Conducteur de trains | Fiche métier

Quelles sont les missions du Conducteur de trains ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Conducteur de trains.

Conducteur de trains
Sommaire

    Métier de conducteur de trains

    Transporter des voyageurs ou des marchandises par la voie ferrée tout en respectant la sécurité et le code de la circulation ferroviaire, voici le quotidien du conducteur de train. Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un conducteur de trains ? 

    On ne l’aperçoit quasiment jamais et pourtant, il est présent à chacun de nos déplacements en train : le conducteur. A bord de sa cabine,  il assure notre sécurité et notre confort lors de nos déplacements ferroviaires tout en respectant les horaires. 

    Il existe 4 types de conducteurs de train :

    • Conducteur de Manœuvre et de Lignes Locales chargé des manœuvres de train sur les rames ou sur chantier, ou de la mise en place et raccordement des wagons et des trains avant le départ en gare ;
    • Conducteur de tramway ;
    • Conducteur de Ligne pour réaliser les trajets des trains de marchandises et de voyageurs (dans ce cas, la SNCF est l’unique employeur )

    Missions du conducteur de trains

    Le travail du conducteur de train débute bien avant de monter à bord puisqu’il va tout d’abord prendre connaissance de sa feuille de route (limitation de vitesse, tracé du trajet, obstacles éventuels, travaux, intempéries, modifications de dernière minute...).

    Il peut alors prendre place à bord de sa cabine pour procéder aux vérifications de base : vérification du matériel, des freins, des pneus, des systèmes de protection, systèmes automatiques etc.

    Tout au long du trajet, le conducteur s’assure en permanence que tout est mis en oeuvre pour garantir le sécurité des voyageurs. 

    Pour cela, il dispose d’une multitude de voyants et cadrans. Le conducteur régule la vitesse selon les informations de son tableau de bord et suit la signalétique.

    Il commande la fermeture et l’ouverture automatique des portes des wagons à chaque entrée en gare. Il informe les passagers des prochains arrêts, des heures d’arrivée en gare et des incidents mineurs.

    Il est aussi habilité à intervenir en cas d’incident technique. Si la panne est trop importante, il contacte le service technique.

    Une fois le trajet terminé, il consigne tout événement dans le carnet de bord, rédige des bulletins de service et des rapports d'incidents.

    Où exerce le conducteur de trains ?

    En France, le recruteur principal de conducteurs de trains reste la SNCF avec actuellement 14 000 conducteurs. Pour ce qui est du transport de personnes, seul la SNCF peut l’exercer.

    Pour ce qui est du fret, des opérateurs privés recrutent également.

    Tendances de la profession

    La SNCF recrute en fonction de ses besoins, le recrutement n’est donc pas constant.

    Qualités requises pour devenir conducteur de trains

    Courtoisie et bonne présentation

    Le conducteur de train représente la société qui l’emploie et est au contact permanent des usagers. Il se doit donc d’être aimable, souriant et avoir une bonne présentation.

    Avoir une bonne condition physique

    Pour assurer la sécurité de ses passagers, le conducteur de train doit posséder une bonne vue et une bonne audition. Il a également des horaires de travail variables et peut travailler la nuit, les samedis, dimanches et fêtes pour assurer la continuité du service.

    Sang-froid et réactivité

    La conduite d'un train est soumise au respect de très nombreux signaux d'alarme. Le conducteur est en état d'alerte permanent.

    Formations pour devenir conducteur de trains

    Pour devenir conducteur de trains, il est recommandé d’être au minimum titulaire d’un CAP ou BEP, de préférence technique, (électrique, électronique, électrotechnique ou mécanique).

    Pour intégrer la SNCF, il faut être âgé d'au moins 18 ans, avoir un casier judiciaire vierge, et être apte médicalement.

    Une formation interne d'une durée allant de 4 mois (pour le conducteur de manoeuvre) à 1 an (pour le conducteur de ligne) est alors assurée et est rémunérée. La SNCF propose également différents examens pour l'évolution de carrière de ses agents.

    Évolutions possibles du conducteur de trains

    En début de carrière, le conducteur sera affecté principalement aux  trajets de banlieue et aux transports de marchandises. Au fil du temps, il évoluera vers des trajets de plus grande envergure avant de passer conducteur sur des lignes à grande vitesse. 

    Les évolutions internes offrent aussi la possibilité d’évoluer vers des postes d’encadrement ou de devenir formateur.

    Salaire d’un conducteur de trains

    En début de carrière, le salaire mensuel du conducteur est compris entre 1500€ et 2000€ nets.

    En fin de carrière, cette rémunération peut atteindre les 4000€ nets.

    Le salaire est composé d'environ 2/3 de fixe, le reste étant variable en fonction des distances réalisées, des déplacements, des horaires de travail...