Fiscaliste | Fiche métier

Quelles sont les missions du fiscaliste ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de fiscaliste.

Fiscaliste
Sommaire

    Métier de fiscaliste

    Un fiscaliste conseille les entreprises en matière fiscale dans le but de réduire le montant de leurs impôts tout en respectant la réglementation en vigueur.

    Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

     

    Qu’est-ce qu’un fiscaliste ?

    Egalement appelé juriste en droit fiscal ou conseiller fiscal, un fiscaliste a pour objectif que son entreprise ou ses clients payent le moins d'impôts possible.

    Pour cela, il les aide à trouver la meilleure option fiscale afin de réduire leur imposition sans risquer de redressement fiscal. Ainsi, il se doit de connaître parfaitement les législations et normes fiscales en vigueur et les évolutions de ces dernières.

    Il les conseille également en matière fiscale lors de projets importants (fusion-acquisition, implantation à l'étranger, investissement..) compte tenu que la législation fiscale évolue très vite et qu’il est nécessaire de consulter un professionnel pour s'assurer de bénéficier de toutes ses connaissances dans ce domaine.

    Ce spécialiste du droit et de la finance intervient également pour défendre les intérêts de son entreprise ou de ses clients et justifier des choix faits en cas de contrôle fiscal ou judiciaire afin qu’ils ne subissent pas de redressement judiciaire.

     

    Missions du fiscaliste

    Les missions d’un fiscaliste sont les suivantes :

    • conseille un client sur des questions d'ordre juridique ou une une entreprise dans un cadre législatif
    • apporte des conseils sur des procédures de résolution de litiges
    • rédige des actes / procédures juridiques
    • accomplit des démarches auprès d'organismes publics ou privés pour le compte des clients
    • traite des dossiers de contentieux : litiges, réclamations...
    • réalise une veille documentaire : collecte, analyse...
    • traite des actes de procédure
    • veille à la sécurité juridique d'une entreprise
    • défend les intérêts d’une entreprise lors d'opérations juridiques et financières 
    • ...

    Où exerce le fiscaliste ?

    Le fiscaliste peut exercer au sein d’un cabinet spécialisé, d’une grande entreprise nationale ou internationale ou d’un grand groupe industriel.

    Il peut également travailler en indépendant.

     

    Tendance de la profession

    Avec la mondialisation croissante et face à un contexte économique de plus en plus difficile, le droit fiscal se développe fortement.

    Le métier de fiscaliste est donc porteur et les opportunités d’emploi nombreuses.

    Néanmoins, les fiscalistes avec expérience et à double compétence (commerce/finance) sont le plus recherchés.

     

    Qualités requises pour devenir fiscaliste

    Pour devenir fiscaliste, plusieurs qualités et compétences sont indispensables :

    • compétences en droit, en comptabilité et en fiscalité
    • suivre l’actualité fiscale et l’évolution des lois
    • maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères dont l'anglais (compte tenu que de nombreuses réglementations sont en anglais)
    • rigueur
    • organisation
    • méthode
    • sens relationnel
    • écoute
    • capacités d'analyse et de synthèse
    • être à l’aise avec les chiffres
    • gestion du stress et résistance à la pression

    Formations pour devenir fiscaliste

    Pour devenir juriste en droit fiscal, il faut être titulaire d’un diplôme de niveau bac + 5 :

    • d’un master en droit fiscal, droit des affaires, droit des affaires et fiscalité, stratégie fiscale des entreprises
    • d’un diplôme d’école de commerce avec une spécialisation en finance.

     

    Les doubles compétences en droit et commerce droit sont très appréciées des recruteurs.

    Par contre, un avocat fiscaliste doit être titulaire du CAPA (Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat).

    Évolutions possibles du fiscaliste 

    Après une dizaine d'années en cabinet, un fiscaliste peut espérer devenir associé. En entreprise, il voit ses responsabilités élargies et son salaire augmenter avec l'expérience. 

    Un fiscaliste peut faire également le choix de monter son propre cabinet. 

     

    Salaire d’un fiscaliste 

    Le salaire d’un fiscaliste débutant varie entre 2 500€ et 2900€ bruts par mois. Il évolue avec son expérience.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti