Quelles sont les missions d'une couturière ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de couturier.

Sommaire

    Couturier : présentation du métier

    Si vous êtes passionné(e) de mode et que vous cherchez à vous reconvertir dans un métier manuel, devenir couturier pourrait répondre à vos attentes.

    Qu’est-ce qu’un(e) couturier(ière)?

    Une couturière peut se charger de la création, de la conception, de l’assemblage ou bien des retouches sur des vêtements et accessoires.

    Elle peut choisir de se spécialiser dans une clientèle ou une sorte de couture : 

    • Couturière industrielle : elle travaille dans une usine de textile. Ses tâches sont souvent répétitives.
    • Couturière costumière : elle travaille pour le cinéma, la télévision, le théâtre, l’opéra ou bien pour des artistes divers (danseurs, chanteurs…).
    • Couturière chez un tailleur : elle confectionne principalement des costumes sur-mesure pour homme.
    • Couturière de mariage : elle est spécialisée dans la réalisation des robes de mariées et des demoiselles d’honneur.

    Synonymes du métier de couturier

    • Tailleur
    • Tailleur-couturier
    • Retoucheur / Retoucheuse
    • Retoucheuse-piqueuse
    • Habilleur

    Activités du couturier

    Les missions d’une couturière varient selon son lieu d’exercice : 

    • prendre les mesures du modèle
    • créer les patrons
    • découper les tissus
    • assembler les pièces à coudre
    • effectuer la couture à la main ou à la machine
    • réaliser les finitions : doublure, poches, boutons, broderies, surpiqûres...
    • faire les essayages et effectuer les ajustements nécessaires
    • effectuer des retouches : recoudre des boutons, changer une fermeture éclair, faire des ourlets, réparer un jean, réduire la taille de vêtements...

    Dans l’industrie textile, la couturière mesure, coupe et coud, mais ne participe pas au processus de création.

    Une couturière à son compte est plus polyvalente car elle s’occupe aussi du choix des tissus, de la négociation avec les fournisseurs et de l'aspect commercial.

    Où travaille la couturière ?

    Une couturière peut exercer à son compte, chez elle ou dans une boutique.

    Elle peut aussi être salariée dans un atelier de haute couture, dans une boutique de retouche ou dans une usine de vêtements…

    Elle peut également travailler dans le domaine du théâtre, du cinéma ou de l'audiovisuel… où elle aura généralement le statut d'intermittent du spectacle.

    Tendances de la profession

    Le secteur de la couture est assez fermé et les débouchés restent limités. En effet, on compte à peine 300 maîtres tailleurs et environ 10 000 artisans en France.

    Les entreprises artisanales peinent à résister à la concurrence industrielle, et les bénéfices restent faibles sur un produit fini.

    Comme la retouche est plus porteuse, beaucoup de boutiques de vêtements, de grands magasins et de pressing proposent désormais cette prestation, en recrutant un couturier ou en sous-traitant à un artisan.

    Conditions de travail

    Pour une couturière salariée, les conditions de travail dépendent beaucoup de l’entreprise dans laquelle elle exerce.

    En effet, une couturière industrielle ne travaille pas dans les mêmes conditions qu’une couturière de haute-couture par exemple.

    Elle peut travailler selon des horaires classiques en journée, ou bien en décalé : le soir, le matin et les week-ends.

    À son compte, une couturière a moins de pression mais elle ne doit pas compter ses heures pour pouvoir honorer ses commandes et doit souvent travailler le week-end.

    Pourquoi se reconvertir en couturière ? 

    • Le métier de couturier ne demande pas de longue formation. Il est accessible avec un CAP et du talent.
    • Il permet de confectionner ses propres lignes de vêtements.

    Formations de couturier

    Pour devenir couturière, le CAP est le minimum requis.

    Formation initiale

    Niveau CAP

    • CAP Métiers de la mode vêtement flou (nouvelle dénomination du CAP Couture)
    • CAP Métiers de la mode vêtement tailleur
    • Mention complémentaire essayage retouche vente (1 an après un CAP) 

    Niveau BAC

    • Bac pro Métiers de la mode - vêtements
    • BP Vêtement sur mesure (options : tailleur dame, tailleur homme ou couture flou)
    • FCIL Costumes du spectacle : formation de 5 mois à La Roche sur Yon 

    Niveau BAC +2

    • BTS métiers de la mode - vêtements

    Niveau BAC +3

    Pour les candidats qui souhaitent travailler dans un théâtre ou une salle de spectacle, il est possible de préparer, en 3 ans après le bac, un DN MADE (diplôme national des métiers d'art et du design) mention spectacle. Plusieurs spécialités existent.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir couturier ou couturière par la voie de la formation continue des adultes en préparant les diplômes cités ci-dessus.

    La FCIL Costumes du spectacle est également accessible dans le cadre d’une VAE. 

    Ces formations pourraient vous intéresser

    MASSÉNA Formations
    Couture et métiers de la mode
    Proposé par MASSÉNA Formations
    80 heures sur 8 à 12 semaines
    À distance
    950,00 €Finançable CPF
    Voir la formation
    YouSchool
    CAP Mode à distance
    Proposé par YouSchool
    8 à 12 mois
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Formations en couture
    Trouvez les formations en couture adaptées à votre profil et démarrez votre nouvelle carrière.
    Trouvez votre formation
    • Moins d’1 minute
    • Sans engagement
    • Plus de 100 partenaires

    Financer sa formation de couturière

    Pour se reconvertir ou évoluer en tant que couturier(ière), suivre une formation est indispensable.

    Heureusement, en France, il existe de nombreux dispositifs qui permettent de financer son projet de formation, comme le CPF, l’AIF ou le Plan de Développement des Compétences…

    Qualités requises pour devenir couturière 

    Le métier de couturier exige certaines qualités et compétences :

    • Connaissance des dernières tendances, des nouveaux tissus et des textiles techniques 
    • Patience (les travaux de couture à la main peuvent prendre plusieurs semaines voire plusieurs mois, notamment en haute couture)
    • Habileté manuelle
    • Minutie
    • Rigueur

    À son compte, la couturière doit avoir le sens du contact et maîtriser les missions d’un chef d’entreprise : négociation avec les fournisseurs, comptabilité, communication…

    Évolutions possibles du couturier 

    Une couturière industrielle peut gravir les échelons et encadrer une équipe de couturières. 

    Elle peut aussi rejoindre une maison de haute-couture ou bien changer de secteur et devenir par exemple couturière-costumière au cinéma ou dans le monde du spectacle.

    Elle peut également s’installer à son compte et ainsi devenir couturière indépendante.

    Salaire d’un(e) couturier(ière) 

    La rémunération d’un couturier ou d’une couturière dépend de plusieurs facteurs : son statut (salarié, intermittent du spectacle ou indépendant), son secteur d’activité et son expérience…

    Le salaire pour un(e) salarié(e) avoisine le SMIC en début de carrière.

    À son compte, ses revenus dépendent de nombreux critères : ses tarifs pratiqués, sa réputation, sa localisation géographique…

    Article mis à jour le 13/11/2023
    Trouver votre formation
    Les métiers du secteur Mode Textile