Création d’entreprise : votre âge est-il pour ou contre votre succès ?

Sommaire

    La création d’entreprise semble être la panacée pour bon nombre de Français. Parmi les candidats à cette aventure entrepreneuriale figurent des jeunes diplômés aspirant à l’indépendance, des salariés en quête de reconversion professionnelle, des retraités désireux de continuer leur vie active, etc.

    Les uns et les autres ont certes un dessein commun : être leurs propres patrons. Mais ce qui n'est pas commun chez eux, ce sont leurs âges. Une question se pose alors : un jeune, par exemple, a-t-il la même chance de réussir qu’un senior lorsqu'il s’agit de créer une entreprise ?

    Autrement dit, être plus ou moins âgé est-il un facteur de réussite dans la création d’entreprise ? Cette question vous intrigue peut-être, mais elle n'est pas aussi alarmante que cela : vous pouvez – quel que soit votre âge –, être éligible au projet de création d’une entreprise. Mais vous devez faire face à certaines contraintes et satisfaire à certaines exigences…

    Création d’entreprise : l’âge mis à part, quelles exigences pour le futur entrepreneur ?

    Selon les statistiques, 50 % des entreprises nouvellement créées arrivent à franchir le cap des 5 premières années de leur création. Pour les autres, si elles ne meurent pas avant la fin de ce quinquennat fatidique, elles connaissent un autre sort : délocalisation, changement de raison sociale, rachat, etc.

    Cela a-t-il un lien avec l’âge de ces "jeunes" entrepreneurs ? Ou est-ce que c'est le fruit de leur immaturité ? Au-delà des réponses à ces questions, vous devez développer un certain nombre de compétences et des qualités pour éviter la mort prématurée de votre future entreprise :

    Accepter le changement

    Il y a un grand écart entre la vie d’un entrepreneur et celle d’un employé ou d’un étudiant par exemple. Un chef d’entreprise travaille sans répit (particulièrement à ses débuts). Concentré sur le développement et le devenir de son entreprise, il a peu de temps à consacrer, même à sa famille. Voilà quelques-uns des changements qui peuvent perturber vos habitudes de vie et auxquels vous devez faire face lorsque vous créez votre entreprise. Mais rassurez-vous, l’ampleur de ce changement relatif dépend du régime de protection sociale et du statut juridique de votre futur entreprise.

     

    Forger votre profil d’entrepreneur

    Avoir un bon profil d’entrepreneur suppose une préparation psychologique. En effet, créer et diriger son entreprise sont deux choses qui dépendent non seulement du tempérament de l’entrepreneur, mais aussi des connaissances de celui-ci. Vous n'êtes pas sûr de vos capacités à créer une entreprise ? Il existe des solutions telles que le bilan de compétences ou le coaching qui peuvent ressortir vos éventuels besoins en formation.

     

    Être triplement compétent

    La réussite d’un projet de création d’entreprise repose sur 3 types de compétences. Cela englobe aussi bien les compétences en matière de gestion que les connaissances techniques et commerciales. La bonne nouvelle, c'est qu'il existe des tas de formations pour  acquérir ces aptitudes. 

    En résumé, si – de l’avis des experts –, les compétences, l’adaptation à la vie entrepreneuriale et le profil du futur entrepreneur déterminent le succès de celui-ci, qu'en est-il de son âge ? Le succès dans la création d’entreprise est-il atteignable selon que l’on soit un entrepreneur junior ou senior ? Continuez votre lecture pour découvrir les réponses à ces questions !

     

    Créer son entreprise quand on a moins de 30 ans

    Création d’entreprise 20 ansSi vous avez moins de 30 ans et que vous êtes tenté par l’aventure entrepreneuriale, vous faites alors partie des 20 % de créateurs d’entreprises en France (selon l’ACEP : Agence pour la création d’entreprises). Les jeunes diplômés sont toujours plus nombreux à tenter l’entrepreneuriat. 

    À cet âge déjà, vous êtes susceptible de créer et de réussir votre projet. En termes de réussite, justement, l’un des exemples les plus palpables est celui de Steves Jobs qui – à peine les 20 ans passés –, a pu cofonder Apple Computer.

    Mieux, que dire de Mark Zuckerberg, (qui a fondé Facebook à l’âge de 23 ans), ou de Richard Branson qui, encore adolescent, a créé l’entreprise Virgin ? Tout comme ceux-là, vous pourrez trouver votre compte en créant une entreprise dans le domaine du digital par exemple – qui est un domaine tendance.

    Mais attention ! En France, si la majorité des jeunes de moins de 30 ans (candidats fougueux à l’entrepreneuriat) ont une logique de projet et une motivation très fortes, il n’en demeure pas moins qu’ils ont des moyens financiers très limités pour investir convenablement dans leurs projets. 

    En outre, la cohérence entre leurs compétences et leur idée de projet est parfois trop juste. 

    Tout cela combiné bien souvent au manque de maturation du projet font que ces derniers ont moins de chance de se développer. C'est ce qui explique qu’une grande majorité de ces jeunes entreprises sont, entre autres, abandonnées ou rachetées assez rapidement.

    Par contre, la jeunesse de ces entrepreneurs permet de remonter très vite en selle pour recommencer une nouvelle aventure encore plus prometteuse.

     

    Création d’entreprise : quelle réussite pour les porteurs âgés de 30 à 39 ans ?

    Création d’entreprise 30 ansEntre la trentaine et la quarantaine, on a en général une certaine expérience de la vie. On aspire à être professionnel dans son domaine de compétences. De ce fait, l’idée de lancer une entreprise tente beaucoup de personnes de cette tranche d’âge. Si vous faites partie de cette catégorie de candidats à la création d’entreprise, sachez que les projets sont plus ambitieux et la préparation plus professionnelle que chez les plus jeunes. De plus, même en cas d’échec, ces personnes ont souvent un plan B qui les propulsera vers d’autres entreprises qui ont besoin de leurs expériences et de leur savoir-faire.

    Même s’ils ont une capacité d’investissement financier propre encore assez faible, ces entrepreneurs sont avantagés en général par la forte cohérence compétences/idée de leur projet, sa logique, la durée de sa maturation et leurs capacités à conduire ce projet à bon port.

     

    Créer et réussir son entreprise entre 40 ans et 49 ans

    Création d’entreprise 40 ansLes porteurs de projet d’entreprise de cette tranche d’âge ont accumulé – au cours de leur vie professionnelle –, beaucoup d’expériences, de savoir-faire et de savoir-être. Est-ce la raison qui les pousse à se lancer le challenge de réussir dans l’entrepreneuriat ? Peut-être ! Mais il faut aussi reconnaître que la majorité d’entre eux ont eu la chance de développer en amont (avant même de se lancer), un réseau susceptible de propulser leur business.

    Pourtant, malgré bien souvent une forte maturation de leur projet et des moyens financiers pour y arriver, ces personnes ont également un niveau de motivation, de logique de projet et de cohérence idée de projet/compétences moins élevé que leurs homologues plus jeunes. Ils se heurtent aussi à des freins à ne pas négliger : habitudes familiales, enfants en bas âge, rituel des vacances ou sports d’hiver….

     

    Création d’entreprise : quelle réussite pour les porteurs âgés de 50 ans à 59 ans ?

    Création d’entreprise 50 ansProjeter la création d’une entreprise quand on est âgé entre 50 ans et 59 ans peut être une bonne idée. Cette initiative est encore plus profitable pour quelqu'un qui a perdu son emploi et dont les chances d’en trouver un autre sont beaucoup plus compliquées. Si vous vous situez dans cette tranche d’âge, vous avez certainement capitalisé un certain nombre de compétences, de connaissances et d’expertises à mettre au profit des autres – en tant que consultant dans votre domaine de compétence, par exemple. C'est alors tant mieux.

    Seulement, l’entrepreneuriat demande une forte énergie et une capacité importante à s’investir dans le travail qui en décourage plus d’un à cet âge là. De plus, pérenniser un business pouvant prendre plusieurs années, bon nombre de vos congénères présentent des projets pas suffisamment aboutis certainement car la vision des choses à cet âge est plus court-termiste. 

     

    Réussir son projet de création d’entreprise après 60 ans, est-ce possible ?

    Création d’entreprise 20 ansLe moins que l’on puisse dire, c'est qu’après 60 ans, les chances de réussir un projet de création d’entreprise sont considérablement amenuisées. En effet, les capacités financières font généralement défaut mais surtout, ces projets font souvent écho au rêve de toute une vie, que l'on se décide à réaliser dans la dernière ligne droite de sa carrière sans s’imaginer pour autant monter une entreprise dont nous serons à la tête durant les 40 prochaines années. Les projets se font alors plus à la va-vite et sont parfois tellement éloignés de son savoir-faire initial qu’ils peuvent nécessiter beaucoup trop de temps pour devenir totalement compétent.

    Mais à ce niveau, un fait bien connu du monde entrepreneurial relance le débat : la création de Kentucky Fried Chicken par Senders alors que celui-ci avait 65 ans.

     

    Si vous êtes arrivé au bout de cette lecture, félicitation. Nous espèrons qu'il aura réussi à éclairer vos doutes car finalement, l’âge pour entreprendre importe peu tant qu'on dispose d'une volonté farouche de se développer. Mais si vous avez besoin d'être accompagné par un professionnel, n'hésitez pas à solliciter l'un de nos partenaires experts de l'aide à la création d'entreprise.


    Publié le 23 Nov. 2020 , et mis à jour le 08 Avr. 2021