Devenir Avocat | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Avocat ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’Avocat.

 avocat
Sommaire

    Métier d’avocat 

    Spécialiste du droit, l’avocat représente et défend les intérêts de ses clients devant la justice. Découvrez ce métier en détail.

    Qu’est-ce qu’un avocat ?

    Le métier d’avocat est une profession qui fascine. Sa robe noire, ses discours, le tribunal, autant d’éléments qui attirent. Pourtant, son rôle est loin de s’arrêter aux plaidoiries. 

    L’avocat(e) est avant tout un juriste dont la mission prioritaire consiste à défendre les intérêts et les droits de ses clients grâce à sa connaissance des textes de lois. Il intervient donc dans des cas très variés allant du simple litige aux dossiers complexes et ne nécessitant pas toujours le recours judiciaire. Il assiste donc son client dans sa prise de décision et dans son recours judiciaire.

    Lors d’une garde à vue ou d’une audition, l’avocat se charge de vérifier que celle-ci se déroule conformément à la loi 

    Si le litige mène au procès, l’avocat assurera la défense de son client au cours des plaidoiries afin de convaincre l’ensemble des jurés et des magistrats. Pour ce faire, un travail de recherche et d’enquête préalable est indispensable.

    Bien évidemment, les avocats doivent posséder une maîtrise impeccable des textes de loi, des procédures, des codes… dans le domaine qu’il a choisi. 

    Les avocats peuvent également proposer leurs services en tant que conseiller juridique auprès des professionnels et des entreprises surtout pour éviter un procès potentiel. Ce rôle se développe d’ailleurs beaucoup ces dernières années.

    Missions de l’avocat

    • Défense de ses clients en constituant un dossier complet contenant toutes les pièces nécessaires pour plaider sa cause devant les juges.
    • Représentation des clients devant les tribunaux et autres organes de justice en parlant en leur nom.
    • Assistance des clients dans leurs décisions et négociation en leurs noms dans les diverses affaires.
    • Rédaction des actes nécessaires pour aboutir à la résolution des contentieux.

    Qualités pour devenir avocat

    Résilience

    Le métier d’avocat est synonyme de victoire mais également d’échec dans ses missions. Il doit également faire face aux insatisfactions de ses clients, aux difficultés de paiement, aux jugements… Il doit donc faire preuve d’une certaine capacité à se développer positivement en dépit du stress ou d'une adversité.

    Être un bon orateur

    Appelés à s’exprimer oralement lors des plaidoiries en l'occurrence, un avocat doit faire preuve de bonnes compétences en communication afin de savoir convaincre le tribunal.

    Avoir le sens du contact

    Intervenant auprès de personnes en situation plus ou moins difficile, le professionnel doit faire preuve d’empathie tout en sachant garder des distances avec ses clients. 

    Discrétion

    Tenu au secret professionnel, l’avocat doit faire preuve d’une grande discrétion.

    Compétences rédactionnelles

    L’avocat doit avoir de bonnes compétences rédactionnelles, puisqu’il doit maîtriser les textes de la jurisprudence, de loi ou les règlements et écrire des actes fiscaux ou juridiques.

    Formation pour devenir avocat

    Formation initiale

    L'accès au métier d'avocat exige au minimum 6 années d'études après le bac et impose une sélection dès la première année de droit. 

    Les études de droit commence par la licence de droit (bac+3) qui permet d'acquérir les bases du droit et de commencer à préparer les métiers des professionnels du droit tels que juriste d’entreprise, huissier, magistrat, notaire, etc.

    La poursuite se fait via le master afin de se spécialiser dans un domaine juridique précis. 

    Vient alors le moment d’obtenir le CAPA (certificat d'aptitude à la profession d'avocat), formation en 18 mois ouverte aux titulaires d'un master 1 en droit (bac + 4) ou d'un diplôme admis en équivalence, même si de nombreux candidats possèdent en fait un niveau supérieur (master 2 et même doctorat en droit). Dès l’obtention du CAPA, vous pouvez solliciter votre inscription au barreau après avoir prêter serment.

    Pour y accéder, il est une étape indispensable : celle du concours d’entrée en école d’avocat (EDA) ou d'un Centre régional de Formation Professionnelle des Avocats (CRFPA). 

    Très sélectif (30 à 35 % d'admis), l'examen d'entrée au CRFPA peut être présenté à trois reprises et se prépare en 1 an dans un Institut d'études judiciaires (IEJ) rattaché à la faculté de droit.

    Formation continue

    Les avocats déjà en activité sont assujettis à l’obligation de formation continue à raison de 20 h par an ou 40 heures sur 2 ans dans le cadre de la formation continue. 

    En ce qui concerne la volonté de se reconvertir dans ce métier, aucune formation continue ne le permet. Il faut suivre le cursus classique détaillé ci-avant (sauf dans certain cas comme les maîtres de conférences, les maîtres assistants, les chargés de cours, les magistrats…)

    Salaire d’un avocat  

    Un avocat débutant gagne en moyenne entre 1 800 et 2 700 € brut par mois.

    Par la suite, les rémunérations varient fortement en fonction de ses expériences, de ses compétences et de sa spécialisation pour atteindre en moyenne 5 000 € (avec de fortes disparités). 

    Débouchés du jeune avocat

    A la sortie de leur stage, les jeunes diplômés peuvent choisir de se faire recruter comme salarié, devenir collaborateur d’un cabinet (en ayant la possibilité de développer sa propre clientèle) ou ouvrir d’emblée son propre cabinet d'avocats (cas le moins fréquent). 

    Avec l'expérience et l'acquisition d'un portefeuille de clients, il pourra ouvrir son propre cabinet. Mais il faut plusieurs années d'expérience pour y parvenir.

    Situation du métier d’avocat

    Le métier attire autant qu’il fascine et le nombre toujours croissant de candidats commence à créer des inégalités. En effet, il n'y a pas assez d'activités pour tous même si la multiplication des lois et des réglementations impose un recours de plus en plus important à ce spécialiste du droit.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti