Reconversion des salariés en CDI : une aventure risquée ?

Pour le commun des salariés, la reconversion est une aventure professionnelle quelque peu risquée. Cette représentation erronée est encore beaucoup plus cruelle lorsqu'il s’agit d’une reconversion quand on est en CDI. Si vous êtes (vous aussi) hanté par cette idée toute faite, détrompez-vous ! 

Reconversion salarié CDI
Sommaire

Certes, mettre fin à votre contrat à durée indéterminée pour changer de métier peut être un peu risqué, mais ce n'est pas aussi périlleux que vous pouvez l’imaginer. Il existe des dispositifs d’aides à la reconversion des salariés. Ces dispositifs sont destinés à créer toutes les conditions nécessaires à la réussite de votre transition professionnelle, donc de votre projet professionnel.

Mais avant toute chose, pourquoi vous reconvertir ? Quel parcours vous mènera à une vie professionnelle nouvelle, à des débouchés ou des opportunités professionnelles ? De quelles aides bénéficierez-vous pour ce faire ?... "Je change de métier", votre spécialiste de la reconversion professionnelle, vous répond volontiers.

Pourquoi changer de métier en étant salarié CDI ?

Pourquoi vouloir vous reconvertir alors que vous êtes dans une situation tant convoitée : celle de salarié en CDI ? C'est bien normal que vous vous posiez cette question, au vu des multiples avantages que vous en tirez : stabilité de votre emploi et de votre salaire, sécurisation de votre vie professionnelle, solvabilité auprès des établissements financiers, etc.

Mais saviez-vous que beaucoup de salariés (en contrat à durée indéterminée), se sont lancés dans cette aventure et ont pu relever le défi sans se ruiner, et en en sortant plus épanoui et heureux ? Il s'est agi pour certains de changer de métier pour de nouvelles expériences professionnelles ou pour donner plus de sens à leur travail. Pour d’autres, c'est l’évolution professionnelle qui est envisagée, en vue d’atteindre les objectifs d’un projet professionnel en réflexion depuis  longtemps déjà. D’autres encore sont attirés par l’aventure entrepreneuriale et, aspirant à plus de liberté, décident de créer leur propre entreprise pour être à leur compte.

Et vous, quelles sont les raisons de votre changement de métier ? S’agit-il de concilier votre vie professionnelle et votre vie personnelle, d’aspirer à une qualité de vie meilleure ?... Quelle que soit votre réponse, notez que la reconversion suit un certain nombre d’étapes bien tracées.

Quelles sont les étapes de la reconversion des salariés ?

De l’idée de votre projet à la réussite (ou, possiblement, à l’échec) de votre reconversion, il y a diverses étapes à franchir.

Commencez par mûrir vos réflexions, sur votre projet, de façon objective et exhaustive. Vos questionnements porteront sur vos compétences professionnelles et qualités personnelles, vos motivations, le pourquoi de votre reconversion… Mais trouver personnellement des réponses pertinentes aux bonnes questions que vous vous posez n'est pas suffisant. Il n’y a pas en effet mieux qu’un bilan de compétences pour bâtir un projet réalisable et un avenir professionnel sûr et prometteur.

Cette étape de bilan de compétences (qui met en évidence vos insuffisances), vous éclaire sur la voie professionnelle à suivre ainsi que sur la formation qui vous convient. Pour suivre cette formation, il vous faut trouver des financements – une étape facilitée par certains dispositifs d’aide à la reconversion salariés. Mais l’étape la plus cruciale reste la concrétisation de votre projet. Idéalement, il s'agit de trouver à terme le travail ambitionné. Pour cela, les débouchés et les possibilités professionnelles ne manquent pas.

Changer de métier : des débouchés et des opportunités professionnelles qui vous correspondent

Le but de votre reconversion salarié est de vous permettre l’accès à un nouvel emploi. Il existe dans ce sens beaucoup de débouchés et de possibilités professionnelles. Explorez ci-dessous quelques secteurs et métiers qui recrutent le plus en 2021.

Le secteur de la sécurité et de la protection

Voilà une bonne nouvelle pour les candidats à la reconversion militaire. Les agents de sécurité sont de plus en plus recherchés et leur nombre va toujours croissant. Il en est de même pour les surveillants pénitentiaires, dont le nombre de nouvelles recrues est prévu pour 15 000 d’ici 2022, selon le ministère de la Justice.

Le secteur de la santé et du médical

Avec respectivement les aides à domicile et le métier d’aide-soignant en tête de liste, le secteur de la santé et du médical est des plus porteurs. Vous êtes sensible à la situation des personnes hospitalisées ou des malades tout court et vous voulez évoluer dans ce secteur ? Ne passez pas à côté des deux métiers les plus porteurs (du secteur) en France.

Le secteur du bien-être

Voilà un secteur connu de tous, ne serait-ce que de nom. Mais que choisir comme métier ? Surmontez votre stress et aidez les autres à le faire. Autrement dit, mettez de côté votre peur de la reconversion (si c'est le cas), et optez (même sans diplôme), pour la naturopathie, la sophrologie ou encore la diététique. Mais attention : pensez à une formation afin d’acquérir les compétences requises par ce métier…

Agent d’entretien, assistante maternelle, infirmier ou encore community manager (pour les adeptes du Web, notamment), la liste de ces métiers recruteurs est aussi longue que diversifiée.

Comment se former lors d'une reconversion quand on est en CDI ?

Envisager une reconversion implique souvent de passer par la case formation. Mais comment trouver le temps de le faire quand on est encore en poste ?

Se former en dehors du temps de travail

Solution souvent choisit par les salariés en CDI qui ne souhaitent pas particulièrement informer leur employeur de leur projet de reconversion, la formation en dehors du temps de travail est possible via les cours du soir ou les cours à distance que vous pouvez suivre sur votre temps libre. 

Se former sur le temps de travail durant un CDI

Dans le cadre de votre contrat CDI, il est possible de suivre une formation sur votre temps de travail si votre employeur est d’accord. Cela peut se faire en particulier dans le cadre du Plan de Développement des Compétences de votre entreprise, du CPF de transition ou du Pro-A.

Reconversion salarié : financer sa formation ? 

La reconversion des salariés est encadrée par plusieurs dispositifs destinés à assurer votre transition professionnelle.

Compte personnel de formation (CPF)

Entré en vigueur le 1er janvier 2015 en remplacement du DIF, le CPF est un dispositif de financement public de la formation continue qui permet à tous les salariés de cumuler des droits à la formation tout au long de leur carrière.

Quelles formations un salarié en CDI peut-il mobiliser avec son CPF ?

Les formations sanctionnées par :

  • une formation enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)
  • une attestation de validation de blocs de compétences
  • une certification et habilitation enregistrée au répertoire spécifique dont CléA 
  • Une validation des acquis de l’expérience (VAE)
  • Un bilan de compétences
  • La préparation de l’épreuve théorique du code de la route et de l’épreuve pratique de permis des véhicules du groupe léger (B) et du groupe lourd (C1, C, D1, D, C1E, CE, D1E, DE)
  • Les formations et conseils dispensés aux créateurs/repreneurs d’entreprises
  • Les formations destinées aux bénévoles et volontaires en service civique pour qu’ils acquièrent les compétences nécessaires à l’exercice de leurs missions

NB : les CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) ne sont pas éligibles au CPF.

Quel montant peut être financé par mon CPF ?

Auparavant alimenté en heures, le CPF est à présent alimenté en euros. Ainsi, chaque année de travail à temps plein permet d’acquérir 500€ (dans la limite de 5 000 €). Pour les salariés peu ou pas qualifiés, ce montant est porté à 800€/an (dans la limite de 8 000 €) 

CPF de transition professionnelle

Remplaçant le CIF depuis 2019 et appelé également Projet de Transition Professionnelle, le CPF de transition professionnelle est une modalité particulière de mobilisation du compte personnel de formation, permettant aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Pour l’utiliser, vous devez avoir exercé une activité salariée pendant 24 mois, discontinue ou non, dont les 12 derniers mois chez votre employeur actuel.

Quelles formations un salarié en CDI peut-il mobiliser avec un CPF de transition professionnelle ?

Le montant disponible ne peut être utilisé que pour une formation éligible au CPF. Ces formations doivent être obligatoirement qualifiantes ou permettre d’acquérir le Socle de connaissances et de compétences, appelé socle CléA.

Quel montant peut être financé par mon CPF de transition professionnelle ?

La CPIR mobilisera prioritairement les droits inscrits sur le CPF du salarié et si celui-ci n’est pas suffisant, il pourra éventuellement bénéficier de compléments de financement versés à la CPIR par d’autres financeurs (OPCO, employeur, régions…).

Plan de Développement des Compétences de mon entreprise

Depuis 2019, le plan de formation est remplacé par le plan de développement des compétences qui rassemble l’ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l’entreprise. Les formations concernées peuvent vous permettre de développer de nouvelles compétences, d’évoluer professionnellement ou encore de vous reconvertir.

Quelles formations un salarié en CDI peut-il réaliser grâce au Plan de Développement des Compétences ?

Le Plan de Développement des Compétences rassemble l'ensemble des actions de formation sélectionnées par l'employeur pour ses salariés et distingue 2 types d'actions de formation :

  • les actions de formation obligatoires, en application d'accords ou conventions collectives,
  • et les autres actions de formation, dites non obligatoires comme des bilan de compétences, des VAE…

Quel montant peut être financé par ce Plan de Développement des Compétences ?

Le montant est intégralement pris en charge par l’employeur.

Promotion par alternance Pro-A

Succédant à la période de professionnalisation depuis le 01 janvier 2019, ce dispositif permet au salarié bénéficiaire d'atteindre un niveau de qualification supérieur ou identique à celui qu'il détient au moment de s'engager dans la démarche de reconversion ou de promotion par l'alternance. 

Quelles formations un salarié en CDI peut-il réaliser grâce au Pro-A ?

Les formations pouvant être suivies dans le cadre de la Pro-A sont les suivantes :

  • Diplôme ou titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
  • Certificat de qualification professionnelle (CQP)
  • Qualification reconnue dans les classifications d'une convention collective nationale de branche
  • Validation des acquis de l'expérience (VAE).

Quel montant peut être financé pour une formation Pro A ?

Le suivi de la formation correspond à l’exécution d’une mission professionnelle et ne peut entraîner de dépenses à la charge du salarié. Elle est donc financée selon les modalités suivantes :

  • montant forfaitaire fixé par les branches ou à défaut par décret 
  • un forfait qui couvre tout ou partie des frais pédagogiques ainsi que des frais de transport et d’hébergement

La reconversion CDI est-elle vraiment risquée ?

Même en prenant toutes les dispositions nécessaires, une reconversion professionnelle a toujours une part de risque non négligeable qu’il faut accepter avant de se lancer. 

Quels sont ces risques à anticiper ? En voici quelques exemples :

  • Refuser d’être accompagné
  • Le syndrome de la chambre d’hôte (ou trop idéaliser le job envisagé)
  • Manquer de confiance en soi
  • Mal calculer le budget
  • Ne pas anticiper une baisse de revenus potentielle
  • Trop se reposer sur les tiers
  • Ne pas assez s’informer

 

Mais les chances de réussir votre projet de reconversion salarié en CDI l’emportant largement sur les probabilités d’échouer, ce serait surtout de ne pas tenter l’aventure qui serait le plus risqué, non ?

Poursuivre une vie professionnelle qui ne vous fait plus vibrer, qui ne vous satisfait plus peut être terriblement anxiogène et mener vers des situations dramatiques comme la dépression ou le burnout. Le mal-être au travail est un véritable fléau auquel la reconversion peut apporter une solution.

C’est d’ailleurs pour vous guider dans la bonne voie et vous aider à prendre des décisions éclairées que Je-Change-de-Métier met à votre disposition de multiples conseils d’experts.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Pour approfondir
Comment se reconvertir quand on est fonctionnaire ?
Fonctionnaires
La reconversion professionnelle des seniors
Seniors
Quelle reconversion professionnelle suite à un handicap ?
Handicapés
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test