Comment se reconvertir quand on est fonctionnaire ?

Phénomène bien connu du secteur privé, l’envie de changement professionnel démange toutefois de plus en plus de fonctionnaires. Peut-être est-ce votre cas ?

reconversion-professionnelle-fonctionnaires
Sommaire
D’après un sondage du réseau des carrières publiques Etoile de 2018, 77% des agents de la fonction publique aiment leur métier.

Pourtant, donner une nouvelle direction à sa carrière fait à présent partie de leurs aspirations courantes.

Si vous envisagez de donner un nouveau souffle à votre vie professionnelle, l’article qui suit vous y aidera certainement.

Pourquoi vouloir changer de métier quand on est fonctionnaire ?

C’est vrai, quelle drôle d’idée que de vouloir se reconvertir quand on est agent de la fonction publique. Les avantages d’être fonctionnaire sont pourtant nombreux : sécurité de l’emploi, rémunération évolutive, grande diversité de filières professionnelles... 

Et pourtant, les raisons qui peuvent vous pousser à claquer la porte pour aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs sont tout aussi nombreuses que pour les salariés : 

  • L’envie d’être plus en phase avec ses valeurs
  • Le souhait de voir sa rémunération devenir plus attractive et/ou d’évoluer dans son métier
  • Le besoin de ressentir moins de pression, de stress ou d’ennui
  • La sensation d’avoir fait le tour de son job et vouloir encore apprendre des choses
  • L’espoir de réaliser un rêve de gosse
  • Le désir de bénéficier d’une plus grande autonomie
  • L’obligation tout simplement suite à une mutation du conjoint, une maladie, un accident... 


Bref, les raisons qui vous poussent à la reconversion sont multiples et propres à chacun.

Si vous vous demandez si vous avez encore l’âge pour changer de métier, sachez qu’il n’y a pas d’âge idéal pour changer de voie professionnelle et ce, même en étant fonctionnaire.

Si vous en doutez, vous devriez consulter l’article suivant : Quel est l’âge idéal pour se reconvertir ? 

Comment réaliser une reconversion professionnelle pour un agent du service publique ?

Tout plaquer du jour au lendemain pour se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle n’est pas une mince affaire et il est normal et même indispensable de s’y préparer convenablement. 

Mais alors, comment réussir ma reconversion ? 

Étape 1 : Se poser les bonnes questions

Découvrir les raisons profondes qui vous animent

En premier lieu, il convient de vous assurer que vous êtes réellement sûr de vouloir vous réorienter. Pour ce faire, vous devrez faire le point sur vos aspirations en définissant ce qui ne vous convient plus, ce qui vous manque et ce dont vous avez réellement envie.

S’assurer que le changement de métier est la meilleure solution

Une reconversion qui ne ferait que combler une impression d’ennui ou palier à un stress trop fréquent dans votre job actuel ne serait pas forcément la solution. Il est indispensable de vous assurer que votre situation n’est pas un simple passage à vide, une lassitude dans votre métier au quotidien ou une réelle voie sans issue.

Vérifier que vous disposez des moyens de vous réorienter sereinement

Attention, nous ne parlons pas uniquement des moyens financiers. Différents aspects de votre vie vont devoir être passé au crible :

  • Votre famille vous soutient-elle ?
  • Disposez-vous des qualifications nécessaires ?
  • Savez-vous vous mettre en danger ?
  • Avez-vous un plan B ?
Tout projet de reconversion doit débuter par l’étude de ces questionnements qu’on vous propose de retrouver en détail à travers cet article : Comment choisir son métier de reconversion

Étape 2 : Etudier les possibilités 

Dans la fonction publique, on parle de mobilité interne si l’agent change de poste, d'emploi ou de service dans la même administration, et externe s’il change d'employeur public. La mobilité est un droit pour les fonctionnaires et se concrétise de diverses façons :

La mutation sur demande du fonctionnaire

Mobilité réservée aux fonctionnaires titulaires, la mutation permet de changer d'emploi sans changer de corps ou de cadre d'emplois, et sans changer de grade, ni d'ancienneté. La mutation s'effectue au sein de la fonction publique d’appartenance.

La mise à disposition

La mise à disposition permet au fonctionnaire de travailler hors de son administration d'origine sans rompre le lien avec elle. Il reste dans son corps ou cadre d'emplois d'origine et continue à percevoir la rémunération correspondant à son emploi dans son administration d'origine.

Le détachement

Le détachement est la position du fonctionnaire placé hors de son corps d'origine et continuant à bénéficier dans ce corps de ses droits à avancement et retraite. D’une durée de 6 mois à 5 ans, il peut être renouvelé (pour une longue durée seulement) mais aussi révoqué.

L’intégration directe

L’intégration directe permet de changer de corps ou de cadre d'emplois, sans détachement préalable, dans le cadre d'une mobilité. Les corps et cadres d'emplois d'origine et d'accueil doivent être de même catégorie et de niveau comparable.

La disponibilité

En disponibilité, le fonctionnaire cesse temporairement d'exercer son activité dans la fonction publique, de bénéficier de sa rémunération, de ses droits à avancement et de ses droits à la retraite. D’une durée max. de 2 ans, elle permet souvent de se former pour changer de métier.

La démission

Cela vous surprendra peut-être, mais oui, un agent de la fonction publique peut décider de rompre sa relation de travail avec l'administration et quitter définitivement son emploi en démissionnant. Il perdra alors son statut de fonctionnaire. Avant de cesser d’exercer ses fonctions, le fonctionnaire titulaire ou stagiaire doit attendre la réponse de l’administration car il ne peut quitter son service qu'à condition que sa démission soit acceptée par l'administration. En cas de refus de la démission, le fonctionnaire peut saisir la commission administrative paritaire et après 4 mois sans réponse, doit refaire sa demande.

Étape 3 : Être accompagné

Se reconvertir est une décision lourde de sens et de conséquences. Être bien accompagné peut se révéler indispensable pour faire de cette nouvelle aventure une réussite. Heureusement, en tant que fonctionnaire, vous disposez de multiples possibilités qui vous aideront à faire les bons choix.

Bilan de compétences

Le bilan de compétences dans la fonction publique est une étape essentielle dans le processus de reconversion professionnelle quel que soit le statut du demandeur. En permettant de faire le point sur ses envies, besoins, compétences et aptitudes, il permet de progresser vers la voie professionnelle qui convient le mieux et de définir un projet viable. 

Selon, Les conditions d'éligibilité sont fonction de l'administration dont vous dépendez et de votre ancienneté mais le fonctionnement est ensuite identique aux salariés.

Conseil en mobilité-carrière

Certes, vous êtes le principal acteur de votre projet de mobilité. Mais vous pouvez également vous reposer sur des réseaux de conseillers mobilité carrière (CMC) chargés de travailler en synergie avec un ensemble d’acteurs impliqués dans la démarche d’accompagnement des fonctionnaires dans leur évolution ou reconversion  professionnelle. 

Étape 4 : Prendre un congé de formation professionnelle

Ouvert à tous les agents, qu’ils soient titulaires ou non, des trois fonctions publiques, le congé de formation professionnelle est un dispositif idéal pour tous ceux qui souhaitent réaliser un projet personnel de formation en vue d'une reconversion, accéder à un niveau supérieur de qualification ou acquérir de nouvelles compétences professionnelles.

Ce congé d'une durée maximale de 3 ans est rémunéré pendant 12 mois. 

Lors d’une reconversion professionnelle, il est fort courant de suivre des formations et ce congé est alors un atout.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Un fonctionnaire peut-il se reconvertir dans n’importe quel métier ?

Un fonctionnaire qui décide de changer de métier peut se demander s’il aura le droit d’exercer n’importe quelle fonction par la suite que ce soit en tant que salariée ou non, dans une entreprise privée ou une activité libérale.  

Bonne nouvelle, la réponse est oui dans la mesure où elle est compatible avec les avec les principes déontologiques de la fonction publique :

  • ne pas porter atteinte à la dignité des fonctions exercées précédemment dans la fonction publique,
  • ne pas compromettre ou mettre en cause le fonctionnement normal, l'indépendance ou la neutralité du service public,
  • ne pas porter atteinte aux principes déontologiques de la fonction publique,
  • ne pas conduire l'agent à une prise illégale d’intérêts.

C’est la commission de déontologie de la Fonction publique qui se prononce sur ce point.

Comment financer une formation quand on est fonctionnaire ?

La question du financement d’une formation ou d’un bilan de compétences se pose toujours qu’on soit salarié ou fonctionnaire et bien souvent peut faire hésiter ceux qui rêvent de se reconvertir. Heureusement, de nombreux dispositifs existent dont le Compte Personnel de formation. Son fonctionnement est légèrement différent du CPF attribué aux salariés mais permet tout autant d'accéder aux actions de formation relative :

  • à l'acquisition d'un diplôme, d'un titre, d'un certificat de qualification professionnelle,
  • ou au développement des compétences nécessaires à la mise en œuvre de son projet d'évolution professionnelle.

Contrairement au salarié qui se voit alimenter en euros, le fonctionnaire voit son CPF s’alimenter en heures : 25 heures par an dans la limite d'un plafond total de 150 heures.

Lorsque l'agent ne dispose pas de droits suffisants pour accéder à une formation, il peut demander à utiliser par anticipation les droits qu'il pourra acquérir au cours des 2 années suivantes.

Pour approfondir
Reconversion des salariés en CDI : une aventure risquée ?
Salariés
La reconversion professionnelle des seniors
Seniors
La reconversion des sportifs : quelle vie après ?
Sportifs
Reconversion militaire et reconversion professionnelle : s’accordent-elles ?
Militaires
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test