Quels sont les principaux freins à la création d’entreprise ?

Sommaire

    Avec 35000 entreprises créées en 2020 (soit 4% de plus que l’année précédente), l’entrepreneuriat continue de séduire massivement les candidats à une nouvelle vie professionnelle. Peut-être que comme eux avant vous, vous souhaitez vous lancer dans l’aventure et préparez activement votre lancement.

    Excellent projet ! 

    Mais il est possible également que ce parcours de création ou reprise d’entreprise, parfois long et parsemé d’embûches, vous effraie un tantinet. Ne vous découragez pas avant d’avoir commencé, car votre nouvelle vie professionnelle en vaudra certainement la chandelle !

    L'important est déjà de connaître les obstacles que vous pourriez éventuellement rencontrer au cours de votre projet mais également les solutions pour les surmonter.

    Obstacles à la création d’entreprise

    Le manque de compétences

    Les compétences attendues d’un chef d'entreprise sont nombreuses et variées. Compétences propres au métier, compétences en comptabilité, en commerce, en communication, en management… leur maîtrise est indispensable pour devenir un entrepreneur performant.

    Lorsque vos compétences sont limitées dans tel ou tel domaine, le doute et la peur peuvent vous envahir et alors freiner votre projet de création d'entreprise, c’est compréhensible !

    La solution pour surmonter cet obstacle 

    Pas de panique, je vous rassure, cela est tout à fait normal de ne pas être un expert dans tous les domaines de l’entrepreneuriat (du moins au début du projet) et la bonne nouvelle est que vous pouvez acquérir ces connaissances.   

    Et là, vous vous demandez probablement “mais comment obtenir ces fameuses compétences ?”.

    Et bien, elles peuvent s'acquérir au fur et à mesure de votre expérience de chef d’entreprise ou bien en suivant une formation à la création d'entreprise

    Sachez qu’il existe des tas d’organismes qui proposent des modules voire des cursus beaucoup plus complets (en présentiel, à distance, en cours du soir…) vous permettant d’aborder toutes ces notions (comptabilité, juridique, fiscalité…) et d’être accompagné par des spécialistes de l’entrepreneuriat.

    Le manque de temps

    La préparation d’un projet de création ou de reprise d’une entreprise mérite de lui accorder un certain temps pour le  faire dans de bonnes conditions.

    Mais bien souvent, les futurs chefs d’entreprise ont déjà des emplois du temps bien chargés : poste salarié, enfants à s’occuper… et il n’est pas toujours facile pour eux de combiner leur vie d’entrepreneur avec leur vie professionnelle et/ou familiale. 

    La solution pour surmonter cet obstacle 

    Si c’est votre cas, sachez que vous pouvez demander à votre employeur un congé afin de vous absenter pendant plusieurs mois de votre entreprise, ou par exemple 1 ou 2 jours par semaine, afin de consacrer du temps à votre projet.

    Le manque d’informations

    En France, il existe une multitude de statuts juridiques : entreprise individuelle, entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL), entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), société par actions simplifiée (SAS), société en nom collectif (SNC), société à responsabilité limitée (SARL).... avec chacun leurs avantages et leurs inconvénients propres.

    Pas facile donc de s’y retrouver et de faire le bon choix. 

    Pourtant, il est indispensable de bien choisir son statut juridique puisqu’il influence notamment le régime d’imposition des bénéfices, le régime social du dirigeant et, plus généralement, le fonctionnement même de l’entreprise.

    Chaque futur entrepreneur se doit également de connaître la manière d'effectuer certaines étapes nécessaires au lancement de son entreprise : dénomination sociale, désignation des dirigeants, réalisation d’un business plan, étude de marché, analyse concurrentielle...  

    Avant même d’avoir immatriculé sa société, bon nombre d'entrepreneurs en devenir jettent l’éponge face à la montagne d'information à emmagasiner et comprendre. 

    La solution pour surmonter cet obstacle 

    Être accompagné par un expert de la création d’entreprise soit durant une formation, soit pour être accompagné tout au long du processus permet d’obtenir des informations essentielles que tout entrepreneur se doit de connaître avant de se lancer et ainsi d'éviter de gaspiller son temps à les chercher par soi-même.

    Les formalités administratives assez lourdes

    Un autre frein à la création d’une entreprise réside dans la difficulté des procédures administratives.

    En effet, malgré les allègements entrés en vigueur ces dernières années, les démarches restent toujours longues et contraignantes. 

    En raison de ce formalisme assez lourd, 4 entrepreneurs sur 10 préfèrent abandonner ou remettre l’accomplissement de leurs formalités à plus tard.

    La solution pour surmonter cet obstacle 

    Tout d’abord, il faut savoir que la majorité des formalités peut se faire en ligne.

    Mais si vous souhaitez quand même déléguer ces démarches chronophages, sachez qu’il existe des solutions. Par exemple, de nombreuses plateformes internet ont vu le jour permettant aux futurs entrepreneurs de remplir plus rapidement les documents officiels liés à la création d’entreprise : rédaction des statuts, constitution de dossier, dépôt de l’annonce légale, obtention du Kbis...

    Il est également possible de se faire accompagner par un CFE (Centre de Formalités des Entreprises) qui se chargera de réceptionner, contrôler et transmettre votre dossier à différents organismes (INSEE, greffe du tribunal de commerce, sécurité sociale des indépendants, service des impôts...).

    L’accès difficile aux financements

    L’accès au financement est un autre obstacle rencontré par les entrepreneurs, que ce soit au stade de lancement ou lors de la phase de développement de leur entreprise.

    En effet, bon nombre d’entre eux se retrouvent confrontés à des problèmes de financement de leur projet : pas d’apport personnel, refus des banques à leur prêter de l’argent, incapacité à lever des fonds…

    La solution pour surmonter cet obstacle 

    Pour mettre toutes les chances de votre côté d’obtenir un prêt bancaire professionnel, essayez d’apporter un maximum d’apport, entre 15 et 30% du besoin de financement global, et assurez-vous que le montant du prêt que vous demandez ne dépasse pas 4 voire 5 fois le montant de votre capacité d’autofinancement.

    Quoi qu’il arrive, de nombreuses aides à la création d’entreprise existent.

    Si malgré tout, vous êtes en difficulté pour trouver des financements adaptés, vous pouvez :

    • faire appel au crowdfunding
    • vous lancer dans l’entreprenariat à temps partiel pour continuer de percevoir une rémunération de la part de votre employeur
    • vous associer avec d’autres personnes car à plusieurs, vous aurez plus d'apport, moins d’argent à emprunter et donc plus de facilités à convaincre les banques

    Désormais que vous connaissez les obstacles principaux à la création d’entreprise et la manière dont les surmonter, il ne vous reste plus qu’à suivre une formation afin d'acquérir de solides connaissances dans le domaine de l’entreprenariat.   


    Publié le 12 Mars 2021 , et mis à jour le 08 Avr. 2021