Magicien | Fiche métier

Quelles sont les missions du magicien ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de magicien.

Magicien | Fiche métier

Métier de magicien

Également appelé illusionniste et prestidigitateur, un magicien réalise des tours de magie.

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un magicien ?

Artiste interprète, un magicien met en scène et exécute un numéro ou un spectacle de prestidigitation, qu’il a entièrement ou partiellement conçu, visant à créer des illusions pour divertir, fasciner et provoquer l’émotion du public. 

Il peut faire de la magie de close-up, de la magie de salon ou de la magie de scène.

Ce maître de l’illusion fascine les spectateurs avec ses tours de magie qui nécessitent des accessoires mais surtout du talent et de la dextérité pour mystifier son public.

Missions du magicien

La mission principale du magicien est d’exécuter des tours de magie parmi les 5 disciplines principales de la magie (cartomagie, magie des pièces, mentalisme, magie pour enfants, magie de scène ou de salon).

Pour effectuer ses tours, il peut utiliser toute sorte d’objets (cartes, pièces, foulards, balles...) et de techniques (apparition, disparition, changement de place, lévitation...) mais il peut aussi faire appel à des effets spéciaux comme de la fumée ou du matériel truqué afin de leurrer les sens du spectateur.

Il doit adapter ses effets en fonction du type de public et du thème imposé en intégrant les contraintes techniques, sécuritaires et réglementaires des espaces mis à sa disposition.

Avant la représentation, il doit installer son matériel scénique pour créer une ambiance et une mise en scène théâtrale. 

Quand il ne se produit pas, son quotidien est l’entraînement. Cela lui permet de créer de nouveaux tours de magie ou d’améliorer les anciens.

Il peut également mettre en place et animer des activités culturelles, techniques ou ludiques en lien avec son art de magicien selon les besoins du public et la spécificité de la structure d’accueil.

Où exerce le magicien ?

Le magicien exerce principalement dans le spectacle vivant (cabaret, théâtre, café-théâtre, music-hall, compagnie, cirque…) ou dans l’audiovisuel (télévision, cinéma).

Il peut également exercer pour le compte de collectivités locales ou d’employeurs qui n’ont pas pour activité principale le spectacle (parc de loisirs ou d’attraction, centre de loisirs, maison des jeunes et de la culture, école, colonie de vacances, particulier, hôtel, restaurant, maison de retraite…).

Le magicien est la plupart du temps salarié mais de plus en plus sont des indépendants.

Tendance de la profession

En France, on compte environ 8 800 magiciens dont seulement 10% de professionnels.

Le métier de magicien évolue mais il n’est pas voué à disparaître. La discipline reste la même, seules la technique et la technologie évoluent

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités requises pour devenir magicien

La passion pour la magie est indispensable mais ce n’est pas la seule qualité à posséder.

En effet, un bon magicien se doit d’

  • être un très bon orateur (pour captiver le public)
  • avoir une bonne gestuelle
  • avoir un bon contact avec les gens
  • être créatif pour imaginer de nouveaux tours ou revisiter les plus anciens
  • être techniquement irréprochable
  • avoir de l’humour
  • être patient et persévérant
  • avoir un bon sens de la communication (lorsqu’il est sur scène mais aussi hors de la scène pour faire sa promotion)
  • ...

Comment devenir magicien ?

Ce métier est accessible sans diplôme. Mais pour devenir magicien, il faut beaucoup travailler ses tours et les différents aspects de son spectacle.

Il est conseillé de pratiquer et de lire des livres sur la magie, de regarder des vidéos, d’échanger avec d’autres magiciens, d’intégrer des clubs de magie… 

Il existe cependant de nombreuses écoles de magie qui forment à ce métier fascinant.

Formation initiale

Le titre de magicien (niveau 5 soit niveau Bac +2) délivré par Double Fond Formation est le seul titre inscrit au RNCP et donc reconnu par l’Etat.

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir magicien par la voie de la formation continue en préparant le titre de magicien ou en suivant des cours de magie dans une école.

Évolutions possibles du magicien 

Les débouchés n’existent pas vraiment dans ce métier. 

Salaire d’un magicien 

Le salaire d’un magicien dépend de son statut. En indépendant, il dépend aussi de la nature et de la fréquence de son activité. 

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant que magicien ?

Avantages d’une reconversion en tant que magicien

  • Le métier de magicien est accessible sans diplôme. Néanmoins, la pratique est indispensable.
  • Quoi de plus beau que de donner du plaisir au public, le faire rire, l’étonner et le mystifier.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Comme la concurrence entre les magiciens professionnels est rude, il faut se battre pour faire ses preuves, construire un réseau solide et se constituer une clientèle fidèle.
  • Salaire très variable.

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Gestes et postures de manutention
  • Droit de la propriété intellectuelle
  • Appropriation d'espace scénique
  • Analyse des risques
  • Techniques de maquillage
  • Histoire des arts du cirque
  • Scénographie
  • Techniques d'expression corporelle
  • Techniques de mémorisation
  • Règles et consignes de sécurité

Savoir-faire

  • Monter un numéro visuel dans ses aspects techniques, artistiques, esthétiques
  • Concevoir un numéro visuel dans ses aspects techniques, artistiques, esthétiques
  • Concevoir les objets et matériels nécessaires à un numéro de cirque ou d'arts visuels
  • Définir les conditions de réalisation d'un numéro visuel
  • Réaliser un échauffement corporel
  • Pratiquer des exercices vocaux
  • Installer les accessoires nécessaires à un numéro avant la représentation
  • Installer du matériel d'éclairage
  • Installer du matériel de sonorisation
  • Réaliser un numéro visuel
  • Modifier les effets spectaculaires ou comiques du numéro selon les réactions du public
  • Procéder à la préparation d'un évènement artistique (coiffure, maquillage, costume)

(Source: code ROME L1204 - Arts du cirque et arts visuels)

Par où commencer sa reconversion de magicien ?

Changer de métier au profit de celui de magicien n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Même si le métier de magicien peut s’exercer sans aucun diplôme, vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de magicien, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que magicien mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test