Reconversion militaires : aides financières, accompagnement et conditions d’accès

Reconversion militaires : aides financières, accompagnement et conditions d’accès
Sommaire

Officiers sous-contrat, non-officiers contractuels, personnel non-officier, sous-officiers…, ces militaires qui quittent l’armée ou se reconvertissent chaque année se comptent par milliers. Comment s’en sortent-ils ? Défense Mobilité leur octroie des aides financières, des primes de départ mais surtout de l’accompagnement dû à leurs rangs… 

Vous êtes, vous aussi, candidat au départ ou à la reconversion des militaires ? Vous pouvez notamment suivre une formation professionnelle ou être accompagné à l’emploi. 

Restez sur notre site – spécialisé dans la reconversion professionnelle –, pour en savoir plus.

De l’idée du projet à la reconversion professionnelle militaire : quelles démarches ?

En prélude à votre départ du corps de l’Armée pour un emploi civil, vous avez plusieurs démarches plus ou moins longues à entreprendre. Mais attention : vous devez impérativement prendre un tout premier contact, avec Défense Mobilité, 18 mois avant la date prévue pour le début de votre projet de reconversion. Ainsi, de par sa mission, ce service du ministère des Armées vous accompagnera tout au long de ce parcours décomposé en trois étapes.

L’information et la personnalisation de votre projet

Il s'agit d’une information collective qui se veut être aussi claire que complète. En tant que militaire candidat à l’emploi civil, vous êtes (à l’instar de vos homologues), sensibilisé sur les différents dispositifs d’aides qui vous sont accessibles dans le cadre de votre reconversion. Mais parce que votre projet est unique, un conseiller Défense Mobilité (votre référent tout aussi unique), vous aide à le personnaliser (conformément à votre profil, à votre situation professionnelle et personnelle…).

L’orientation et la validation de votre projet

Vous êtes arrivé, après plusieurs entretiens de suivi, à définir votre projet de reconversion et le secteur dans lequel vous souhaitez l’inscrire ? Il vous faut maintenant passer un entretien dit de "bilan d’orientation". L’objectif ici est de vous amener à mûrir votre projet afin que sa viabilité soit évidente. Sont pris en compte vos hard skills et soft skills, vos capacités financières, certaines contraintes telles que familiales, temporelles, etc.

L’octroi des aides au départ et à la reconversion

Le départ et la reconversion vous donnent possiblement accès à des aides prévues à cet effet. Avant de découvrir leur nature un peu plus bas, notez d’ores et déjà que ces aides dépendent selon qu'il s'agisse d’une formation, d’un accompagnent vers un nouveau métier ou d’un départ à la vie civile.

Être accompagné ou être formé : que choisir pour votre reconversion professionnelle militaire ?

En vérité, vous ne choisissez rien ! 

Lorsque vous possédez des compétences, des connaissances techniques et non-techniques et des savoir-faire transférables dans le métier que vous aurez choisi, vous serez orienté vers des aides d’accompagnement. 

Toutefois, votre projet doit préalablement être reconnu comme réaliste et réalisable par les experts d’un des six pôles régionaux que compte l’ARD (agence de reconversion du ministère des Armées mieux connue sous le nom de Défense Mobilité).

Votre situation est toute autre ? Vos compétences sont insuffisantes pour vous permettre d’être accompagné dans un éventuel changement de métier ou dans la création d’entreprise, par exemple ? Il vous sera alors proposé une formation. (Vous pouvez vous-même demander une formation qualifiante grâce à la validation des acquis de l’expérience (VAE), si vous en possédez).

Mais peu importe : qu'il s'agisse de formation, d’accompagnement à l’emploi ou de départ, vous avez droit à des aides correspondantes.

Aides à la formation

Les aides à la formation, soumises à certaines conditions, se présentent sous forme d’un financement réalisé sur votre première année de reconversion. En tant que récipiendaire, vous bénéficiez d’une partie ou de l’intégralité des frais liés à cette formation prise en charge par Défense Mobilité. L’objectif visé par cette formation est de vous doter des compétences nécessaires susceptibles de vous faciliter la gestion de votre futur projet professionnel.

Votre formation est en effet adaptée à votre profil et à vos besoins. Elle se déroule principalement en milieu militaire, soit au CMFP (Centre Militaire de Formation Militaire). Elle vous donne droit à un congé de reconversion, congé durant lequel vous continuerez à percevoir votre rémunération. Durant toute la durée de votre apprentissage, vous bénéficierez d’un hébergement gratuit au sein du centre…

Aides à l’accompagnement

Les aides à l’accompagnement se répartissent dans quatre catégories différentes.

La période d’adaptation en entreprise (PAE)

Elle vise l’intégration, au plus tôt, d'un poste. Une fois que vous vous seriez familiarisé avec les conditions de travail du secteur privé au sein de l’entreprise accueillante, celle-ci s’engage (à mi-parcours), à vous proposer un contrat d’embauche. Il s'agit d'un CDD (contrat à durée déterminée), de 6 mois ou d’un CDI (contrat à durée indéterminée).

Durant cette période, vous restez toujours sous statut militaire, percevez votre solde indiciaire et certaines indemnités.

La période de formation gratuite en entreprise (PFGE)

Elle vous permet de vous former dans un domaine particulier au sein même de l’entreprise. Celle-ci n'est pas obligée de vous proposer de contrat. En revanche, elle met à votre disposition un tuteur pour vous accompagner dans votre adaptation (à travers un dispositif prévu à cet effet. Vous bénéficiez des mêmes avantages qu'en PAE.

Parcours de préparation au métier de chef d’entreprise (PPMCE)

En prélude à la création ou la reprise d’entreprise, vous bénéficiez d’un bilan de compétences entrepreneuriales et d’une formation sur les fondamentaux de la création ou de la reprise d’entreprise. Un référent dédié vous accompagne dans tout le processus de création de votre entreprise.

Le PPMCE ne vous dispense pas de votre solde indiciaire ni de certaines indemnités. Par contre, renouveler votre congé réduit de moitié le montant de ladite solde.

Les contrats d’alternance

Ils vous permettent d’alterner périodes d’enseignement et contrat de travail dans le secteur civil (public ou privé). Votre solde est alors réduite, pendant que votre contrat d’alternance vous donne droit à un salaire y afférant.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Reconversion militaires : aides financières à la transition professionnelle

En tant que militaire contractuel aspirant au départ pour la vie civile, vous bénéficiez de certaines aides financières (primes et indemnités). Celles-ci vous sont attribuées pour vous permettre une transition professionnelle dans les meilleures conditions possibles.

Les aides financières pour les officiers sous-contrat

Vous êtes officier en fin de contrat ? Vous avez alors droit à une prime dite des officiers sous-contrat (PRIOSC). Pour déterminer le montant de cette prime, la comptabilité tient compte :

  • De la durée de votre contrat ;
  • De votre solde en fin de service ;
  • Du montant de votre solde budgétaire mensuelle ;
  • Des derniers grades et échelon dont vous êtes titulaire à la cessation de votre contrat.

À chaque montant de la solde budgétaire susmentionnée correspond une somme qui vous est versée mensuellement. Le nombre des versements varie de 3, 6, 9, 12 à 18, conformément au nombre d’années de service effectué avant la cessation de votre contrat (soit 6, 8, 10 ou 12 ans).

Suivant votre nombre d’enfants, votre PRIOSC peut être majorée de 10 % (si vous avez 1 ou 2 enfants en charge), ou de 20 % (si vous en avez 3 ou plus). Toutefois, pour bénéficier de cette prime et de la majoration qui s’ensuit, vous devez être en position de détachement ou d’activité et avoir préalablement accompli un minimum de 4 années de service.

Les aides financières pour le personnel non-officier

Ces aides consistent à l’attribution d’une indemnité de départ du personnel non-officier (IDPNO). Elles correspondent à une solde brute soumise à retenue pour pension qui vous est versée au moment de la cessation de vos services. Cette solde retenue est équivalente à celle des cadres radiés, tenant ainsi compte de vos derniers échelons, échelles et grades.

Vous êtes caporal-chef, sous-officier, quartier-maître ou officier marinier engagé et de première classe ? Vous avez pleinement servi l’armée pendant au minimum 8 ou 11 ans ? Vous pouvez jouir de l’IDPNO. Mais attention : cette prime non cumulable ne peut vous être octroyée qu'une et une seule.

Aides financières, formation, accompagnement, vous l’aurez compris,  les opportunités qui vous attentent dans le cadre de votre reconversion militaire sont aussi motivantes qu’intéressantes.

Pour approfondir
Que faire après une carrière dans l’armée ?
Métiers de reconversion pour militaires
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test