Comprendre la franchise pour mieux orienter sa reconversion

Comprendre la franchise pour mieux orienter sa reconversion
Sommaire

La franchise, qu’est-ce que c’est ?

Changer de métier et entreprendre séduisent de plus en plus de personnes en recherche d’épanouissement professionnel. La reconversion professionnelle en franchise commerciale constitue ainsi une vraie solution par sa prise de risque maîtrisée.

Ce contrat permet à une personne (le franchiseur) de concéder à une autre (le franchisé), l’utilisation de son enseigne, de sa marque et de son savoir-faire tout en profitant d’une assistance technique et commerciale contre rémunération.

La marque ou enseigne reste la propriété du franchiseur mais le fonds de commerce et la clientèle, celle du franchisé.

Vocabulaire de la franchise

Quand on parle de franchise, il est important de comprendre certaines notions incontournables :

Réseau de franchise

Le réseau de franchise regroupe tous les magasins d’une même marque.

Magasin franchisé

Un magasin est franchisé quand il fait partie d’un réseau de franchise.

Contrat de franchise

Le contrat de franchise organise les relations commerciales entre le franchiseur et le franchisé.

Franchiseur 

Commerçant qui met à la disposition d’une personne son nom commercial ou sa marque contre rémunération. En général, le franchiseur est connu sur son marché ce qui lui permet de mettre sa notoriété, ses connaissances et ses compétences au service du franchisé pour qu’il puisse propager son succès ailleurs.

Franchisé

Personne physique ou morale qui profite de la notoriété d’une marque (ou d’une enseigne) ainsi que de l’organisation et des méthodes d’un franchiseur pour représenter celui-ci.

Les 3 types de franchise

La franchise de distribution

La franchise de distribution désigne un réseau dans lequel le franchisé « se borne à vendre certains produits dans un magasin qui porte l'enseigne du franchiseur ».

La franchise de services

La franchise de service désigne un réseau dans lequel le franchisé « offre un service sous l’enseigne, le nom commercial voire la marque du franchiseur, et en se conformant aux directives de ce dernier ».

La franchise industrielle 

La franchise d’industrielle, aussi appelée franchise de production, concerne la fabrication de produits. Elle se définit comme le système aux termes duquel le franchisé fabrique lui-même, selon les indications du franchiseur, des produits qu'il vend sous la marque de celui-ci. Ainsi, le franchisé exerce deux types d’activité : la fabrication de produits selon les indications du franchiseur et la vente de produits.

Quels sont les avantages de la franchise?

Pour le franchiseur 

Une mutualisation des coûts

Que ce soit au niveau de la pub, de l’impression des supports de communication, des actions promotionnelles… plus le réseau est étendu, plus le franchiseur pourra aisément négocier avec ses fournisseurs.

Un partage de l’effort financier

En prenant  la création de son point de vente à sa charge, le franchisé offre l’opportunité au franchiseur de limiter  l'effort financier global du maillage de son réseau. Les droits d'entrée et les royalties versés par les franchisés permettent également de financer les frais de recrutement des franchisés, leur formation, la R&D…

Une visibilité accrue et valorisée

Le franchisé doit appliquer les signes distinctifs de la marque de son réseau (enseigne, logo, aménagement du point de vente…). La visibilité de la marque s’en trouve ainsi boostée et plus elle est connue, plus elle est valorisée

Un déploiement rapide du concept

En s’implantant sur tout le territoire et au-delà via les points de vente de ses franchisés, le franchiseur accélère le déploiement de son concept.

Une plus grande implication

Travailler avec des indépendants dont le succès dépend directement du développement de leur business et donc de leur implication permet au franchiseur de se reposer sur des collaborateurs souvent plus motivés que lors d’un développement en succursale.

Une meilleure réponse aux attentes des consommateurs

Il est essentiel pour se développer, de répondre aux attentes des consommateurs. Qui de mieux placés que les franchisés, au contact permanent de leurs clients, pour recueillir et faire remonter à la tête de réseau les attentes de chacun.

Un coût de recrutement diminué

Chaque point de vente étant indépendant, c’est le franchisé qui s’occupe lui-même du recrutement, en toute autonomie ainsi que des formations même si le franchiseur peut proposer de les accompagner.

Pour le franchisé

Une expertise et un savoir-faire approuvé

Pour se lancer en franchise, il est indispensable de disposer d’un savoir-faire éprouvé que le franchiseur transmet à son franchisé.

Un réseau solidaire

Comme son nom l’indique, le franchiseur développe un réseau et qui dit réseau, dit échanges. Divers évènements sont organisés pour que les franchisés se retrouvent et puissent partager leurs expériences et conseils.

Une notoriété et une visibilité immédiate

Il peut être long de se faire connaître et d’imposer sa marque lors d’une création classique mais dans le cas de la franchise, le franchisé profite dès le début de la bonne image du franchiseur et de sa notoriété.

Un avantage concurrentiel

Afin de rester continuellement dans la course à la concurrence, le franchiseur fait évoluer en permanence son concept et investit dans la recherche et développement. Les franchisés profitent ainsi directement de cet avantage concurrentiel.

Des coûts optimisés

Grâce à la mutualisation des coûts décrite plus haut, les franchisés peuvent profiter de prix compétitifs, d’une centrale d’achat, de meilleures conditions de livraisons…

Quels sont les inconvénients de la franchise ?

Pour le franchiseur 

L’obligation de formation

Parmi les inconvénients que subit le franchiseur, nous pouvons retenir l’obligation de formation du franchisé qui peut s’avérer complexe et coûteuse même si finalement, celle-ci est un investissement bénéfique sur le plus long terme.

La dépendance de son image aux actions du franchisé

Développer un réseau de franchise implique de confier au franchisé la promotion de son concept et son image auprès d’une clientèle. Les erreurs de ce dernier peuvent avoir des répercussions désastreuses sur l’image de la marque.

Pour le franchisé

Une exclusivité contraignante

Il est possible que le contrat de franchise s’accompagne d’une exclusivité d’achat auprès du franchiseur.

Un coût de création et d’exploitation plus élevé

Droit d’entrée, redevance (royalties), sont des coûts inexistants en cas de création classique. Toutefois, il convient de nuancer cette affirmation puisque ce surcoût englobe la publicité, la recherche et le développement, la formation éventuelle… ce qui permet d’améliorer la rentabilité de l’entreprise.

Une transmission du fonds de commerce conditionnée

Le franchisé peut librement céder son fonds de commerce mais l’aval du franchiseur est obligatoire pour pouvoir rester en franchise. Le franchiseur peut refuser ce nouvel arrivant.

Une certaine perte d’indépendance

Le franchisé a l’obligation d’appliquer scrupuleusement les règles définies dans l’utilisation de la marque, des produits, des brevets… du franchiseur. Le franchiseur contrôle régulièrement la bonne application du concept.

Pour approfondir
Micro-franchise : comment entreprendre avec peu de moyens et peu de risques
Micro-franchise
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test