Le RNCP, Répertoire National des Compétences Professionnelles en 5 questions

Sommaire

    Titre RNCPEn cours de reconversion professionnelle, le nouvel emploi envisagé nécessite que vous vous formiez et pour cela, vous êtes à la recherche de la formation adéquate. Mais parmi la multitude de diplômes et certifications existants, vous avez du mal à vous y retrouver et faire votre choix. Dans ce flot d’information, vous avez entendu parler de titres RNCP et souhaiteriez en savoir plus. 

    Je Change de Métier vous aide à y voir plus clair en 5 questions.

    Qu’est-ce que le RNCP ?

    Créé en 2003 et tenu par la CNCP (Commission Nationale des Certifications Professionnelles), le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) est un registre public ayant pour objectif de tenir à disposition du public des informations à jour sur les diplômes, les titres et les certificats de qualification qui bénéficient d’une reconnaissance officielle de l’Etat sur tout le territoire. Il est consultable sur le site : www.cncp.gouv.fr.

    3 types de certifications sont enregistrées au RNCP :

    • les diplômes et titres à finalité professionnelle délivrés au nom de l’État (ex. : diplômes du ministère de l’Éducation nationale, titres professionnels du ministère de l’emploi) ;
    • les certificats de qualification professionnelle (CQP) créés par les branches ;
    • les autres titres à finalité professionnelle dont le niveau est reconnu par l’État.

    Ces certifications sont enregistrées de droit si elles sont délivrées au nom de l’État ou sur demande des autorités ou organismes qui les ont créés, après avis de la CNCP.

    Chaque diplôme inscrit dans cette base dispose de sa propre fiche sur laquelle figurent des informations telles que le niveau de la certification, le secteur d’activité, les emplois accessibles et les modalités d’accès à cette certification. A ces informations est joint un « référentiel d’emploi » indiquant les activités professionnelles exercées par le titulaire du diplôme, titre ou certificat.

    Qu’appelle-t-on un titre certifié RNCP ?

    Le CNCP donne la définition suivante : « Le titre certifié permet à son titulaire de certifier les compétences, aptitudes et connaissances nécessaires à l’exercice d’un métier ou d’une activité correspondant à un domaine professionnel. » 

    La possession d’un tel diplôme, titre ou certification permet de reconnaître à celui qui le passe un niveau de qualification reconnu par l’Etat et faisant donc droit dans le domaine de la formation et de l’insertion professionnelle. Le titre RNCP permet donc de savoir si une formation est reconnue par l’Etat, et si elle est adaptée au marché de l’emploi.

    Si les crédits ECTS et les diplômes permettent d’acquérir un niveau reconnu académiquement, les titres certifiés permettent quant à eux d’obtenir un niveau reconnu dans le domaine professionnel.  

    Pour s’y retrouver dans ce très vaste inventaire, les diplômes, titres et certifications sont répartis niveaux. Pour en savoir plus sur les niveaux de diplôme en France, consultez notre article

    Quelle est la différence entre un diplôme et un titre certifié ?

    Le mot diplôme est souvent utilisé à tort et à travers et est donc souvent employé pour désigner indifféremment un diplôme, un titre ou une certification. 

    Le diplôme se réfère généralement à un parcours d’études scolaires ou universitaires tandis que le titre s’attache davantage à la fonction qu’il permet d’occuper.

    Les diplômes sont-ils tous inscrits au RNCP ?

    Vous l’aurez compris en lisant le contenu précédent mais non, tous les diplômes ne sont pas inscrits au RNCP

    Pour ceux qui n’y sont pas de droit, l’école qui propose la formation permettant d’obtenir un diplôme doit déposer un dossier.

    En effet, certains organismes préparent des diplômes qui n’ont pas fait l’objet de la certification RNCP et le diplôme n’est donc ni inscrit, ni reconnu par l’Etat.

    Quel est l’intérêt pour une formation d’être inscrite au RNCP ?

    Pour faire l'objet d’une inscription au RNCP, une formation doit être  évaluée, reconnue et certifiée par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) puis validée par le cabinet du Premier Ministre. Ce processus de validation permet de proposer des formations dont la valeur est reconnue par l’État, d’assurer leur qualité aux étudiants et donc de valoriser l’image de l’établissement formateur.

    Pour le candidat, l’obtention d’un titre certifié leur permettra normalement de connaître moins de difficultés à l’embauche que les autres.

    Pour résumer, être inscrit au RNCP permet de : 

    • Faire l’objet de correspondances à l’International en plus d’une reconnaissance sur le territoire ; 
    • Garantir les aptitudes à être opérationnel immédiatement dans le monde du travail ;
    • Favoriser l’employabilité. 


    Le RNCP et les titres certifiés n’ont plus de secret pour vous mais si vous souhaitez poursuivre votre lecture, consultez notre article sur les 9 conseils pour bien choisir sa formation lors de sa reconversion.


    Publié le 10 Févr. 2020 , et mis à jour le 25 Juin 2020