Avez-vous le profil type pour devenir franchisé ?

Si vous envisagez de changer de vie en devenant entrepreneur, il est fort possible que le système de la franchise vous séduise. Mais avez-vous le profil pour tenter cette aventure ?

Avez-vous le profil type pour devenir franchisé ?

Changer de métier et devenir entrepreneur séduisent de plus en plus de personnes en recherche d’épanouissement professionnel. Choisir la franchise commerciale constitue ainsi une vraie solution par sa prise de risque maîtrisée mais attention. Devenir franchisé n'est pas à la portée de tout le monde. En effet, il faut au préalable obtenir l'accord du franchiseur et pour cela, qu’il estime que vous avez le profil adéquat pour représenter sa marque.

Mais alors, quel est ce profil type idéal que vous devriez posséder pour caresser l’espoir de pouvoir vous lancer ? Selon l’activité, toutes les enseignes ne recherchent pas les mêmes candidats et les exigences peuvent être différentes. Toutefois, une base commune se retrouve qu'on vous présente ci-dessous.

Vous avez l’âme d’un entrepreneur

Cela peut sembler évident mais se lancer dans l’entrepreneuriat nécessite certaines qualités. En effet, les entrepreneurs à succès ont développé un cocktail de traits de caractère et de compétences leur permettant de surmonter les obstacles et de réussir leur  business. Pourquoi en serait-il autrement dans le cas de la franchise ? Ainsi, la première qualité d'un futur franchisé, quel que soit le secteur d’activité, est avant tout d’être un vrai entrepreneur dans l’âme et un bon gestionnaire. En tant que candidat à la franchise, vous devez savoir prendre des risques comme tout entrepreneur car même si le système de la franchise permet une meilleure maîtrise de celui-ci, il ne disparaît pas pour autant. 

En plus d’une forte appétence pour le domaine choisi, le futur entrepreneur doit posséder une bonne fibre commerciale et/ou commerçante.

À ces qualités, vous devez ajouter l’autonomie de tout chef d’entreprise ainsi que l’optimisme, le goût du challenge et la passion.

Enfin, même si personne n’aime perdre, l’entrepreneur sait accepter les échecs et rebondir sans jamais baisser les bras ou se trouver des excuses.

Vous êtes un vrai leader manager

Gérer une entreprise, c'est un peu comme piloter un bateau. Le capitaine doit faire prendre conscience à chaque matelot que sans eux, le navire n'arrivera pas à destination ! 

Être un bon leader et manager, c’est savoir donner envie aux autres d’adhérer à votre vision et à vos rêves. Vous passez du statut de simple manager à celui de leader manager quand ce n’est plus votre statut hiérarchique qui vous définit comme « chef » par les autres, mais réellement l’impulsion du groupe qui vous voit comme tel. Or, développer une entreprise en franchise va souvent vous imposer de collaborer avec toute une équipe d’employés qu’il faudra motiver pour atteindre les objectifs du franchiseur (et les vôtres).

Rassurez-vous. Personne ne naît manager. La posture s'apprend et se travaille. Mais certaines qualités doivent tout de même être bien présentes dès le début comme le bon sens, la volonté, la bienveillance, l’empathie ou encore l’intelligence émotionnelle.

Vous avez de la motivation à revendre

De nombreux chefs d’entreprise vous le diront. La raison principale qui les a poussés à se lancer était leur “liberté”. Cela ne signifie pas que vous allez faire ce que vous voulez, mais plutôt que vous les ferez avec plus de passion et surtout, pour vous-même. Devenir entrepreneur répond finalement à une quête de sens exacerbée.

Pourtant, ne nous voilons pas la face. L’entrepreneuriat est une formidable aventure qui comporte des risques et toute la passion du monde ne suffira pas à l’absorber. Et ça, le franchiseur le sait. Pour le convaincre que vous avez le profil idéal, il va falloir lui prouver que votre motivation et votre persévérance seront sans limite car en franchise comme ailleurs, les premiers temps sont souvent difficiles, et vous pourrez devoir vous investir pendant plusieurs mois avant de pouvoir vous rémunérer.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Vous avez de l’expérience dans le métier

Si une expérience préalable dans le secteur d'activité du franchiseur est un plus, tous ne l'exigent pas. De même, la grande majorité des réseaux affirme ne pas accorder d’importance au niveau d’études et aux diplômes du candidat. Bon nombre de franchiseurs accompagnent leurs franchisés par des sessions de formation poussées. Toutefois, une expérience dans le secteur ou le métier ne peut être qu’un plus car elle vous permettra de gagner du temps dans votre déploiement et surtout, de gagner en confiance en vous.

Vous possédez les ressources financières suffisantes

Entre le droit d'entrée, les honoraires des spécialistes, le local, son agencement, l'achat des stocks... la création d'une entreprise en franchise demande des moyens financiers importants dès le début. Si de nombreuses aides financières sont disponibles, un minimum de 30% de l'investissement initial en apport personnel est souvent un impératif pour le franchiseur et/ou les prêteurs.

Avant vos qualités humaines, le franchiseur s'enquerra donc de votre solidité financière. En tant que candidat à la franchise, vous devrez vous assurer de posséder un apport personnel suffisant pour vous lancer et pour vivre sans vous rémunérer, le temps que l’activité décolle.

Vous acceptez pleinement la vision du franchiseur

Dernier point et non des moindres, accepter de dupliquer le concept précis et de respecter le cahier des charges rigoureux du franchiseur. Si vous pouvez toujours donner vos idées, il n’en reste pas moins que vous êtes dans l’obligation de respecter la marque à tout point de vue. Vous devez également accepter le fait que vos résultats seront communiqués au franchiseur qui pourra les juger et des audits réguliers pratiqués pour estimer la performance de votre point de vente. Enfin, il vous faudra verser les redevances et cela, même si votre rentabilité n’est pas au RDV.

D’après l’enquête annuelle BPCE 2021 et 2016, voici le profil du candidat à la franchise en chiffres :
  • 72% étaient salariés avant de se lancer en franchise
  • 51% sont diplômés de niveau Bac +2 ou plus
  • 55% se lancent majoritairement dans le commerce
  • âge moyen des franchisés : 47 ans
  • âge moyen de l’ouverture du premier point de vente en franchise : 35 ans
  • 38% sont des femmes
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test