Création d’entreprise : 5 compétences indispensables

Sommaire

    A ne pas confondre avec ce qu’on appelle les qualités, les compétences se définissent comme des qualifications professionnelles déclinées en savoirs, savoir-faire et savoir-être. 

    Que l’on décide d’exercer seul ou qu’on souhaite lancer une nouvelle start-up, de nombreuses compétences seront donc nécessaires de posséder pour devenir un entrepreneur performant.

    Mais si nous ne possédons pas ces compétences, doit-on pour autant  abandonner son projet entrepreneurial ?

    Absolument pas. Il est normal que vous n’ayez pas encore toutes les clés en mains. L’avantage est qu’une compétence s’acquiert par la formation et/ou par l’expérience. Vous pouvez donc très bien envisager de vous lancer même si l’une d'elle  vous fait défaut tant que vous cherchez à la développer par la suite.

    Voici une liste non exhaustive des 5 compétences clés indispensables du futur entrepreneur.

    Création d’entreprise : 5 compétences indispensables

    Compétences propres à la profession exercée 

    Pour réussir votre création d’entreprise, il convient déjà de rappeler que vous devez posséder toutes les compétences techniques ou intellectuelles nécessaires pour exercer votre profession. Cela peut sembler évident mais encore de jeunes entrepreneurs se lancent sans maîtriser parfaitement le métier ou sans s’assurer au préalable des pré-requis obligatoires. Or, seul le savoir-faire technique permet de produire et délivrer un produit de qualité et au meilleur coût.

    De plus, si la création d’entreprise est accessible à toute personne désireuse de développer son propre business, certaines activités réglementées imposent de posséder un diplôme reconnu par l’État pour pouvoir les exercer.  En ce qui concerne l’artisanat, il peut s’avérer nécessaire d’obtenir un titre, un diplôme ou une qualification professionnelle reconnus par l’État. Enfin, certaines professions libérales sont régies par un Ordre professionnel. Dans le cas où vous ne possédiez pas ces qualifications, il sera nécessaire de passer par la case formation  au préalable.

    Compétences managériales

    Parmi les compétences les plus complexes à aborder, nous avons celles qui englobent les aptitudes managériales et qui sont essentielles à toute personne ayant un poste d’encadrement. En effet, décider de créer une entreprise où devront évoluer plusieurs collaborateurs sous votre direction impose de prendre conscience que vous deviendrez bien plus que leur boss. Vous devrez prendre des décisions, gérer des projets, apaiser des tensions ou encore résoudre toutes les difficultés qui pourraient apparaître.

    Vous servirez de colonne vertébrale à l’organisation en reliant les stratégies à leur mise en oeuvre tout en respectant les intérêts individuels.

    Savoir motiver, donner du sens aux missions de ses collaborateurs, les accompagner dans leur développement personnel tout en les guidant dans l’atteinte des objectifs collectifs n’est pas chose facile et il est difficile de s’improviser bon manager. 

    Parmi ces compétences managériales, nous retrouvons le leadership, la communication, la planification, l’organisation, la prise de décision o centre la délégation. Heureusement, toutes ces compétences (techniques et humaines) peuvent s’apprendre.

    Compétences en gestion d’entreprise

    Devenir chef d’entreprise implique de savoir piloter efficacement celle-ci et pour le faire, vous allez devoir disposer de données fiables : chiffre d’affaires, trésorerie, budgets prévisionnels, fonds de roulement…, d’un minimum de connaissances juridiques et de solides bases fiscales. Cela vous permet de prendre des décisions en toute connaissance de cause et d’en mesurer précisément leur efficacité. 

    Bien entendu, on ne vous demande pas d'être comptable, fiscaliste ou juriste (d’excellents professionnels pourront vous accompagner pour cela) mais avoir les notions de base vous évitera des erreurs grossières susceptibles de porter atteintes à votre business et vous aidera à suivre la santé financière de votre entreprise.

    De nouveau, de nombreuses formations vous permettront d'être à l'aise avec ces disciplines.

    Compétences commerciales et en communication

    Ces compétences sont d’autant plus utiles si la génération du chiffre d’affaires repose directement sur vos épaules. 

    D’une part, il est important de vous faire connaître et donc de déployer une stratégie de communication et de marketing permettant de faire connaître vos produits ou vos services. Ces actions représentent le premier contact que vous aurez avec des prospects et il convient de le soigner. 

    D’autre part, il va falloir aller prospecter et convaincre ces prospects. Hélas, nous n’avons pas tous cette fibre commerciale et savoir vendre ne s’improvise pas surtout si on manque de confiance en soi.

    Bien entendu, dans les 2 cas vous pouvez faire le choix de déléguer totalement ces postes à des professionnels.

    Mais pour lancer votre activité, nous vous conseillons tout de même de posséder un minimum de compétences en communication et commerciales pour pouvoir vous impliquer pleinement dans les choix qui seront fait et ne pas subir celui d’un prestataire ou d’un collaborateur trop zélé. Diverses formations réservées aux jeunes entrepreneurs (ou moins jeunes) vous permettront aisément de monter en compétences sur ces domaines. 

    Compétences organisationnelles 

    Savoir s’organiser. Cela peut sembler évident de prime abord et pourtant. Combien de fois vous êtes-vous dis que vous n’auriez jamais le temps de finir tel dossier à temps ? Combien de temps passez-vous à chercher vos affaires ? Les compétences organisationnelles se définissent comme la capacité à coordonner et administrer des projets ou des budgets pour  transformer une création d’entreprise en activité rentable. 

    Trop d’entrepreneurs prennent des décisions stratégiques de manière impulsive, sans planification adéquate ce qui peut être désastreux.

    Savoir anticiper les imprévus et tenir les délais imposés par les clients ne pourront pas non plus se faire sans un planning et un minimum de rigueur.

    Enfin, une excellente organisation évite la surcharge de travail et avec elle les risques de burn-out. Bonne nouvelle ! Cette compétences peut aussi s'enseigner.

     

    Vous souhaitez vous former à la création d’entreprise ? Consultez notre page dédiée.


    Publié le 09 Mars 2021 , et mis à jour le 08 Avr. 2021