Comment créer une entreprise avec un petit budget lors d’une reconversion ?

Vous souhaitez créer votre entreprise mais vous avez un petit budget ? Découvrez nos astuces pour vous lancer avec peu d’argent.

Comment créer une entreprise avec un petit budget lors d’une reconversion ?

La création d’une entreprise engendre de nombreux coûts à prévoir. Il est important d’en tenir compte lors d’une reconversion professionnelle.

Néanmoins, il est possible de réduire voire de supprimer certains frais.

Voici quelques astuces pour vous lancer à moindre coût.

Formez-vous en limitant votre budget

Suivez des formations gratuites

Pôle emploi propose des centaines de formations gratuites dispensées partout en France à destination des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi (et également aux jeunes n'ayant pas le bac).

Renseignez-vous auprès de votre conseiller si la formation que vous souhaitez suivre est éligible à ce dispositif.

Financez vos formations avec votre CPF

Il se peut que vous deviez suivre une formation à la création d’entreprise pour apprendre votre nouveau métier, développer vos compétences ou pour bien préparer votre projet entrepreneurial. 

Dans ce cas, plutôt que d’utiliser vos fonds propres, il est préférable de mobiliser votre CPF.

Faites-vous accompagner gratuitement 

Par un consultant APEC si vous êtes cadre ou jeune diplômé

L’APEC propose aux cadres et aux jeunes diplômés qui ont l’envie d’entreprendre plusieurs services gratuits :

  • un entretien téléphonique individuel d’1 heure environ avec un consultant afin de faire le point sur votre envie d’entreprendre, votre idée ou votre projet
  • un accompagnement dans l'élaboration de votre projet comprenant 2 à 4 entretiens dans un délai de 5 mois

Par un expert-comptable

Business story est un dispositif qui offre aux créateurs d’entreprise 3 rendez-vous personnalisés avec un expert-comptable pour faire avancer leurs projets. 

Pour être accompagné, il suffit d’identifier un professionnel volontaire pour ce dispositif (grâce à la carte consultable sur leur site web) et de le contacter.

Lors du premier entretien, vous déterminez avec lui la feuille de route des trois rendez-vous offerts, autour de 12 prestations : établissement des prévisions financières, identification des aides, aide au choix de la forme juridique, assistance à l'accomplissement des formalités d’enregistrement et de publication de l’entreprise…

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Réalisez vous-même les études préalables

La réalisation d’une étude de marché et la construction d’un business plan sont indispensables avant de se lancer dans la création d’une entreprise.

Pour faire votre étude de marché, vous pouvez collecter des données grâce à des outils gratuits comme l’outil de statistiques locales et l’outil SIRENE proposés par l’INSEE. 

Pour rédiger votre business plan, il existe de nombreuses applications en ligne dont certaines sont gratuites comme celles proposées par BPI France, CCI Business Builder ou encore par Le Coin des Entrepreneurs.

En les réalisant vous-même, vous économiserez entre 500 et 1 000€ correspondant aux honoraires d’un spécialiste du droit ou de la création d’entreprise.

Rédigez vous-même les statuts

La rédaction des statuts lors d’une création d’entreprise (sauf pour une entreprise individuelle) est une procédure obligatoire.

Confier cette mission à un avocat, à un notaire ou à un expert-comptable engendre des frais (entre 500€ et 3 000€ selon le professionnel et le niveau de complexité de l’entreprise).

Pour faire des économies, vous pouvez passer par un service en ligne qui le fera à votre place pour environ 400€ ou bien télécharger des modèles gratuits pour rédiger vous-même les statuts de votre entreprise, à condition d'avoir des connaissances en droit des sociétés.

Effectuez vous-même les formalités légales de création 

Plusieurs prestataires se proposent d’effectuer certaines formalités légales (blocage du capital social, publication de l’annonce légale, dépôt de la demande d’immatriculation…) en votre nom. 

Vous l’aurez compris, pour économiser les frais de fonctionnement du service ou les honoraires du professionnel, il vaut mieux vous en occuper vous-même si vous avez quelques connaissances juridiques et maîtriser les outils numériques.

Optez pour le statut de l’entreprise individuelle (si vous pouvez)

Comme nous venons de le voir dans les trois paragraphes précédents, effectuer les démarches seul est une solution qui a l’avantage d’être économique, dès lors qu’aucun frais de prestation n’est déboursé au bénéfice d’un professionnel du droit ou d’un prestataire spécialisé en ligne (Legalstart, LegalPlace, Contract Factory, Captain Contrat…).

Néanmoins, elle est plutôt recommandée dans le cas d’une entreprise individuelle ou d’une micro-entreprise en raison de leur simplicité de création.

Choisissez la bonne activité 

Certains business ne nécessitent pas forcément un investissement important. 

Parmi les secteurs où il est possible de se lancer avec quelques milliers ou centaines d’euros en poche, on retrouve le coaching, le consulting, les services à la personne…

Sollicitez des aides

Plusieurs aides peuvent faciliter la création ou la reprise d’une entreprise et réduire les frais qui y sont liés.

Par exemple, une personne indemnisée par Pôle emploi peut bénéficier de l’ACRE et de l’ARCE (versement d’une partie des droits de l’ARE restant due sous la forme d’un capital).

Quant à l’ACRE, elle prend la forme d’une exonération partielle de charges sociales pendant les 12 premiers mois d’activité. Tous les porteurs de projets de création ou de reprise d’entreprise (à l’exception des micro-entrepreneurs qui doivent être au chômage ou bénéficier de minima sociaux) peuvent en bénéficier.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test