Illustrateur | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Illustrateur ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d'Illustrateur.

Illustrateur | Fiche métier

Métier illustrateur

Devenir illustrateur ou illustratrice, c’est pouvoir vivre de sa créativité et de sa passion du dessin, bien souvent en tant que freelance. Conception d’album, travail dans le milieu de la communication ou de la publicité, ce professionnel sait mettre en image des textes et des messages. Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un illustrateur ? 

Vous rêvez de vous réorienter professionnellement et, doté d’un bon coup de crayon, le métier d’illustratrice ou illustrateur vous fait de l'œil. Quelle belle idée de reconversion. Mais savez-vous en quoi consiste réellement cette profession ?

Qu’il intervienne pour illustrer un livre pour enfants, une couverture de roman, un magazine, une affiche publicitaire, un ouvrage scientifique ou encore une image de marque, les œuvres de ces artistes se retrouvent partout.

Travaillant en étroite collaboration avec un auteur, une agence de communication ou de publicité, l’illustrateur utilise son imagination et sa créativité débordante pour mettre en image un texte ou une idée. Et ce n’est pas une mince affaire puisqu’il doit savoir attirer le regard du lecteur tout en véhiculant un message bien précis.

Si cette profession peut paraître un peu désuète pour certains, l’évolution technologique permet à l’illustrateur de se voir attribuer des tâches de plus en plus complexes et surtout, d’exprimer de manière encore plus large son talent. En effet, si ces outils de prédilection restent encore les fusains, les crayons, les craies, les pinceaux, les peintures à l'huile ou à l'eau, l'encre de Chine, ce professionnel manipule aussi les logiciels de conception graphique et la tablette numérique lui offrant une inventivité sans limite. 

Attention toutefois. Il ne s’agit pas de faire absolument tout ce qui lui passe par la tête. L’illustrateur doit prendre en compte les contraintes à respecter souvent présentées dans un cahier des charges comme le support, la charte graphique, les délais… et donc s’adapter aux exigences de son client.

Missions de l'illustrateur

Que fait ce professionnel au quotidien ? Loin de se résumer à dessiner toute la journée, la journée d’un illustrateur est généralement bien chargée.

Tout d’abord, il va devoir se préparer et pour cela, consulter attentivement le cahier des charges ou le briefing du donneur d’ordres afin d'identifier les attentes et les besoins du client. Ce document va lui indiquer les contraintes à respecter tels que le support, la charte graphique, les impératifs visuels, les délais.. mais également expliquer l’idée à traduire en images.

Une fois cette mission acceptée, il va pouvoir établir les modalités de livraison et de rémunération avec le client.

Dans le cas où il illustre un contenu, il devra bien évidemment s’en imprégner en le lisant entièrement puis réaliser les éventuelles recherches créatives nécessaires avant d’entamer croquis et esquisses pour créer des pistes à soumettre au client.

Une fois l’accord du donneur d’ordre obtenu, il peut passer à la création en tant que telle et fournir son travail final suivant les modalités retenues.

À cela, il ne faut pas oublier de rajouter toute la partie prospection de nouveaux clients, communication, gestion, comptabilité et organisation commerciale globale car l'illustrateur exerce majoritairement à son propre compte.

Vous l’aurez compris, choisir de devenir illustratrice ou illustrateur, c’est fuir la routine.

Où travaille l'illustrateur ?

Traditionnellement, l’illustrateur travaille plutôt en freelance pour le secteur de l'édition, la presse, les agences de publicité ou de communication, le web ou l’audiovisuel.

Toutefois, certaines grosses maisons d’édition ou studios de création multimédia choisissent de recruter des illustrateurs salariés.

Conditions de travail

Sur les conditions en tant que telles, il faut avouer que la profession est plutôt cool. Vous fixez vos horaires, vivez d’une passion et travaillez d’où vous souhaitez. Mais (car il y a un mais), en tant que freelance, vous savez que vous allez être soumis à un stress qu’un salarié n’aura pas : trouver des contrats. Quand on n’a pas l’habitude de prospecter et démarcher, cela peut sembler insurmontable. À cela, il faudra ajouter la pression de certains clients sur les délais, le nombre infini de corrections à apporter, parfois le manque de reconnaissance pour le travail effectué.

Tendances de la profession

Soyons francs. Il est très difficile de tirer son épingle du jeu pour un jeune illustrateur débutant et pour y parvenir, il peut être nécessaire d’être polyvalent au début pour élargir son champ d'intervention. Il faudra donc accepter des commandes qui ne font pas rêver mais qui auront le mérite d’étoffer votre portofolio.

Si auparavant les illustrateurs étaient le plus souvent autodidactes, le passage par une école devient à présent de plus en plus courant et a l'avantage d'acquérir des bases solides et rapides sur les techniques artistiques.

Formations illustration

Pour accéder au métier d’illustrateur, il n’existe à l’heure actuelle aucune obligation de posséder une formation spécifique. Ainsi qu'indiqué plus haut, de nombreux professionnels sont totalement autodidactes et s’en sortent très bien. Cependant, le suivi d’une formation professionnelle est fortement conseillé pour avoir une connaissance approfondie du dessin et de l’art en général ainsi qu’être capable de gérer son activité.

Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’illustrateur. 

Formation initiale

Niveau Bac+3

  • DN MADE, diplôme national des métiers d’art et du design, mention graphisme et mention livre
  • DNA, diplôme national d’art, options communication, design ou art

Niveau Bac+4

  • DSAA  - diplôme supérieur d’arts appliqués option graphisme

Niveau Bac+5

  • Diplôme national des arts décoratifs de concepteur-créateur
  • DNSEP options communication ou design

Formation continue

Si vous êtes déjà en activité professionnelle et envisagez d'opérer une reconversion dans le domaine de l’illustration, rassurez-vous. Plusieurs solutions s’offrent à vous. Ainsi, vous pouvez très bien choisir de retourner sur les bancs de l’école en suivant l’une des offres de formation initiale ci-dessus puisque de nombreux établissements, qui offrent une formation initiale aux étudiants, s’adressent également à un public relevant de la formation continue. Mais vous pouvez également opter pour des formations plus adaptées à votre situation telle qu’une formation illustrateur à distance.

Découvrez les formations Illustrateur

Formation Illustration à distance
Formation proposée par Edaa
Voir la formation

Qualités pour devenir Illustrateur

Avant tout, l'illustrateur est un artiste et possède donc un fort esprit créatif et inventif. Si ses armes de prédilection peuvent rester les outils traditionnels que sont les fusains, les crayons, les craies, les pinceaux, les peintures ou l'encre de Chine, de plus en plus de professionnels se tournent vers les outils modernes et numériques tels que la tablette graphique et les logiciels de PAO.

Garder un cerveau créatif, c’est un peu comme garder un corps musclé. Il faut l’entraîner et pour cela, l'illustrateur doit faire preuve d’une grande curiosité et être en veille permanente pour rester informé de toutes les nouveautés du moment.

Il doit également savoir faire preuve de patience et de sang-froid face au donneur d’ordre qui peut parfois multiplier les allers-retours correctifs dans des proportions qui dépassent l'entendement.

Le métier d'illustrateur requiert enfin une certaine aisance relationnelle importante pour travailler efficacement avec son équipe et collaborer avec toutes les parties prenantes (client, imprimeur, fournisseur…)

Évolutions possibles de l’Illustrateur

Exerçant principalement en freelance, l’évolution principale consiste à  se spécialiser dans un type de produit (manga, BD, livres pour enfants, mode…) ou acquérir une plus grande notoriété dans le milieu professionnel.

Il peut aussi opter pour la voie de la direction artistique.

Salaire illustrateur

Comme la plupart des freelances, l’illustrateur se fait payer majoritairement à la commande d’autant que certains ajoutent cette activité en complément de leur métier. Il négocie ses honoraires et/ou ses droits d’auteur. Il est donc assez difficile de déterminer une moyenne sachant que la fourchette évolue de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers suivant la commande, la notoriété...

S’il exerce en tant que salarié, sa rémunération évolue asse aisément de 2 à 3 k€ net.

Pour approfondir
Formalités pour devenir illustrateur freelance
Formalités pour devenir illustrateur freelance
Pourquoi devenir illustrateur
Pourquoi devenir illustrateur
Financer sa formation illustrateur
Financer sa formation illustrateur
Choisir formation illustrateur
Choisir formation illustrateur
Conseils reconversion illustrateur
Conseils reconversion illustrateur
Conseils formation illustrateur
Conseils formation illustrateur
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test