Choisir le bon coach pour sa carrière : les questions à se poser

Sommaire

    Changer de métier, négocier une augmentation de salaire, aménager son temps de travail ou tout simplement reprendre confiance en soi, de nombreux coach professionnels se positionnent sur le créneau de la carrière professionnelle. Le coaching est une prestation qui requiert un savoir-faire spécifique mais le fait que cette profession ne soit pas réglementée en France peut faire craindre à certains de faire le mauvais choix de professionnel.

    choix coach professionnel

    En France, le coaching connaît un véritable essor depuis une vingtaine d’année et comme beaucoup de professions en pleine croissance, elle attire inévitablement de nombreux chercheurs d'or dont la vocation profonde est avant tout de surfer sur une vague plutôt que d’apporter un réel soutien à ses coachés.

    Bien le choisir est l’une des clés pour tirer le meilleur profit de cette expérience. Mais comment bien choisir son coach carrière ? 

    Suivez le guide.

    A lire aussi : Coaching de transition professionnelle : quelle utilité ?

    Quelles raisons vous poussent à penser au coaching ?

    Tout d’abord, il est important de bien comprendre qu’un coach de carrière n’est ni un psy, ni un thérapeute, ni un gourou qui va vous aider à vous épancher sur un problème d’ordre affectif, psychologique ou comportemental. D’ailleurs, vous reconnaîtrez un bon coach au fait qu’il vous redirigera de lui-même vers un professionnel plus approprié au besoin.  

    Donc, avant de solliciter un coach de carrière, assurez-vous que vos besoins entre dans son champs de compétences donc que vos questionnements tournent autour de votre métier, de votre évolution ou de votre envie d’en changer. Le coach a pour mission de vous aider à atteindre certains objectifs que vous n’arrivez pas à atteindre seul en mettant son expérience passée et ses compétences à votre service pour cela. 

    Quelle est l’ancienne carrière professionnelle du coach ?

    Le principe du coaching est d’utiliser son expérience passée pour la mettre au profit de son coaché pour l’aider à surmonter ses difficultés. Il semble donc logique qu’un bon coach professionnel ait évolué au sein d’une ou plusieurs entreprises à des postes de management ou de direction avant d’entamer une carrière dans le business coaching.

    Avant de démarrer un coaching professionnel, il est donc conseillé de vérifier l’expérience professionnelle du coach : a-t-il déjà eu un rôle de manager ou de dirigeant, pourquoi s’est-il tourné vers le coaching… Il est important d’en savoir plus sur son passé pour comprendre comment cela peut impacter votre présent. La question de ses motivations peut s’avérer primordiale. S’est-il lancé après avoir été licencié dans son entreprise ? Par passion ? Par appât du gain ? Sa franchise vous aidera à vous forger votre propre opinion.

    Quelle est son expérience en tant que coach ?

    L’expérience forge les meilleurs coachs déjà car cela prouve d’une part leur passion pour ce métier puisqu’il l’exerce au quotidien depuis un certains laps de temps, mais aussi que sa clientèle est suffisante pour en vivre pleinement et donc que ses compétences doivent être reconnues.

    Enfin, un coach qui exerce depuis longtemps a eu l'occasion de voir passer un grand nombre de profils et donc de situation différente étoffant ainsi sa boîte à outil.

    De plus, comme tout métier, le coaching est en constante évolution et les professionnels sont censés se former régulièrement aux outils et postures afin de déterminer ce qui peut impacter les entreprises dans le futur et répondre de la manière la plus adaptée possible aux besoins de son coaché.

    Possède-t-il des certifications ?

    Se renseigner sur les formations est aussi un bon moyen de faire le tri dans les multiples professionnels car de nombreux professionnels sont issus d’une formation initiale en psychologie, en RH ou en management.

    En France, la profession de coach n’est pas encore réglementée et est donc accessible à tous sans diplôme obligatoire. Il existe donc plusieurs centaines d’écoles de coaching en France mais n’ont pas toutes le même niveau de qualité. Cependant, 3 organismes ont vocation de promouvoir et professionnaliser le coaching professionnel : l’ICF, l’EMCC et l” SFCoach. Ils garantissent un code de déontologie ainsi que le partage d'expériences et de compétences entre les adhérents. Le métier est également encadré par l’État, qui propose une certification enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

    A-t-il un superviseur ?

    Un peu à l’image des psychologue qui suive une psychothérapie, la supervision est une pratique quasi incontournable pour les coachs professionnels. Un bon coach professionnel doit, en théorie, lui-même avoir un coach, plus expérimenté, appelé "superviseur". Cette supervision peut s’exercer en individuelle ou en collective.

    En apportant un effet miroir, le superviseur permet au coach de progresser.

    Le feeling passe-t-il ?

    Quand on choisit un coach carrière, il faut savoir faire confiance à son instinct.  Vous devez vous sentir à l’aise, rassuré, en confiance. 

    Avant de le rencontrer, n’hésitez pas à consulter son site web, regarder son parcours, lire les articles qu’il peut proposer et lire les avis éventuels de ses coachés. Si ces premiers éléments font déjà bonne impression, confirmez la en envisageant un échange physique, téléphonique ou en visio et voyez comment s’instaure le contact.

    Quels tarifs pratique-t-il ?

    Un coaching en transition professionnelle implique une dépense relativement significative en général qui varie selon l’expérience, la région, le niveau de formation du professionnel et si ce coaching est financé par l'entreprise ou à titre personnel. Pour un particulier, un prix raisonnable oscillera entre 100 à 200 euros la séance. Quand on sait que le coaching ne peut être éligible aux financements via le Compte professionnel de formation, on comprend mieux l’importance de bien choisir son professionnel.


    Si l’efficacité d’un coaching de transition professionnelle n’est plus à démontrer,  le choix d’un bon coach reste une condition sine qua non à sa réussite. Si vous envisagez d’y avoir recours, n’hésitez pas à trouver un professionnel expert près de chez vous en suivant le lien suivant.


    Publié le 03 Juin 2020