Formation en Cybersécurité : comment devenir analyste SOC ?

Si vous souhaitez vous reconvertir dans le domaine en plein essor de la cybersécurité, la meilleure option est de suivre une formation pour devenir analyste SOC 2. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce métier et sur les compétences requises pour l'exercer.

Formation en Cybersécurité : comment devenir analyste SOC ?

Dans toutes les industries, l'informatique et le numérique occupent aujourd'hui une place centrale en entreprise. En parallèle, les hackers et autres cybercriminels redoublent d'efforts et d'inventivité pour infiltrer les réseaux et déployer des malwares.

Selon une étude de l'Université du Maryland, une cyberattaque a lieu dans le monde toutes les 39 secondes. Et d'après une enquête de Cybersecurity Venture, le coût du cybercrime devrait croître de 15% par an pour atteindre 10,5 billions par an en 2025.

Par conséquent, la cybersécurité est désormais une priorité absolue dans tous les secteurs d'activité. C'est la raison pour laquelle les experts de ce domaine sont de plus en plus recherchés.

Si vous souhaitez changer de métier en 2022, se reconvertir à la cybersécurité en suivant une formation analyste SOC 2 est une excellente idée. Vous pourrez commencer une carrière pleine d'opportunités dans un secteur d'avenir.

Qu'est-ce qu'un SOC ?

Un Security Operations Center (SOC) ou centre des opérations de sécurité est une équipe en charge d'assurer la cybersécurité d'une entreprise ou toute autre organisation.

Certaines organisations emploient leur propre SOC en interne. Toutefois, les entreprises n'ayant pas le temps, les ressources ou la volonté d'établir leur propre centre peuvent faire appel à un prestataire spécialisé en guise de sous-traitant.

Le SOC est composé de différents experts en cybersécurité. On y trouve des managers, des ingénieurs, mais aussi des analystes dont l'expertise est indispensable pour faire face aux offensives des hackers...

Qu'est-ce qu'un analyste SOC ?

Face aux menaces de cybersécurité, toutes les entreprises ou presque utilisent aujourd'hui des logiciels antimalwares capables de détecter les attaques et de les bloquer.

Toutefois, même les logiciels les plus avancés ne sont pas fiables à 100%. Le risque zéro n'existe pas, mais la moindre cyberattaque menée avec succès peut avoir des conséquences catastrophiques.

Il est donc indispensable de combiner les capacités des solutions logicielles avec l'intelligence humaine. Et c'est là qu'intervient l'analyste SOC.

Ce spécialiste en cybersécurité a pour rôle de surveiller l'infrastructure informatique d'une organisation pour détecter toute menace potentielle. Tout comme le pompier combat l'incendie, l'analyste SOC fait office de premier secours face au cybercrime.

L'analyste SOC a pour rôle de renforcer la cyberdéfense de l'entreprise et de répondre aux menaces. Il surveille les accès pour détecter toute activité suspecte, évalue l'ampleur des attaques, et développe des solutions pour limiter leur impact.

Ce professionnel se charge aussi d'évaluer la sécurité de l'infrastructure, notamment par le biais de simulations d'attaques. En outre, il crée et met à jour les plans de continuité des opérations et de reprise après sinistre de l'organisation.

Les cybermenaces et les technologies de sécurité évoluent constamment, et le rôle de l'analyste SOC est aussi de se tenir informé des tendances. Enfin, il identifie les faiblesses dans l'infrastructure IT de l'entreprise et recommande des pistes d'amélioration.

L'expertise de l'analyste SOC est cruciale. Ses conseils peuvent améliorer fortement la cybersécurité, et éviter de lourdes pertes causées par des piratages ou autre fuite de données.

Les différents tiers d'analystes SOC

On distingue généralement trois tiers d'analystes SOC. Alors que les professionnels de premier tiers se cantonnent à des tâches relativement simples et basiques, ceux du troisième tiers se chargent des tâches complexes et critiques.

Au premier tiers, un analyste SOC s'occupe principalement de surveiller l'activité pour détecter les éventuelles anomalies et les menaces potentielles. En revanche, il n'est pas directement impliqué dans le combat contre ces menaces.

Si l'analyste SOC 1 détecte une activité suspecte, il crée un ticket et la transfère au tiers supérieur. Les analystes SOC 2 sont plus expérimentés et peuvent accomplir toutes les tâches du premier tiers, mais leur tâche principale est d'évaluer les menaces plus en profondeur.

Afin de mener l'enquête, ils assemblent des données en provenance de sources variées. Leur but est de trouver d'où proviennent les menaces afin de préparer une réponse adéquate.

Enfin, l'analyste SOC 3 est au sommet de la hiérarchie. Cet expert hautement expérimenté utilise ses compétences pour soutenir les réponses des analystes de tiers 2 aux problèmes de sécurité les plus complexes.

L'analyste SOC 3 est aussi un chasseur de menace. Au quotidien, il recherche les menaces qui pourraient être passées entre les mailles du filet. Il cherche aussi les vulnérabilités qui ont pu être exploitées par les hackers.

Dans la plupart des entreprises, le SOC ne comporte qu'un seul analyste de tiers 3 voire aucun. Elles se concentrent sur la détection d'activités suspectes et la défense contre les attaques, confiées aux analystes de tiers 1 et 2.

Pourquoi devenir analyste SOC ?

Face à la recrudescence des cyberattaques, investir dans la cybersécurité est primordial pour la protection des entreprises. Par conséquent, les organisations n'hésitent pas à proposer des salaires hautement attractifs pour les experts du secteur.

Aux États-Unis, selon le BLS, le salaire annuel moyen des analystes en sécurité dépasse les 100 000 dollars. En France, selon Talent.com, le salaire moyen atteint 48 000 euros.

Par ailleurs, la cybercriminalité n'est pas près de disparaître. Bien au contraire, le nombre de hackers va continuer d'augmenter, les malwares seront de plus en plus dangereux et les techniques employées toujours plus ingénieuses.

Devenir analyste SOC permet donc de profiter d'une sécurité de l'emploi sur le long terme, car les postes à pouvoir seront de plus en plus nombreux au gré des années à venir.

En résumé, commencer une carrière d'analyste SOC permet d'exercer un métier d'avenir captivant, hautement rémunéré et très demandé en entreprise.

Comment devenir analyste SOC ?

Devenir analyste SOC requiert des compétences techniques. Cet expert maîtrise notamment la programmation, l'analyse forensique, le hacking éthique et les outils de sécurité.

Afin d'acquérir ces compétences, vous pouvez suivre une formation spécialisée. Dans le cadre d'une reconversion professionnelle, la meilleure option est une formation en ligne proposant une approche de Blended Learning alliant apprentissage asynchrone et Masterclass.

De préférence, optez pour une formation tournée vers la pratique et permettant d'obtenir une certification industrielle reconnue. À l'issue de ce cursus, vous serez fin prêt pour commencer une longue carrière dans la cybersécurité !

Pour approfondir
Fiche métier expert en cybersécurité
Expert en cybersécurité
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test