La procrastination est-elle l’ennemi (insoupçonné) de la reconversion professionnelle ?

Sommaire

    La procrastination, ennemi de la reconversion ?

    "Procrastination" : que vous connaissiez ce mot ou que vous l’ignoriez, il est fort probable que vous ayez une fois vécu ou que viviez actuellement les attitudes limitantes dont il est porteur. La procrastination a en effet toujours été – et continue encore d’être, de plus belle – un ennemi juré et destructeur de tant de projets – dont celui de la reconversion professionnelle.

    Cette révélation est, peut-être, d’autant plus inquiétante que vous vous demandez certainement ce qu'est la procrastination, ou que vous voudrez en savoir plus à son sujet. Dès lors, il serait tout aussi important pour vous de connaître ses causes, son impact sur votre vie professionnelle (notamment), et les moyens de la vaincre…

    Si cela fait réellement partie de vos préoccupations, lisez les lignes qui suivent !

    Procrastination, quelle signification ?

    La procrastination doit son nom au mot latin "procrastinatio" (ajournement, en français). Ce mot est composé de deux éléments : "pro" (qui signifie "en avant"), et "crastinus" (qui veut dire "de demain"). Littéralement, la procrastination peut signifier « d’aujourd'hui à demain » ou « de maintenant à plus tard ».

    Ainsi, lorsque vous êtes devant une situation qui vous incite à ajourner pour demain une tâche pourtant exécutable aujourd'hui ; lorsque vous avez tendance à repousser votre projet (de reconversion professionnelle par exemple) au mois prochain, à l’année prochaine ou à tout autre moment ultérieur, vous êtes victime de la procrastination, et vous êtes un procrastinateur !

    Si la procrastination se définit comme telle, qui n'en est pas (ou n'en a pas une fois été) victime. Volontairement ou involontairement, tout le monde peut "procrastiner" dans sa vie professionnelle et personnelle, et ce, pour plusieurs raisons. 

    Reconversion professionnelle : quelles sont les causes de la procrastination ?

    La procrastination est un phénomène quelque peu latent, subtile. Ses causes sont toutefois nombreuses et dépendent généralement des attitudes du procrastinateur. Mais quelles peuvent être ces causes ?

    La culture de l’art de procrastiner

    À force de prendre l’habitude de reporter à plus tard votre projet de reconversion, vous développez cette habitude et vous passez ainsi maître dans l’art de la procrastination. En d’autres termes, vous vous donnez "expertement", de jour en jour, tous les moyens de trouver des excuses pour contourner votre projet sans pour autant vous rendre compte de la perte de temps que cela vous cause et du gouffre dans lequel sombre votre projet.

    La peur de l’inconnu

    La peur de l’inconnu est certainement l’une des pires causes de la procrastination. Lorsque vous en êtes victime, vous êtes pris par ce sentiment d’emprunter une voie méconnue qui mène vers un monde professionnel nouveau, incertain, au devenir sombre… Cette situation vous projette indéfiniment dans le temps : une projection qui vous prend tant de temps avant d’agir et de pouvoir sortir de votre zone de confort.

    Votre zone de confort

    Vous pouvez beau avoir la volonté de changer de métier, d’évoluer professionnellement voire de créer une entreprise ; vous pouvez beau être armé d’une bonne dose de motivation…, si vous vous entêtez à rester dans votre zone de confort en attendant le "bon moment" pour entamer la mise en œuvre de votre projet de reconversion, vous continuerez d'être éternellement sous l’emprise de la procrastination.

    L’éternelle préparation

    Si la prudence et la sagesse vous appellent à prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle, il n'en demeure pas moins qu’une préparation relativement longue ou interminable vous conduira toujours à reporter votre reconversion à un demain répétitif et sans fin.. Inaction, inachèvement dans vos actions…, voilà de quoi sera construit votre projet, qui ne verra peut-être jamais le jour !

    Le manque d’organisation

    Vous pensez, pour une raison ou pour une autre, qu'il vous faut du temps pour vous lancer dans votre projet de reconversion ? C'est votre droit ! Mais sachez que vous pourrez éternellement manquer de temps s’il vous manque l’organisation dans vos activités de tous les jours. L’inorganisation, tout comme l’éternelle préparation, vous mettra dans une situation d’inaction ou d’actions futiles et non accomplies.

    Comment la procrastination impacte-t-elle votre projet de reconversion ?

    Peu importe sa cause, la procrastination a des conséquences limitantes pour votre reconversion professionnelle en général et pour votre avenir professionnel en particulier :

    • L’improductivité et l’inefficacité dans le travail ;
    • Le manque de repère en matière d’orientation professionnelle ;
    • Le manque d’engagement envers vous-même ;
    • L’accélération de votre état de stress ;
    • Le sentiment d’une promesse non tenue par vous-même ;
    • L’échec probable ou certain de votre projet, etc.

    Reconversion professionnelle : comment arrêter de procrastiner pour enfin vous lancer ?

    Au même titre que certaines peurs, la procrastination peut vous empêcher de vous lancer dans votre projet de changement de métier. Il faudra alors agir au plus vite pour la surmonter. Pour ce faire, vous devez d'abord en prendre conscience et ne pas sous-estimer son impact négatif sur votre avenir professionnel. Ce projet, comme tout autre, a un début (le jour de sa mise en œuvre), et une fin (le jour où vous vous verrez enfin "reconverti professionnel"). Au cours de cette transition professionnelle, il y a plusieurs exigences à satisfaire et différentes étapes à franchir.

    Le scenario peut ressembler à ceci : commencez par déterminer la nouvelle voie professionnelle faisant l’objet de votre reconversion. Définissez ensuite ses objectifs et ses résultats à court, moyen et long termes. Puis pensez aux stratégies à mettre en place et aux activités à prioriser et à réaliser. Établissez enfin un plan d’action que vous vous efforcerez de mettre scrupuleusement en application. Mais surtout, mettez-vous aussitôt à l’œuvre afin de ne donner aucune place, aucune chance à la procrastination. 

    À priori, cela semble facile à mettre en œuvre. Mais en vérité, il vous faut une bonne dose de qualités personnelles et de certainement compétences non-techniques ou soft skills. Parmi ces qualités et compétences, retenez, de façon non exhaustive :

    • La confiance en vous. Vos soft skills vous ont permis d’accomplir certaines choses grandioses dans le passé ? Ayez confiance en vous et servez-vous en pour libérer votre potentiel et vaincre la procrastination.
    • La motivation. Elle vous donne le courage et la persévérance pour braver et résister à cette petite voix interne qui vous dorlote et qui tend à vous éterniser dans votre zone de confort : une pensée et des attitudes positives peuvent vous aider à vous en défaire. 
    • La concentration sur vos objectifs. En vous focalisant sur le but et les objectifs de votre projet de reconversion, vous êtes sûr d’être en phase avec votre mission. Ne perdez jamais de vue les tâches que vous aurez à réaliser quotidiennement.
    • Le passage à l’action. Voilà peut-être le secret numéro un pour arrêter de procrastiner. En passant à l’action le plus tôt que possible, vous êtes sûr d’être à l’abri de la procrastination et d'être sur la voie de l’action et de la réussite de votre projet.
    • Un petit moment de loisirs. Un peu de distraction et de détente libérera votre esprit et vous permettra de voir un peu plus clair sur les raisons même de votre reconversion et sur la nécessite de surmonter votre procrastination afin de parvenir à vos fins… 

    De par l’empreinte universelle et omniprésente dont elle marque le monde des entreprises, la procrastination rend subtilement improbable l’avenir professionnel de beaucoup de salariés, dont des candidats à la reconversion comme vous. Mais cet "art abstrait" de tout remettre à demain ne pourra-t-il pas avoir pour vous, dans une certaine mesure, quelques conséquences positives lorsque vous voudrez changer de métier, par exemple ? Dans tous les cas, les conseils personnalisés d’un professionnel peuvent vous aider à bien gérer ce phénomène – pour un projet de reconversion professionnelle bien réussi.


    Publié le 26 Mai 2021 , et mis à jour le 27 Juin 2021
    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test