Devenir juriste immobilier : métier, études, salaire

Quelles sont les missions du juriste immobilier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de juriste immobilier.

Devenir juriste immobilier : métier, études, salaire

Métier de juriste immobilier

Expert du droit immobilier, la mission du juriste immobilier est de conseiller des particuliers, des entreprises ou des collectivités publiques. 

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un juriste immobilier ?

Spécialiste du droit immobilier, ce professionnel accompagne ses clients lors de litiges, les conseille, les aide à consituer leurs dossiers, et s’assure que leurs droits soient parfaitement respectés dans toutes les transactions.

Il peut intervenir à différentes étapes de la vie d'un bien : acquisition, rénovation, litige.

Missions du juriste immobilier 

Le juriste en droit immobilier a pour mission principale le conseil et l'application du droit immobilier auprès de particuliers, professionnels et collectivités. 

Expert du droit immobilier, il apporte son aide au montage de dossiers administratifs et financiers pour la vente ou l'acquisition de biens immobiliers. 

Il intervient également en cas de litige pour s'assurer que l'intérêt de ses clients soit respecté dans l'application stricte du droit et rédige ou délègue la rédaction d'actes authentiques. 

Comme tout professionnel du droit, le juriste en droit immobilier doit en permanence rester informé des nouveautés juridiques.

Où exerce le juriste immobilier ?

Le métier de juriste immobilier peut s'exercer dans de nombreux endroits : 

  • les entreprises privées, 
  • les collectivités territoriales, 
  • les promoteurs immobiliers, 
  • les cabinets 
  • les agences de gestion 

Tendance de la profession de juriste immobilier

En exerçant dans l'immobilier, le juriste s’assure un emploi solide car ce secteur conserve une réelle attractivité et nécessite souvent l'intervention de professionnels qualifiés, ce qui améliore son insertion professionnelle à la sortie des études.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités d’un bon juriste immobilier

Le juriste en droit immobilier doit faire preuve d’une grande rigueur et d’une organisation sans faille lors de l’élaboration des actes et des contrats afin qu’aucun détail ne soit négligé.

S’il est amené à traiter des dossiers contentieux, il doit savoir faire preuve d'impartialité.

Il possède un sens aigu de la négociation et un bon esprit de synthèse pour vulgariser l'information auprès de ses commanditaires. 

La discrétion fait également partie des grandes aptitudes indispensables pour exercer ce métier (secret professionnel oblige).

Afin d’apporter une corde de plus à son arc, la maîtrise d'une langue étrangère est souvent recommandée pour exercer le métier. 

Quelles formations pour devenir juriste en immobilier ?

En tant que spécialiste du droit immobilier, sa formation est par conséquent juridique. 

Le juriste immobilier sera donc détenteur d'un diplôme de niveau bac + 4 ou bac + 5 en droit avec une spécialisation en immobilier.

La spécialisation en droit immobilier peut intervenir dès la licence (licence 3) ou à partir de la première année de master.

Les lieux d’étude principaux sont les facs de droit mais certaines grandes écoles proposent aussi des formations en droit immobilier.

Quel est le salaire d’un juriste en droit immobilier ? 

Un juriste immobilier percevra au minimum une rémunération annuelle de 30K€ et pourra obtenir, avec l’expérience, des rémunérations pouvant atteindre les 60K€ à l’année.

Quelles sont les évolutions possibles du juriste immobilier ?

L’évolution la plus courante d’un juriste est de devenir libéral et se mettre à son propre compte. 

Un juriste immobilier salarié peut évoluer en changeant de type d'employeur : entreprise plus grande, fonction publique…

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant que juriste immobilier ?

Avantages d’une reconversion en tant que juriste immobilier

  • Rémunération très attractive.
  • Ce métier offre de belles perspectives d'évolution professionnelle.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • La législation évolue régulièrement : le juriste immobilier doit sans cesse se tenir informé.
  • Dans cette profession, la charge de travail est souvent lourde.

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Rédaction d'actes juridiques
  • Procédures de recouvrement de créances
  • Procédure pénale
  • Droit public
  • Droit du travail
  • Droit de la propriété intellectuelle
  • Droit fiscal
  • Droit des sociétés
  • Droit commercial
  • Droit pénal
  • Droit civil
  • Droit du Numérique
  • Droit des assurances
  • Droit de l'environnement et du développement durable
  • Veille juridique

Savoir-faire

  • Conseiller un client sur des questions d'ordre juridique
  • Apporter des conseils sur des procédures de résolution de litiges
  • Rédiger des actes / procédures juridiques
  • Accomplir des démarches auprès d'organismes publics ou privés pour le compte de clients
  • Traiter des dossiers de contentieux (litiges, réclamations ...)
  • Réaliser une veille documentaire (collecte, analyse etc.)
  • Tenir informée sa structure des nouvelles techniques et réglementations liées à l'activité

(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion de juriste immobilier ?

Changer de métier au profit de celui de juriste immobilier n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de juriste immobilier, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que juriste immobilier mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test