Photographe animalier | Fiche métier

Photographe animalier | Fiche métier

Métier de photographe animalier

Vous aimez la photographie et vous souhaitez travailler avec les animaux ? Alors pourquoi ne pas vous reconvertir en tant que photographe animalier afin de concilier vos deux passions. 

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un photographe animalier ? 

Comme son nom l’indique, le photographe animalier est un photographe spécialisé dans la prise de vue d’animaux domestiques ou sauvages.

Ce passionné de nature et d’animaux recherche des images sans déranger les animaux, sans perturber leur mode de vie, en les observant et en se fondant dans le paysage.

Il existe différentes spécialisations :

  • La photographie d'animaux de compagnie
  • La photographie d'animaux sauvages
  • La photographie d'oiseaux
  • La photographie d'animaux aquatiques
  • La photographie d'animaux d’élevage
  • La photographie d'animaux polaires
  • ...

Missions du photographe animalier

Les prises de vue n'occupent qu'une petite partie du temps de travail du photographe animalier. 

En effet, celui-ci doit effectuer une multitude d'autres tâches : 

  • préparation des shooting, organisation des trajets et des voyages 
  • développement des photos s'il a choisi de travailler en argentique
  • sélection des clichés intéressants 
  • recadrage et retouche de photos 
  • gestion de sa communication (réseaux sociaux, blog, site internet, salons, publicité…)
  • préparation d’expositions
  • entretien de son matériel
  • gestion de la partie administrative (devis, facturations..)
  • publication de son propre livre sur les animaux (parfois)
  • ...

Où exerce le photographe animalier ?

Un photographe animalier travaille la plupart du temps en freelance.

Il peut aussi exercer pour le compte d’une revue, d’un journal, d’un parc naturel ou de toute autre structure animalière.

Selon sa spécialisation, le travail se fait en studio, à l’extérieur ou chez un particulier.

Tendance de la profession

Rares sont les photographes animaliers qui vivent exclusivement de ce type de photos. Beaucoup combinent cette passion avec d'autres activités professionnelles plus lucratives comme le journalisme.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Formations pour devenir photographe animalier

Le métier de photographe animalier ne requiert aucun diplôme obligatoire. Seul le talent et l’expérience sont réellement indispensables. Cependant, la concurrence étant très rude dans cette profession, un minimum de formation est un réel atout.

Formation initiale

Formation en photographie

Suivre une formation en photographie est préférable :

  • BEP photographie
  • Bac professionnel photographie 
  • BTM photographe
  • BTS photographie
  • Bachelor Photographe Vidéaste (Les Gobelins)
  • Diplôme de l'Ecole nationale supérieure de la photographie d'Arles
  • ...

Formation animalière

Pour connaître et comprendre les animaux afin de mieux les photographier, il est conseillé de suivre une formation animalière : 

  • BEPA Aide technicien en expérimentation animale
  • BAC PRO Technicien en expérimentation animale
  • BAC PRO Technicien Conseil-Vente en Animalerie
  • BTSA Productions Animales
  • BTSA Gestion et Protection de la Nature
  • ...

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir photographe animalier par la voie de la formation continue en préparant les diplômes cités ci-dessus.

De nombreuses formations dans le domaine de la photographie et dans le secteur animalier existent également.

Qualités requises pour devenir photographe animalier

Pour exercer ce métier, il faut bien entendu être passionné de photographie et d’animaux.

De solides connaissances du monde animal, de son mode de vie, de ses habitudes, de son habitat, de ses réactions… sont indispensables. 

Devenir photographe animalier demande une grande technicité, un sens de l’observation et du détail.

Il faut également avoir beaucoup de patience. En effet, pour obtenir le cliché parfait, le professionnel doit parfois attendre de longues heures. 

D'excellents réflexes sont nécessaires pour appuyer sur le déclencheur au bon moment.

Mobile, il peut voyager aux quatre coins du monde ou de l’hexagone, selon la nature de son activité.

Il doit également aimer la solitude pour faire ce métier. 

En freelance, il doit avoir des compétences en gestion, en communication, en marketing… et être organisé.

Évolutions possibles du photographe animalier

Pour faire évoluer sa carrière, le photographe animalier a la possibilité de se spécialiser dans un domaine (dans la photographie d’animaux de compagnie, d’animaux sauvages ou d’oiseaux…) ou au contraire de s'ouvrir à d'autres disciplines. 

Il lui est également possible de devenir formateur.

Salaire d’un photographe animalier

Un photographe animalier gagne en moyenne entre 20 000 et 35 000€ par an. Mais son salaire est très variable selon sa spécialité, son statut, son expérience et sa notoriété.

Pour augmenter leurs revenus, certains décident de vendre leurs photos lors de vernissages et d'expositions dans leur studio.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant que photographe animalier ?

Avantages d’une reconversion en tant que photographe animalier

  • Cette profession permet d’allier sa passion pour la photographie et pour les animaux.
  • Un métier artistique et créatif.
  • Il est possible de devenir photographe animalier sans diplôme. 
  • En freelance : liberté, flexibilité, autonomie...

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Beaucoup de concurrence.
  • Débouchés restreints.
  • Peu de photographes animaliers réussissent à vivre à plein temps de ce métier.
  • Frais importants : coût du matériel, frais engagés lors d’un voyage...

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Montage et présentation de photos
  • Microphotographie
  • Optique
  • Colorimétrie
  • Chimie
  • Caractéristiques des matériels de prise de vues
  • Procédures d'entretien de matériels de prise de vues
  • Caractéristiques des émulsions
  • Macrophotographie
  • Droit de la propriété intellectuelle
  • Techniques d'approche et de manipulation des animaux
  • Utilisation de posemètre
  • Logiciels de traitement d'images
  • Logiciel de montage photo

Savoir-faire

  • Enregistrer les données d'une commande
  • Préparer une prise de vue
  • Sélectionner un matériel photographique
  • Diriger des modèles
  • Réaliser des prises de vues photographiques
  • Contrôler la qualité d'une production
  • Régler les paramètres des machines et des équipements
  • Traiter numériquement des photographies
  • Développer des films et des photographies selon un procédé traditionnel
  • Sélectionner les photos réalisées, les présenter au client et réaliser leur montage (album, CD, ...)
  • Réaliser la maintenance de premier niveau des matériels et accessoires (état de fonctionnement, nettoyage, remplacement d'éléments, ...)

(Source : ROME E1201 - Photographie)

Par où commencer sa reconversion de photographe animalier ?

Changer de métier au profit de celui de photographe animalier n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Même si le métier de photographe animalier peut s’exercer sans aucun diplôme, vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de photographe animalier, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que photographe animalier mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test