Comment bien choisir son diplôme VAE ?

Sommaire

    Actuellement, plus de 14000 diplômes, titres ou certificats de qualification professionnelle sont accessibles par la VAE (validation des acquis de l'expérience). La réussite de cette démarche commencera donc par la sélection du diplôme le plus adapté à votre  expérience professionnelle. 

    Comment se repérer et être sûr de faire le bon choix ? 

    Voici 5 étapes à suivre pour ne pas se tromper de diplôme de VAE.

    Comment choisir le diplôme de VAE ?

    Préalable : quelques rappels sur la VAE

    Tout d’abord, il est important de rappeler que le titre obtenu via la démarche de VAE a exactement la même valeur que celui obtenu suite à une formation sauf que la VAE n’est pas une formation. 

    Elle correspond à une démarche où vous allez mettre en corrélation votre expérience acquise sur le terrain avec les compétences attendues pour un diplôme précis pour tenter de l’obtenir en tout ou partie, en constituant un dossier  et en participant à un oral devant un jury. 

    S’engager en VAE permet de valoriser votre expérience et d’obtenir une légitimité professionnelle importante pour sécuriser votre avenir professionnel ou entamer une démarche de reconversion.

    Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre situation constitue donc un préalable non négociable et dont dépendra le résultat de votre démarche.

    Quantité de candidats échouent ou abandonnent car ils n'ont pas sélectionné un diplôme en relation suffisamment étroite avec leurs acquis et se retrouvent donc hors sujet.

    Étape 1 : Différencier les valeurs des certifications

    Le mot “diplôme” est souvent utilisé à tort et à travers et les différents termes gravitants autour peuvent prêter à confusion. En France, il existe 3 niveaux de reconnaissance d’une formation ou de l’expérience :

    • Les diplômes d'État et les titres professionnels du ministère du Travail. Indépendants de l'établissement qui le délivre (en théorie), ils ont une valeur nationale.  
    • Les titres d'établissement qui valent surtout par la notoriété de celui qui les délivre. Cependant, toutes les écoles ne permettent pas la VAE.  
    • Les CQP (Certificats de qualification professionnelle) qui ne sont reconnus que dans la branche professionnelle qui les délivre. 

    Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article Quelles sont les différences entre un diplôme, un certificat et une qualification ?

    Étape 2 : Connaître les niveaux de qualification 

    Choisir une formation n’est pas toujours facile devant la multitude de diplômes et titres qui figurent dans le RNCP. Pour mesurer les études accomplies par un individu, une nomenclature les classe selon cinq niveaux qui correspondent au degré de compétence des titulaires et aux responsabilités qu'ils sont capables d'assumer dans leur emploi. 

    Ces niveaux vont de 1 à 8 :

    • Le niveau 1 et 2 correspond au 1er cycle de l’enseignement secondaire jusqu’au BEPC, DNB,...
    • Le niveau 3 correspond à un niveau BEP, CAP, BEPA, BAPAAT,...
    • Le niveau 4 correspond au niveau bac professionnel, brevet professionnel, brevet de technicien, BMA, Brevet Professionnel, Mention complémentaire, CAFAMP, CAFME, BTA, DEDPAD, BEATEP,...
    • Le niveau 5 correspond à un niveau bac + 2 : BTS, DUT, DEUG, BTSA, DEUST, DMA, DEETS, DEES, DEEJE, DECESF, DEASS,...
    • Le niveau 6 correspond à un niveau bac + 3 (licence, licence pro) ou bac + 4 (master 1 ou maîtrise), CAFERUIS, certains DU, DCG  ,...
    • Le niveau 7 correspond à un niveau bac + 5 et au delà : diplôme d'ingénieur , d'école de commerce et de management, master professionnel 2 , DSCG  , CAFDES, DSTS, MBA, mastère.
    • Le niveau 8 correspond à un niveau bac + 8 : DEC  , doctorat

    Découvrir en détail lesniveaux de diplômes en France

    Étape 3 : Repérer le bon diplôme

    Avant tout, il est important de garder à l’esprit que votre objectif consiste à valider un diplôme en corrélation avec vos acquis professionnels. Dans la jungle des certifications, sélectionner celle qui correspond le mieux à ses acquis n'est pas aussi simple. 

    Analyser les compétences et les connaissances référencées par les diplômes est donc primordiale. Vous ne pouvez pas vous contenter de sélectionner un diplôme à partir de son intitulé.

    Dans un premier temps, prenez connaissance de la fiche métier (ROME) de votre emploi que vous trouverez sur le site de Pôle Emploi.

    Assurez-vous ainsi que la description de l’emploi, les compétences de base et les compétences spécifiques de la fiche correspondent bien aux postes que vous avez occupés.

    En parallèle, prenez connaissance du contenu du « résumé du référentiel emploi et éléments de compétence acquis » du RNCP du diplôme envisagé et vérifiez si ces éléments correspondent aux postes que vous avez occupés.

    Découvrez ce qu’est un diplôme inscrit au RNCP.

    Pour vous positionner sur le bon diplôme, vous pouvez vous rendre sur lesite du RNCP

    Étape 4 : Vérifier le marché de l’emploi

    La démarche de VAE demande de monopoliser beaucoup de temps pour la réussir. Il serait dommage que celui-ci ne soit pas convenablement mis à profit. 

    Si vous êtes demandeur d’emploi, consultez au préalable les offres d’emploi pour vous assurer que le diplôme retenu est connu et apprécié des recruteurs. 

    Si vous êtes en activité, assurez-vous que votre futur certification favorisera une évolution au sein de votre entreprise ou d’une nouvelle. 

    Étape 5 : Se faire accompagner

    L’offre pléthorique de diplômes accessibles dans le cadre d’une VAE peut rendre complexe son choix pourtant indispensable pour sa réussite. 

    Ce choix impose donc une étude préalable approfondie comme nous venons de le voir et être accompagné dans cette étape peut se révéler fort utile. 

    En effet, un professionnel de la VAE saura s’assurer que le diplôme choisi correspond bien à votre expérience ou vous orienter vers le titre adéquat.


    Publié le 25 Mai 2020