Création d'entreprise et salariat : une autre possibilité pour la reconversion professionnelle ?

Création d'entreprise et salariat : une autre possibilité pour la reconversion professionnelle ?
Sommaire

Vous vous demandez si, dans le cadre de votre reconversion, vous êtes éligible à la création d'entreprise en restant salarié ? La réponse est : sous certaines conditions, positive… 20% des entreprises sont en effet créées en France par des salariés. Cette réponse ne vous satisfait toutefois peut-être pas, parce que l’entrepreneuriat vous fait peur, notamment en ce qui concerne l’insécurité financière ou la perte d’emploi.

Créer une entreprise a certes quelques inconvénients. Mais ses avantages sont beaucoup plus nombreux pour vous. Aussi faut-il savoir vous donner les moyens de réussir. Quels sont alors ces moyens ? De quels dispositifs pourrez-vous bénéficier et quelle est la démarche (astuces), à suivre pour entreprendre en étant salarié ?

Préparez-vous à découvrir tout de suite les réponses à vos questions ?

Quelles sont les conditions pour créer une entreprise en étant salarié ?

Avant toute chose, il faut noter que (la déontologie oblige) vous êtes d’office disqualifié pour créer une entreprise dans l’une des situations suivantes : vous êtes fonctionnaire ou vous relevez d’un Ordre quelconque (avocat, notaire, médecin, etc.). Autrement, les conditions majeures pour se lancer dans l’entrepreneuriat en étant salarié restent et demeurent la non-concurrence et la clause d’exclusivité. Qu'est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que la loyauté oblige, la non-concurrence vous empêche (en créant votre propre entreprise), de concurrencer votre entreprise employeuse. La clause d’exclusivité, quant à elle, vous interdit d’exercer toute autre activité en marge de votre emploi salarié. Dans l’un et l’autre cas, l’employeur cherche à préserver, à juste titre, les intérêts de son entreprise.

Ces conditions restrictives peuvent être mentionnées dans votre contrat de travail. Si tel est le cas, elles peuvent toutefois être aménagées afin de vous permettre de créer votre entreprise en toute sérénité. Pour ce faire, il existe deux possibilités.

Lever le frein lié à la non-concurrence

Vous êtes submergé par le désir ardent et êtes prêt à concrétiser votre idée de création entrepreneuriale ? Avant de passer à l’action, ayez le sens de la loyauté en informant votre employeur. Vous avez peur que ce dernier s’y oppose, parce que l’activité de votre entreprise en projet entre en concurrence avec la sienne ? Il y a une solution simple et unique : optez pour une activité qui n’implique aucun rapport concurrentiel entre vos deux activités.

Se soustraire de la clause d’exclusivité

En tant que salarié projetant de créer votre entreprise, vous bénéficiez, de fait, d’un privilège : la clause d’exclusivité vous est inopposable pendant une période d’un an. Si cette mesure d’inopposabilité n’est pas incluse dans votre contrat de travail, demandez une modification dudit contrat auprès de votre employeur. Dans tous les cas, ce dernier n’a pas le droit de vous en priver sans une justification valable de ce manque à gagner…

Vous n'avez aucun problème avec toutes ces restrictions ? Mais, en revanche, vous vous inquiétez concernant votre disponibilité à créer votre entreprise en vous reconvertissant ? Le temps partiel et le congé partiel (que vous verrez un peu plus bas), sont deux de vos recours.

Quels sont les avantages et les inconvénients de créer une entreprise en étant salarié ?

Devenir travailleur indépendant et être en même temps salarié a ses avantages et ses inconvénients.

Les avantages : des solutions à vos peurs de vous reconvertir en tant que salarié

Les avantages liés à la création de votre entreprise se traduisent par des réponses positives à vos peurs d’échouer, de perdre votre temps, votre énergie et, de façon globale, de perdre votre emploi et vos finances. Heureusement, ce n'est pas forcément le cas, du fait justement de ces avantages.

Le congé partiel, par exemple, a l’avantage de vous permettre de tester le potentiel du développement et de la réussite de votre projet. Et d’autant plus qu'un éventuel échec vous permet de réintégrer votre ancien poste ou de vous consacrer de nouveau à votre activité à temps plein, cela constitue une façon de sécuriser votre emploi.

En outre, vous bénéficiez (au cours de la première année de la création de votre entreprise), d’une exonération (conditionnée) des charges sociales. Les allocations familiales, la retraite de base et l’assurance maladie/maternité vous sont accordées sous certaines conditions. En plus de diversifier vos revenus et de conserver votre salaire, vous bénéficiez également d’une fiscalité et d’un statut social avantageux (et de bien d’autres avantages encore).

Les inconvénients

Les principaux inconvénients de l’entrepreneuriat/salariat résident notamment dans deux choses :

  • L’insuffisance de temps pour vous consacrer à votre projet : il peut vous être interdit de vous intéresser à votre entreprise pendant les heures de service pour lesquelles votre employeur vous paie ;
  • L’obligation de loyauté à laquelle vous pourrez être soumis.

Mais quand on sait que certaines aides financières peuvent vous aider à atténuer les effets de ces inconvénients, il est fort à parier que vous vous accrocherez toujours à l’initiative de créer votre entreprise lorsqu'il s’agit de vous reconvertir.

Salariat et entrepreneuriat : 5 astuces pour une démarche à succès

La peur de vous lancer dans l’entrepreneuriat en tant que salarié vous saisit toujours ? Voici 5 astuces éprouvées pour mettre un terme à vos craintes.

Le congé partiel ou congé pour la création d’entreprise

Vous êtes un salarié du privé et vous comptabilisez deux ans d’ancienneté ? Vous pouvez bénéficier d’un congé pour la création d’entreprise (ou congé partiel), afin de concrétiser votre projet. Pour disposer de ce congé, vous disposez d’un minimum de deux mois pour en informer votre employeur. Toutefois, ce dernier peut s’y opposer pour peu qu'il puisse prouver que votre congé portera préjudice à son entreprise.

Le temps partiel

Vous avez peur d’échouer en quittant votre emploi pour créer une entreprise ? En vérité, vous avez une voie de recours : un temps partiel pour travailler en tant que salarié et un autre temps partiel pour vous consacrer à votre propre entreprise en création. Travailler d’arrache-pied sur deux "fronts" est certes difficile et chronophage, mais là aussi vous avez une issue : la création d’une micro entreprise.

La micro-entreprise

Se reconvertir pour créer une micro-entreprise est aussi un des moyens efficaces d’être entrepreneur et salarié sans encourir de risques majeurs. Le cumul du statut micro-entrepreneur et du statut salarié vous permet de tester votre idée. Toutefois, vous êtes limité par l’étendue de votre activité et l’importance de votre chiffre d’affaires. En plus, vous n'êtes pas habilité (sauf cas contraire), à travailler sur votre projet pendant les heures de travail en entreprise.

Le portage salarial

Si vous aspirez à devenir indépendant tout en restant salarié, optez pour le portage salarial. Sans créer une entreprise, vous pouvez en effet devenir consultant indépendant et traiter des missions en toute liberté auprès d’une entreprise de portage. En étant liée avec vous par un contrat, celle-ci vous paie mensuellement sur présentation d’un compte rendu et sur la base du chiffre d’affaires que vous aurez réalisé.

La coopérative d’activité et d'emploi (CAE)

Vous voulez limiter les contraintes liées à la création de votre future entreprise et vous souhaiteriez tester toujours votre activité ? La CAE vous permet de rejoindre en son sein d’autres entrepreneurs ayant le même souci que vous. Pour ce faire, elle s’occupe de la gestion de vos tâches administratives, de votre comptabilité ainsi que des questions d’ordre juridique concernant votre projet. Elle vous fait bénéficier de la sécurité sociale moyennant le reversement d’un pourcentage sur votre chiffre d’affaires.

Créer une entreprise pour vous reconvertir : ce que vous devez retenir en tant que salarié ?

Créer une entreprise dans le cadre de votre reconversion est non seulement possible pour vous en tant que salarié, mais elle est aussi et surtout encouragée par les autorités compétentes. La preuve est que diverses facilités vous sont consenties, dont les aides financières à la création d'entreprise.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test