Faire un bilan entrepreneurial : guide complet

Faire un bilan entrepreneurial : guide complet
Sommaire

Qu’est-ce que le bilan entrepreneurial ?

Passer du salariat à l’entrepreneuriat n’est pas anodin et un projet mal préparé peut avoir des répercussions désastreuses sur votre vie privée. Faire le point sur ses compétences, ses aptitudes et ses motivations pour mieux construire son projet de création ou reprise d’entreprise peut s’avérer une solution optimale. Pour cela existe le bilan de compétences entrepreneurial, dispositif d'accompagnement individuel, avec un consultant, d’une durée de 24 heures réparties généralement sur deux ou trois mois. Celui-ci a pour objectif de révéler tout votre potentiel entrepreneurial, si votre nature est compatible avec les enjeux d’une création d’entreprise et le réalisme de votre projet.

À quoi sert cet accompagnement ?

Les objectifs du bilan entrepreneurial sont multiples et permettent au candidat :

  • de transformer son idée de création en projet
  • d’étudier ses motivations, sa personnalité, son savoir-faire
  • d’analyser ses aptitudes à créer et gérer une entreprise
  • d’identifier ses forces et ses faiblesses par rapport à son projet
  • de déterminer les risques et les conditions de réussite du projet
  • de mesurer l’adéquation entre lui et son projet entrepreneurial
  • de définir un plan d’actions et le mettre en œuvre
  • de maîtriser son évolution personnelle et professionnelle
  • ...

Qui peut faire un bilan entrepreneurial ?

  • Les personnes n’ayant pas de projet précis, mais sont qui portées par l’envie d’entreprendre;
  • Les candidats ayant plusieurs opportunités ou alternatives professionnelles, qui souhaitent une aide à la décision et prendre du recul pour mieux évaluer la viabilité de leur projet;
  • Les porteurs de projet de création ou de reprise d’entreprise qui n’ont pas d’expérience en gestion ou en management ou bien qui s’interrogent sur leurs capacités à réaliser leur projet tant sur le plan humain que technique;
  • Les candidats qui manquent de confiance en eux ou doutent du potentiel de leur projet de changement;

Réalisé avant de démarrer un projet de création ou de reprise d’entreprise, le bilan de compétences entrepreneuriales s’adresse à tout le monde du salarié au demandeur d'emploi. Dans le cas d’une reconversion professionnelle, il est d’ailleurs vivement recommandé.

À quel moment le réaliser ?

Le bilan entrepreneurial doit être réalisé avant de démarrer son projet de création ou de reprise d’entreprise. 

Les candidats peuvent donc le faire dès qu’ils ont l’idée de s’orienter vers un nouvel horizon professionnel.

Mais, il peut également s’avérer utile pour ceux qui ont une ébauche de projet ou un projet déjà construit. 

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Comment se déroule un bilan de compétences entrepreneuriales ?

Son déroulement est identique à celui du bilan de compétences (classique) et se compose de 3 trois phases distinctes :

Une phase préliminaire

Cet entretien préalable permet de définir les besoins et les attentes du candidat et de définir les objectifs de la démarche pour les deux parties afin de valider sa pertinence. Elle a également pour objectif d'émettre un premier diagnostic sur ses compétences.

Une étape d’investigation

Grâce à différents tests, le consultant va analyser les aptitudes du candidat mais également ses motivations et ses compétences entrepreneuriales.

Cette deuxième phase lui permet également de prendre conscience de ses contraintes familiales et financières mais également de réaliser des enquêtes auprès de partenaires et chefs d’entreprise afin de voir les possibilités du marché.

Une phase de conclusion

Cette dernière étape permet d’obtenir une synthèse des résultats du travail d’investigation. Ce bilan répond à la question “suis-je bien en phase avec mon projet entrepreneurial ?”. Le candidat obtient également un plan d'action concret, sous la forme d’un rapport de synthèse, pour mettre en œuvre son projet. Des séances de coaching peuvent lui être préconisées.

Parfois, une quatrième phase s’ajoute : l’étape de suivi mais tous les prestataires ne la proposent pas. Elle vise à vérifier l’avancement des démarches du candidat et à adapter son plan d’actions.

Un bilan entrepreneurial complet nécessite entre 5 à 8 entretiens de 2 heures chacun en moyenne. 

Au total, le bilan de compétence est réparti sur plusieurs semaines : entre 8 à 12 en environ. 

Où faire un bilan entrepreneurial ?

Le bilan de compétences entrepreneuriales est obligatoirement réalisé par un prestataire extérieur à l’entreprise.

Cela peut être un cabinet conseil en RH ayant intégré la culture entrepreneuriale ou bien un professionnel de la création d’entreprise.

D’une durée de 1h30 à 2 heures en moyenne, les séances se déroulent avec un consultant en face à face ou par visio conférence.

Dans la plupart des grandes villes (Paris, Marseille, Lille, Toulouse, Strasbourg…), il est ainsi possible de faire un bilan entrepreneurial.

Parmi les organismes, nous pouvons citer :

  • LiveMentor
  • BCAE
  • BGE
  • Garance&Moi (désolé messieurs, uniquement pour les femmes)
  • Moovéus
  • Typaction Coaching

Quel est son coût ?

Il est difficile de répondre à cette question puisque le coût d’un bilan entrepreneurial dépend du prestataire et du nombre d’entretiens individuels prévus dans son accompagnement.

Mais approximativement, il faut compter 1500 euros pour cette prestation.

Notons que certains prestataires offrent l'entretien préalable si la mission n’est pas engagée.

Comment financer un bilan entrepreneurial ?

De nombreux dispositifs permettent une prise en charge partielle ou totale du coût du bilan de compétences entrepreneuriales. Mais tout dépend de la situation des candidats.

Par exemple, les personnes, comme les salariés, les indépendants ou les demandeurs d’emploi, titulaires d'un compte personnel de formation (CPF) peuvent mobiliser les droits acquis afin de financer un bilan de compétences entrepreneuriales.

Les demandeurs d’emploi quant à eux peuvent bénéficier d’une aide particulière mobilisée par Pôle emploi : l’Aide Individuelle à la Formation (AIF).

Pour approfondir
Création d'entreprise et salariat : une autre possibilité pour la reconversion professionnelle ?
Créer une entreprise en restant salarié
Quels sont les principaux freins à la création d’entreprise ?
Obstacles à la création d’entreprise
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test