Coiffeur coloriste | Fiche métier

Quelles sont les missions d’un coiffeur coloriste ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de coloriste.

Coiffeur coloriste | Fiche métier

Métier de coloriste

Le coloriste est un professionnel de la coiffure qui se spécialise dans la coloration de la chevelure. 

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un coiffeur coloriste ?

Le coloriste est un coiffeur expérimenté qui réalise des effets de couleur et de matière sur les cheveux de ses clients en effectuant des colorations, des décolorations, des balayages ou des mèches.

Véritable artiste de la coloration, il sublime leur chevelure en fonction de leurs besoins et des tendances de la mode.

Missions du coloriste

Les missions d'un coiffeur coloriste sont les suivantes :

  • Accueille et installe le client au bac
  • Conseille le client sur la coloration la plus adaptée selon sa coupe de cheveux et la morphologie de son visage 
  • Réalise des techniques de décoloration, méchage, balayage, dégradés de couleur et de coloration
  • Gère le planning des rendez-vous et les stocks
  • Vend des produits capillaires complémentaires

Où exerce le coiffeur coloriste ?

Le coloriste exerce dans un salon de coiffure indépendant ou franchisé, classique ou spécialisé dans la coloration du cheveu. Il peut aussi travailler à domicile.

Conditions de travail

Le métier de coloriste exige une grande disponibilité compte tenu que les salons de coiffure sont généralement ouverts de 9h à 19h du mardi au samedi et certains jours de fête comme le 24 décembre. De plus,  les pauses se font en fonction de l’affluence des clients. 

A domicile, ses horaires sont plus libres mais il ne doit pas compter ses heures et il est quand même difficile de faire l’impasse sur le travail le samedi car certains clients ne parviennent à se libérer que le week-end. 

Comme il travaille le plus souvent debout et penché, des douleurs au dos et aux jambes ainsi que de la fatigue peuvent se faire sentir à la fin de la journée.

Enfin, il est exposé à diverses allergies respiratoires ou cutanées en raison des produits chimiques présents dans les teintures et décolorations.

Tendance de la profession

D’après l’UNEC (Union nationale des entreprises de coiffure), le secteur de la coiffure comptait au 1er janvier 2021 plus de 98 000 établissements (dont 68 600 salons de coiffure) et 178 000 actifs (dont 109 000 salariés, alternants inclus). 

Deuxième métier de l’artisanat le plus représenté, les salons de coiffure recrutent y compris des candidats en reconversion.

Formations coiffeur coloriste

Pour devenir coiffeur coloriste, le suivi d’une formation professionnelle est obligatoire car la profession de coiffeur est réglementée. 

Pour devenir coloriste à domicile, le CAP suffit mais il est conseillé de se spécialiser avec la mention complémentaire. Par contre, pour ouvrir un salon, le brevet professionnel ou le brevet de maîtrise est obligatoire.

Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant que coloriste.

Niveau CAP

  • CAP Métiers de la coiffure (ancien CAP coiffure). Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans en lycée professionnel, en CFA, ou dans une école privée.
  • MC coiffure coupe couleur.  Accessible après le CAP, la mention complémentaire se prépare en un an et permet de se perfectionner en techniques de coupe, de coloration et de coiffage.

 Niveau BAC

  • BP coiffure. Accessible après un CAP coiffure, il se prépare en 2 ans en alternance et permet de maîtriser l’ensemble des techniques de coupe, de coloration, de soins capillaires et de coiffage.
  • BAC pro métiers de la coiffure. Il se prépare en 3 ans après la classe de 3e ou en 2 ans après un CAP coiffure.

Niveau BAC+2

  • BM (brevet de maîtrise) coiffeur. Le BM est délivré par les chambres de métiers et se prépare en 2 ans. Pour y accéder, il faut avoir au moins 19 ans et être titulaire du BP ou justifier de 5 ans d’activité professionnelle.
  • BTS métiers de la coiffure. Il se prépare en 2 ans après le BAC.

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir coiffeur coloriste en préparant par la voie de la formation continue la plupart des diplômes cités ci-dessus. 

Découvrez les formations Coiffeur coloriste

Formation au CAP Métiers de la Coiffure - A distance
Formation proposée par L'Atelier des Chefs
Voir la formation

Qualités requises pour devenir coloriste

Pour devenir coiffeur coloriste, plusieurs qualités et compétences sont indispensables :

  • Grande expertise dans les techniques de coloration
  • Rigueur
  • Minutie
  • Créativité
  • Curiosité (il doit se tenir informé des dernières tendances en matière de coloration)
  • Patience
  • Aisance relationnelle
  • Sens de l’écoute
  • Disponibilité
  • Ne pas être allergique aux produits colorants

Évolutions possibles du coiffeur coloriste

Après quelques années d’expérience, un coloriste peut ouvrir son propre salon (généraliste ou spécialisé dans les colorations capillaires). Pour cela, il est impératif de posséder le BP coiffure. 

Salaire d’un coloriste

En début de carrière, un coiffeur coloriste gagne le SMIC. Avec de l’expérience, il touche en moyenne 2 000€ bruts par mois.

À son salaire viennent s’ajouter des pourboires (entre 200 et 300€ par mois en moyenne) mais aussi un intéressement au chiffre d’affaires du salon de coiffure qui l’emploie.

Pour approfondir
Comment bien choisir sa formation en coiffure ?
Choisir formation coiffure
Les étapes pour ouvrir un salon de coiffure lors d’une reconversion
Ouvrir un salon de coiffure
Comment devenir coiffeur ou coiffeuse à domicile en reconversion ?
Étapes pour devenir coiffeuse à domicile
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test