Le financement du bilan de compétence

Sommaire

    La réalisation d'un bilan de compétence passe par le recours à un consultant spécialisé et le coût d’une telle prestation avoisine les 2000€ en moyenne. Si certain choisisse de s’autofinancer, il existe toutefois différents dispositifs qui vous permettent d’obtenir un financement en tout ou partie.

    Comment financer votre bilan de compétence ?

    Financement par le compte personnel de formation (CPF)

    Depuis la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018, les demandes de prise en charge au titre du Congé pour bilan de compétences ont été remplacé par la mobilisation du CPF. 

    En effet, depuis le 1er janvier 2017, les personnes titulaires d'un compte personnel de formation (CPF) peuvent mobiliser les droits acquis afin de réaliser et financer un bilan de compétences. Ils financent ainsi directement leur bilan avec les droits en euros acquis dans le cadre de leur CPF et de leur CEC, et non plus par le biais d'un OPCO.

    Il peut alors se dérouler sur le temps de travail ou hors temps de travail.

    Financement par le Plan de Développement des Compétences

    Le Plan de Développement des Compétences (PDC) remplace le plan de formation depuis le 1er janvier 2019. 

    Si le bilan de compétences est réalisé dans le cadre de ce plan de développement des compétences, il est entièrement pris en charge par l’employeur et le salarié bénéficie du maintien de sa rémunération. 

    Il s’agit d’une belle opportunité à saisir puisqu’il dessine une évolution de carrière et un plan d’actions pour évoluer dans le futur.

    Financement dans le cadre du Projet de Transition Professionnelle

    Le CPF de transition professionnelle qui se nomme aussi projet de transition professionnelle, permet au salarié de financer une action de formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir et de s'absenter de son poste afin de suivre celle-ci.

    Le salarié bénéficie donc d'un congé spécifique lorsqu'il suit cette action de formation en tout ou partie durant son temps de travail. La prise en charge des projets de transition professionnelle est assurée par les commissions paritaires interprofessionnelles (CPIR) qui doit valider ou non la pertinence du projet et du positionnement puis instruire la demande de financement.

    Financement par le Pôle Emploi

    Le demandeur d’emploi peut bénéficier d’une aide particulière mobilisée par Pôle emploi : l’Aide Individuelle à la Formation (AIF). 

    L’Aide individuelle à la formation couvre l’intégralité du coût de la formation restant à votre charge, suite à l’intervention des autres financeurs. Elle est versée directement à l'organisme de formation par Pôle Emploi.


    Publié le 12 Févr. 2020 , et mis à jour le 14 Mai 2020