Avantages et inconvénients du métier de barbier ou barber pour une reconversion

Envie de changer de métier ? Voici les raisons pour lesquelles vous devriez devenir barbier ou barber.

Avantages et inconvénients du métier de barbier ou barber pour une reconversion

Vous envisagez une reconversion en tant que barbier ou barber ?

Pour être certain(e) de faire le bon choix pour votre reconversion professionnelle, découvrez les avantages et inconvénients de la profession avant de vous lancer.

Avantages du métier de barbier / barber

Un métier tendance

Grâce au style hipster qui s’est imposé en Europe en 2010, le port de la barbe et de la moustache a fait son grand retour et le métier de barbier, jugé désuet au cours du XXème siècle, est redevenu à la mode depuis quelques années.

Ce regain d’activité s’est accompagné de nombreuses ouvertures de barbershops, aussi bien à Paris qu’en Province.

La profession étant en plein essor et la clientèle en augmentation permanente, le métier de barber offre ainsi de réelles opportunités à tous les candidats notamment en reconversion professionnelle.

Un métier valorisant

Rasage, taille de la barbe et/ou de la moustache, coloration, soins, coupe de cheveux, épilation des sourcils… autant de missions qui contribueront à embellir et à satisfaire la gent masculine et par conséquent à donner du sens à votre métier.

Un contact direct avec la clientèle

Barber est une profession au contact des clients. Et s'ils sont satisfaits, ils n'hésitent pas à revenir plusieurs fois par mois pour l’entretien de leur barbe. Mais généralement, les hommes sont fidèles à leur barbier avec qui ils entretiennent une relation particulière. 

Une profession accessible rapidement

Pour devenir barbier, il suffit de passer un CAP Métiers de la coiffure. Ce diplôme d’Etat est accessible en formation initiale, en formation continue, en alternance, en candidat libre ou par la VAE.

Découvrez les formations

Formation au CAP Métiers de la Coiffure - A distance
Formation proposée par L'Atelier des Chefs
Voir la formation

Pour maîtriser toutes les techniques de rasage et connaître les différents traitements de barbe, il est conseillé ensuite de se spécialiser via des formations privées ou des stages auprès de maîtres barbiers.

Si vous souhaitez ouvrir votre propre barbershop, il vous faudra posséder un BP Coiffure ou un BM coiffeur ou un diplôme inscrit au RNCP dans un domaine directement lié à celui de la coiffure.

A défaut d’un de ces diplômes, il vous faudra justifier d’au moins 3 ans de pratique professionnelle dans la coiffure ou embaucher une personne possédant un de ces diplômes.

Vous pouvez être salarié ou vous mettre à votre compte

Comme tous les métiers de l’artisanat, se reconvertir en tant que barber vous offre la possibilité d’être salarié ou bien d’opter pour l’entrepreneuriat (à condition de justifier d’un diplôme ou d’une expérience, comme vu précédemment) en créant votre propre barbershop, en exerçant à domicile ou en rejoignant un réseau de franchise.

Le salariat vous assure une certaine sécurité financière tandis que l’entrepreneuriat vous offre de la liberté et de l’autonomie.

Inconvénients du métier de barbier / barber

Les horaires et le travail le week-end

Le métier de barbier exige une grande disponibilité compte tenu que les salons de coiffure ou les barbershops sont généralement ouverts de 9h à 19h du mardi au samedi et certains même le dimanche. Il ne faut donc pas avoir “peur” de travailler à des horaires irréguliers et le week-end.  

Les conditions de travail

C’est un métier où l’on travaille debout de longues heures et souvent penché.

De plus, l’utilisation de produits colorants pour teindre les cheveux et/ou la barbe peut provoquer des allergies et le maniement des outils coupants (rasoir, coupe-choux, tondeuse, ciseaux…) est risqué en raison de blessures possibles. C’est pour cela que le barber doit donc être très habile, avoir une certaine dextérité et faire preuve d’une grande précision.

Un salaire peu attractif en salarié

En début de carrière, un barbier salarié gagne environ le SMIC. Avec l’expérience, sa rémunération augmente légèrement.

En indépendant, un barber peut bien gagner sa vie mais quoi qu’il arrive, son salaire dépend de sa notoriété, du tarif de ses prestations et du nombre de clients.


Finalement, il y a bien peu d’inconvénients comparé à tous les avantages qu’une reconversion en tant que barbier procure. Alors, prêt à vous lancer ?

Pour approfondir
Fiche métier barbier
Barbier
7 conseils pour réussir sa reconversion de barbier ou barber
Conseils reconversion barbier
Comment ouvrir un barbershop lors de sa reconversion ?
Ouvrir un barbershop
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test