professionnel fondé sur la compréhension mutuelle et le soutien réciproque.

    Trouver une formation

    Quelle entreprise créer en couple ?

    Le choix de l'entreprise à créer en couple dépend de divers facteurs, tels que les compétences, les intérêts communs, l'expérience professionnelle, et les objectifs financiers du couple. Le choix est donc vaste mais voici quelques idées :

    • Ouvrir ou reprendre un restaurant
    • Ouvrir des chambres d’hôtes
    • Créer un foodtruck
    • Créer une pension canine ou équestre
    • Créer une salle de jeux
    • Créer ou reprendre une épicerie
    • Ouvrir une microbrasserie
    • Ouvrir ou reprendre une boulangerie
    • Se lancer dans l’e-commerce
    • Créer une agence de wedding-planner
    • Ouvrir un salon de tatouage
    • Ouvrir un magasin de fleurs
    • Lancer une conciergerie
    • Coaching sportif

    difficultés couple création entreprise

    Anticiper les difficultés

    Gérer une entreprise n'est pas un parcours sans embûches, et divers événements liés à la vie du couple peuvent impacter significativement son fonctionnement. Les situations telles que des désaccords, une séparation ou même un décès peuvent créer des défis considérables. Anticiper ces éventualités est crucial pour assurer la continuité de l'entreprise et minimiser les perturbations opérationnelles.

    Lorsque la perspective d'une séparation semble inévitable, il est essentiel d'initier ce processus le plus tôt possible pour préserver la stabilité de l'entreprise. Pour les couples associés dans le cadre de l'entreprise, certaines précautions peuvent être prises dès le lancement de l'activité afin d'éviter d'éventuels blocages ou complications majeures :

    Attribution majoritaire des parts

    Une stratégie consiste à attribuer la majorité des parts (par exemple, 51 %) à l'un des conjoints. Cela confère à celui-ci le pouvoir de continuer à gérer la société sans nécessiter l'accord de l'autre conjoint. Cette approche peut être particulièrement pertinente dans des situations où il est nécessaire de prendre des décisions rapidement sans impliquer systématiquement l'ensemble des associés.

    Associé minoritaire externe

    Si les conjoints préfèrent une association à parts égales, l'inclusion d'un troisième associé minoritaire externe peut se révéler judicieuse. En cas de conflit entre les conjoints, la présence d'un associé externe offre une voix neutre et peut contribuer à dégager une majorité lors des prises de décision. Cette approche favorise une certaine impartialité et peut faciliter la résolution de conflits internes.

    Ces mesures ne visent pas seulement à anticiper des situations difficiles, mais également à mettre en place des mécanismes qui permettent de maintenir la stabilité opérationnelle et de protéger les intérêts de l'entreprise. Il est fortement recommandé de formaliser ces arrangements dans les statuts de l'entreprise et, le cas échéant, de consulter des professionnels du droit pour garantir que ces dispositions sont conformes à la législation en vigueur et aux besoins spécifiques du couple associé. De cette manière, l'entreprise est mieux préparée à faire face aux changements inattendus tout en préservant sa viabilité à long terme.

    statuts conjoints

    • Catégories :
    • Création d'entreprise
    Article mis à jour le 05/02/2024
    Trouver votre formation