Quelles sont les missions du Chauffeur de bus ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Chauffeur de bus.

Sommaire

    Métier de Chauffeur de bus 

    Derrière son volant, le conducteur de bus assure un rôle clé dans le transport de voyageurs en service urbain, interurbain et régional. Découvrez ce métier en détail.

    Qu’est-ce qu’un Chauffeur de bus ?

    Tout d’abord, le conducteur de bus ou chauffeur de bus ne doit pas être confondu avec le chauffeur de car. Le premier a en charge le transit de voyageurs selon un itinéraire régulier préétabli dans un secteur limité tandis que le second effectue des trajets ponctuels et souvent liés au secteur touristique.

    Il peut conduire aussi bien des autobus que des tramways et assurer le transport de voyageurs spécifiques comme le ramassage scolaire.

    Le chauffeur de bus peut travailler dans différents types d’entreprises comme la RATP (principal recruteur des chauffeurs de bus), les sociétés municipales de transport urbain ou des entreprises privées.

    Sa mission principale est d’assurer une sécurité totale à ses passagers par un respect scrupuleux du code de la route ainsi que des règlements internes.

    Missions du chauffeur de bus

    Tout d’abord, le conducteur d'autobus se rend à l'entrepôt où il récupère son véhicule et la feuille de route détaillant l'itinéraire qu'il doit emprunter. Toujours derrière son volant, le chauffeur de bus assure l’accueil et l’embarquement des voyageurs au fur et à mesure de son trajet. Durant celui-ci, il s’arrête à chaque station pour faire monter ou descendre ses passagers et les informer sur les changements de correspondance, ou bien encore les retards éventuels.

    Le chauffeur peut également se charger d’encaisser le prix des trajets. 

    Bien qu’il suive sa feuille de route, le conducteur est en relation permanente avec le poste central ou régulateur de transport, par radio. Ce dernier alerte le chauffeur sur les accidents, les embouteillages, les retards ou les problèmes mécaniques.

    Formation chauffeur de bus

    Formation initiale

    En France, pour devenir chauffeur de bus, aucun diplôme en particulier n’est requis mais il est nécessaire de :

    • Obtenir un permis de conduire de la catégorie D : Pour cela, il faut être âgé de 21 ans minimum. Les candidats doivent également passer un examen médical et répondre à certaines exigences en matière d'aptitude physique et mentale. Ce permis doit être renouvelé tous les cinq ans pour toute personne âgée de moins de 60 ans et tous les ans  à partir de 60 ans. 
    • Suivre une formation professionnelle de chauffeur de bus : Les candidats doivent suivre une formation professionnelle dispensée par un centre de formation agréé la FIMO. Elle comprend des cours théoriques sur la réglementation, la sécurité routière, la gestion des passagers et des cours pratiques sur la conduite de bus. La formation dure 140 heures et aboutit à un examen final, qu’il faut bien évidemment réussir. 
    • Obtenir une carte professionnelle de conducteur de voyageurs : En France, les chauffeurs de bus doivent obtenir une carte professionnelle de conducteur de voyageurs. Pour cela, ils doivent passer un examen de qualification professionnelle qui porte sur la réglementation, la sécurité routière et la gestion des passagers.
    • Acquérir de l'expérience professionnelle : Les candidats doivent acquérir de l'expérience en travaillant comme chauffeur de bus pour une entreprise de transport en commun ou une entreprise de location de bus.

    Pour être dispensé du FIMO, il convient de préparer le CAP ou le Titre professionnel de conducteur du transport routier interurbain de voyageurs (CTRIV) ou du Titre professionnel d'agent commercial et de conduite du transport routier urbain de voyageurs (ACCTRUV).

    N.B. Pour devenir chauffeur de bus RATP, aucun diplôme en particulier n’est requis car elle possède son propre centre de formation, équipé d'autobus, de formateurs permis D et de la FIMO. 

    Formation continue

    Vous pouvez préparer le titre professionnel Conducteur de transport en commun sur route - CTRIV (de niveau V /CAP) ou le Titre professionnel d'agent commercial et de conduite du transport routier urbain de voyageurs (ACCTRUV) qui dispensent également du FIMO.

    Qualités pour devenir conducteur de bus

    Courtoisie et bonne présentation

    Le conducteur de bus représente la société qui l’emploie et est au contact permanent des usagers. Il se doit donc d’être aimable, souriant et avoir une bonne présentation.

    Avoir une bonne condition physique

    Pour assurer la sécurité de ses passagers, le chauffeur de bus doit posséder une bonne vue et une bonne audition mais être également formé aux gestes de premiers secours.

    Parler une langue étrangère

    Afin de pouvoir renseigner les personnes étrangères, il est important de posséder de bonnes notions d’anglais même si cela n'est pas obligatoire.   

    Sang-froid

    Le chauffeur de bus se trouve parfois confronté à des situations stressantes et des passagers mécontents. Il convient dans ces situations de savoir conserver son sang-froid. 

    Salaire d’un conducteur de bus  

    Le salaire brut mensuel d’un conducteur d’autobus débutant avoisine le SMIC auquel il convient d’ajouter des primes pour conduite de nuit, le dimanche ou les jours fériés.

    Évolutions du métier de chauffeur de bus

    Les perspectives d'évolution professionnelles en tant que conducteur de bus sont assez limitées mais il peut évoluer vers des postes de responsabilité : chef de ligne, contrôleur ou inspecteur.

    Envie d’une reconversion en tant que chauffeur de bus ?

    Avantages d’une reconversion en tant que chauffeur de bus 

    • Vous bénéficierez d’une grande autonomie dans votre travail et de responsabilités importantes ( responsabilité de votre bus, des usagers, décision d’itinéraire, respect de la réglementation …)
    • Il y a une bonne sécurité d’emploi mais aussi de réelles perspectives d’avenir si on a le diplôme requis;

    Inconvénients d'une telle reconversion 

    • Le fait de devoir travailler les week-ends, les soirs et les jours fériés peut devenir contraignant surtout pour la famille; 
    • Métier routinier, il se peut que vous vous lassiez de cette monotonie;
    • Vous passerez de longues heures seul à votre volant. 

    Compétences de base indispensables pour se lancer

    Savoir

    • Techniques de prévention et de gestion de conflits
    • Règles de sécurité des biens et des personnes
    • Réglementation du transport de personnes
    • Caractéristiques du chronotachygraphe
    • Lecture de carte routière
    • Utilisation de matériel de navigation
    • Principes de la relation client
    • Systèmes d'Aide à l'Exploitation et à l'Information Voyageurs - SAEIV

    Savoir-faire

    • Préparer le véhicule, repérer le parcours et prévoir les aléas
    • Accueillir, renseigner les passagers et les assister si besoin
    • Encaisser le montant d'une vente
    • Contrôler les titres de transport
    • Conduire des passagers selon un parcours/circuit prédéfini
    • Renseigner les documents de bord d'un véhicule
    • Contrôler l'état de fonctionnement du véhicule et effectuer le nettoyage
    • Déclencher les mesures d'urgence en cas d'incident

    (Source: ROME)

    Par où commencer sa reconversion de chauffeur de bus ?

    Changer de métier au profit de celui de chauffeur de bus n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

    Même si le métier de chauffeur de bus peut s’exercer sans aucun diplôme, vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de chauffeur de bus, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

    La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que chauffeur de bus mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

    Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

    Comment financer votre reconversion ?

    Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

    Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Plan de développement des compétences 
    • promotion par alternance Pro-A

    Demandeur d’emploi

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
    • Contrat de professionnalisation

    Intérimaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Contrat de professionnalisation
    • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

    Indépendant

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • FAF (fonds d’assurance formation)
    • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

    Fonctionnaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Congé de formation professionnelle (CFP)
    Article mis à jour le 18/08/2023
    Trouver votre formation
    Les métiers du secteur Transport