Infographiste | Fiche métier

Quelles sont les missions du Infographiste ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Infographiste.

Infographiste | Fiche métier

Métier d’infographiste

Création de dessins animés, de jeux vidéo, de publicités et bien d’autres encore, les domaines d’activités de l’infographiste sont immenses.

Découvrez la profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

Qu’est-ce qu’un infographiste ?

Le développement fulgurant du digital et des techniques de numérisation ont poussé les crayons, les feuilles de papier et la paire de ciseaux à céder leur place aux ordinateurs, aux tablettes tactiles et autres logiciels toujours plus performants. Le métier d’infographiste n’a donc pas fini d’évoluer et de nous surprendre.

Le grand atout de cette profession réside déjà dans sa diversité d’intervention puisque l’infographie couvre une large palette de secteurs où la création graphique et l'image prime. Si le cinéma, le dessin animé, l'édition, les jeux vidéo, la publicité, la télévision semblent assez évidents, on retrouve également ces professionnels dans l'industrie, l’architecture, l’immobilier ou encore la recherche scientifique. Le champ des possibles est infini.

Concrètement, sa mission consiste avant tout à utiliser son âme d’artiste et sa créativité pour concevoir la meilleure représentation visuelle possible d’une idée tout en respectant les contraintes techniques et financières qui lui sont imposées. 

Pour cela, il combine création graphique et développement informatique en collaborant activement avec toute une équipe de professionnels : graphiste, scénariste, modélisateur 3D, game designer, développeur informatique...

Missions de l’infographiste 

Suivant la taille et l’organisation de l’entreprise dans laquelle il exerce, les activités de l’infographiste diffèrent : 

Les missions communes à tous les infographistes sont :  

  • Le contact client et l’étude de leur demande
  • L’aspect commercial puisqu’il faut souvent négocier les contrats avec les clients
  • La créativité et l’originalité
  • Les travaux « préparatoires » 
  • La possibilité d’intervenir sur de nombreux supports (affiche,  journal, dépliant, film, emballage, film d’animation, etc.)
  • Suivi du projet
  • Présenter la création et réaliser les modifications nécessaires

Les missions propres à un graphiste multimédia : 

  • Intervient sur la conception et la mise en page de site web
  • Travaille essentiellement sur la communication visuelle avec des textes et des images

Les missions propres à un infographiste 3D : 

  • Participe à la création des jeux vidéo et de films d’animation
  • Dessine les décors et les personnages à partir du scénario
  • Réalise des animations sur ordinateur
  • Participe à la conception des effets spéciaux

Les missions propres à un infographiste 2D : 

  • Crée les graphismes, dessins, illustrations grâce à la PAO (Publication Assistée par Ordinateur)
  • Utilise une palette graphique 
  • Fait imprimer sur les supports 

Où exerce l’infographiste?

Un infographiste peut exercer dans de nombreuses sociétés :

  • sociétés multimédias 
  • agences de communication 
  • agences de publicités
  • maisons d’édition
  • services de communication publics et privés
  • presse
  • cinéma
  • télévision

Il peut également préférer se mettre à son propre compte en tant que freelance. 

Tendances de la profession

La concurrence est assez rude. Mais, certaines spécialisations, comme le multimédia ou l’e-commerce, offrent de nombreuses opportunités.

Formations pour devenir infographiste

Si auparavant les autodidactes étaient courants, à présent, pour devenir infographiste, le suivi d’une formation qualifiante et diplômante de niveau BAC +2 minimum est indispensable. De nombreuses solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’infographiste. En voici quelques-unes (liste non exhaustive).

Formation initiale

Niveau BAC+2

  • BTS études de réalisation d'un projet de communication, option A : études de réalisation de produits plurimédia. Il se prépare en deux ans et est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat.
  • DUT MMI Métiers du Multimédia et de l'Internet. Il se prépare en deux ans et est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat.
  • Titre Graphiste multimédia enregistré au RNCP
  • Titre infographiste enregistré au RNCP

Niveau BAC+3

  • DN MADE Diplôme national des métiers d'art et du design mention numérique ou graphisme. Il se prépare en trois ans et est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat.
  • DNA - Diplôme national d'art - métier d'auteur dans les domaines de l'art de la communication et du design
  • Licence Professionnelle métiers du design
  • Licence Professionnelle métiers du numérique : conception, rédaction et réalisation web
  • Titre Designer graphique et numérique enregistré au RNCP

Niveau BAC+5

  • Écoles nationales supérieures d'art (Ensad, Ensba, Ensci) qui  proposent des cursus en 5 ans après le bac menant à des carrières artistiques, à la recherche ou à l'enseignement. Leur attrait les rend très sélectives (autour de 5 % de réussite).
  • Master création numérique 
  • Master design

Il existe également de nombreuses écoles privées aux durées de formation variables. Certaines ont une excellente réputation comme les Gobelins, l'École de l'image ou encore l'Ecole Emile-Cohl...

Formation continue

Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir infographiste par la voie de la formation continue en préparant la plupart des diplômes cités ci-dessus, le titre professionnel (TP) infographiste metteur en page ou le CQP Concepteur réalisateur graphique.

Découvrez les formations Infographiste

Formation Graphisme à distance
Formation proposée par Edaa
Voir la formation

Qualités pour devenir Infographiste

Avant tout artiste, l’infographiste possède avant tout un esprit créatif et inventif. Ses armes de prédilection sont aussi bien les crayons que la tablette graphique et les logiciels de PAO.   

Pour garder un cerveau créatif, il doit faire preuve d’une grande curiosité et être en veille permanente pour rester informé de toutes les nouveautés du moment.

Il doit également savoir faire preuve de patience et de sang-froid face au donneur-d’ordre qui peut parfois multiplier les allers-retours correctifs dans des proportions parfois démesurées. Le but est de proposer une version finale en totale adéquation avec les besoins définis.

Le métier d’infographiste requiert enfin une certaine aisance relationnelle importante pour travailler efficacement avec son équipe et collaborer avec toutes les parties prenantes (client, imprimeur, fournisseur…)

Évolutions possibles de l’infographiste   

Les perspectives de carrières sont importantes et dépendent de l’ambition et des envies de chacun : directeur artistique, directeur de création, manager d’une équipe de graphiste, directeur d’une agence de graphisme...

Salaire d’un Infographiste 

Un infographiste salarié peut toucher entre 1 800 et 2 300€ bruts par mois en début de carrière et jusqu’à 3 000€ avec plus d’expérience.

En freelance, ses revenus sont très variables. Ils dépendent de sa situation géographique (Paris ou province), de sa réputation et du type de clientèle (PME, startup, grand groupe…)...

Envie d’une reconversion en tant qu’infographiste ?

Avantages d’une reconversion en tant qu’infographiste 

  • Métier qui permet d’exprimer sa créativité
  • Possibilité de travailler dans tous les domaines, dans de nombreux types d’entreprises, en freelance ou en tant que salarié
  • Absence de routine

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Travail prolongé devant un écran
  • Beaucoup de concurrence

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Technologies de l'accessibilité numérique
  • Techniques de gestion de réseaux prépresse
  • Techniques de séparation Cyan Magenta Jaune Noir
  • Techniques de dessin
  • Techniques d'infographie
  • Colorimétrie
  • Typographie
  • Chaîne graphique
  • Procédés et contraintes d'impression
  • Normes qualité
  • Droit de la propriété intellectuelle
  • Règles de sécurisation de fichiers informatiques
  • Langages de programmation informatique
  • Logiciels d'image de synthèse
  • Logiciels d'édition multimédia
  • Logiciel de montage photo
  • Logiciels de création vidéo
  • Publication Assistée par Ordinateur (PAO)

Savoir-faire

  • Analyser les besoins du client
  • Traduire un concept ou un script en représentation visuelle
  • Réaliser des éléments graphiques de composition à l'aide d'outils graphiques informatiques
  • Traiter des images numériques (colorimétrie, cadrage etc.)
  • Concevoir la mise en page et enrichir le document (intégration texte, image, correction, ...) selon les règles typographiques et la charte graphique
  • Modéliser des éléments graphiques
  • Définir la composition d'éléments graphiques
  • Animer les éléments d'une image (restitution des mouvements image par image, définition des trajectoires)
  • Contrôler la conformité de réalisation d'un projet
  • Déterminer des actions correctives

Par où commencer sa reconversion d’infographiste ?

Changer de métier au profit de celui d’infographiste n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle d’infographiste, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant qu’infographiste mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test