Les pièges de la reconversion professionnelle

Sommaire

Pièges de la reconversion
Si vous avez lu notre “guide de la reconversion professionnelle”, vous avez pu vous apercevoir qu’entamer une telle démarche n’est pas de tout repos et surtout, demande une très bonne préparation en amont.  

Pourtant, le fait de l’avoir préparé ne garantit pas pour autant l’aboutissement de la démarche si vous n’avez pas su prendre en compte les erreurs les plus courantes des candidats. 

Pour vous aider à mieux appréhender cette réorientation professionnelle, voici les principaux pièges à éviter.

Négliger la préparation

Il va sans dire qu’on ne change pas de métier comme on change de chemise et qu’il faut y aller étape par étape. Une reconversion professionnelle demande du temps et de la planification. En moyenne, une reconversion réussie durera environ deux ans. 

Ne pas suffisamment préparer son projet constitue donc la principale source d'échec. On oublie donc les décisions prises sur un coup de tête. 

Penser qu’on n’a pas l'âge de se reconvertir

Lorsqu'elle n'est pas contrainte par des raisons économiques, la reconversion professionnelle est une démarche totalement personnelle ayant pour objectif un épanouissement professionnel. 

Dans ce domaine, il n'existe donc pas d'âge propice à la reconversion. Ainsi, que vous ayez moins de 30 ans ou plus de 50 ans, il n'est jamais ni trop tôt, ni trop tard pour effectuer une reconversion professionnelle, le principal étant que vos motivations soient clairement définies.

Manquer de motivation et d’implication

La démarche de reconversion va impliquer de nombreuses étapes où la motivation à toutes épreuves sera indispensable. Vous allez passer par des hauts et des bas ou des périodes de doutes et de remise en question, devoir apprendre un nouveau métier, certainement retourner sur les bancs de l’école... Inutile de vous préciser que si toutes ces étapes sont faites par dessus l’épaule, l’échec est quasiment assuré.  

Ne pas se renseigner sur le métier envisagé

Vous rêvez de devenir architecte, soigneur-animalier, psychologue, j’en passe et des meilleurs, mais connaissez-vous réellement les exigences et les contraintes liées à ce métier ? Cette profession vous offre-t-elle réellement des débouchés ? Ne va-t-elle pas impacter négativement votre vie personnelle ? Voici un des dangers courant qui guette celles et ceux qui souhaitent changer de métier : idéaliser une profession sans prendre le soin au préalable de se renseigner à fond dessus. Car oui, tous les métiers ont des inconvénients même si de prime abord on aurait tendance à penser que non. 

Donc avant de vous lancer à corps perdu, n'hésitez pas à vous renseigner et tester ce métier avant. 

Consulter nos fiches métier

Voir la reconversion professionnelle comme un Eldorado

Non, la reconversion professionnelle n’est pas la panacée. Souvent présentée comme le remède idéal au mal-être professionnel, chaque année, de plus en plus de salariés actifs choisissent de se lancer. Néanmoins, cette solution ne sera pas forcément l’idéal si vos difficultés proviennent de difficultés familiales ou privées. Changer de métier ne doit pas être perçu comme la solution miracle à tous vos problèmes.

Se focaliser sur un métier unique

Comment ça vous n’avez pas de plan B ? Et si ça ne fonctionne pas ? Se focaliser sur un projet ou un métier unique est assez risqué tout de même. 

Elargissez votre champ de recherches et surtout, ne fermez pas la porte à des opportunités auxquelles vous n’auriez peut-être jamais pensées. 


Vous voici à présent informé des principales erreurs à ne pas commettre pour réussir votre reconversion professionnelle. Si vous vérifiez à présent que vos motivations sont légitimes en découvrant les vraies raisons qui doivent vous pousser à envisager une reconversion.


Publié le 22 Nov. 2019

Dernières actualités