Costumier | Fiche métier

Quelles sont les missions du Costumier ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Costumier.

Costumier
Sommaire

    Métier de Costumier

    Créatif, passionné de mode et minutieux, le costumier est un habile mélange entre le tailleur et le couturier qui confectionne des habits de scène contemporains ou d’époque. Découvrez la profession de costumier en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un Costumier ?

    Le costumier a pour mission d'habiller les artistes pour les besoins de films, de téléfilms, de publicités, de comédies musicales, ou encore de pièces de théâtre. Ses créations sont fonction des personnages incarnés et de l’époque.

    Pour mener à bien sa mission, le travail du costumier est multiple et passionnante, de la documentation sur l’époque au choix des matières en passant par les entretiens avec le metteur en scène ou encore les essayages avec les comédiens.

    Le costumier a la charge de respecter le budget attribué par la production et pour ce faire, peut soit fabriquer lui-même les costumes, soit avoir recours à des agences de location de costumes. 

    Ses collaborations sont diverses ,

    • avec le réalisateur et le chef décorateur au cinéma
    • avec le metteur en scène, le chorégraphe ou le décorateur-scénographe dans les spectacles vivants


    En général, un costumier fait partie des intermittents du spectacle et est recruté par des compagnies de théâtre, des maisons de production de films ou des associations culturelles mais il peut également travailler à la commande. Quelques-uns sont salariés comme à l’Opéra de Paris ou Disneyland, mais les places sont rares.  

    Missions du Costumier 

    • Réaliser des recherches sur les modes vestimentaires d'une époque;
    • Choisir les tissus et les matières;
    • Créer des maquettes;
    • Prendre les mesures des artistes;
    • Confectionner les costumes;
    • Faire les retouches.

    Qualités pour devenir Costumier

    Véritable créatif qui sait aussi bien dessiner que coudre, le costumier fait preuve d’une grande curiosité et d’une culture générale afin d’en connaître assez sur les différentes époques et leurs modes pour réaliser des costumes au plus proche de la réalité.

    Ensuite, patience et sang-froid sont utiles pour s’adapter aux différentes exigences des réalisateurs. Il doit savoir non seulement comprendre leurs attentes mais également accepter leurs critiques.

    Pour devenir costumier, il faut également avoir le sens du détail et mettre en valeur le costume et le comédien qui le portera.

    Le forte concurrence qui touche cette profession force le coutumier à tout mettre en oeuvre pour se démarquer.

    Formations pour devenir Costumier

    Pour devenir Costumier, le suivi d’une formation diplômante professionnelle est nécessaire afin d’acquérir les savoirs-faire  indispensables. Si un niveau CAP peut être suffisant, un Bac+2 offrira plus d’opportunité. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant que Costumier.

    Formation initiale

    Niveau CAP

    • CAP métiers de la mode - vêtement flou. Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans et prépare à devenir opérateur intervenant dans la réalisation de produits textiles.

    Niveau BAC

    • DTMS option techniques de l'habillage. Accessible après le CAP, il se prépare en deux ans.
    • BAC professionnel métiers de la mode - vêtements. Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires du CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.
    • FCIL (formation complémentaire d'initiative locale) rénovation et entretien des costumes de théâtre.  Accessible après le CAP, il se prépare en 1 an uniquement à Nogent-sur-marne (94).

    Niveau BAC+3

    • Diplôme national des métiers d'art et du design DN MADE mention mode. Il se prépare en trois ans et est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat.
    • DMA costumier réalisateur.  Il se prépare en deux ans et est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat. Le bac STD2A est généralement préférable au bac général.
    • Diplôme de l'Ensatt parcours costumier. Il se prépare en un an et est accessible à tout titulaire d'un baccalauréat. Le bac STD2A est généralement préférable au bac général.
    • Diplôme arts et techniques du théâtre parcours costumier option costumier coupeur. Il se prépare en un an et est accessible sur concours, après un bac + 2. Il est proposé uniquement à l'Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (Lyon).
    • Diplôme de l'ESAD (Ecole supérieure des arts dramatiques du Théâtre national de Strasbourg) de scénographie costumes. Il se prépare en trois ans.

    Niveau BAC+5

    • Diplôme de l'Ensatt concepteur costume. Il se prépare en deux  ans et est accessible à BAC +3.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir Costumier par la voie de la formation continue en suivant la FCIL rénovation et entretien des costumes de théâtre par exemple, la formation techniques de fabrication d'accessoires du Centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle (CFPTS) de Bagnolet ou encore décor et patine de costumes proposé par le Greta de la création, du design et des métiers d'art (Paris).

    Salaire d’un costumier 

    Le salaire mensuel moyen net d’un Costumier salarié est d’environ 3060 € pour un homme et 2575 € pour une femme (environ 27000 salariés en France).

    (Source : statistiques Insee).

    Débouchés et évolutions du costumier   

    Exerçant sous le statut d’intermittent du spectacle, le costumier alterne entre périodes d'intense activité et de chômage. Certains sont affiliés à la Maison des Artistes.

    Le costumier travaille aussi bien pour le privé que le public pour des  maisons de production de films ou d’audiovisuel, des théâtres, des compagnies de danse, des parcs de loisirs, la publicité...

    Les ateliers privés de costumiers se font rares et il faut savoir se montrer polyvalent pour se démarquer..

    Les Opéras ou les Théâtres Nationaux possèdent leurs propres ateliers internes mais les postes sont rares.

    Il faut savoir que seul une quinzaine de créateurs se partagent l'ensemble des productions cinématographiques et théâtrales. Par contre, le costume muséographique et patrimonial est en pleine expansion.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti