Mode - Textile : Fiches métier

La mode fait partie des fleurons de notre économie et par conséquent, attirent de nombreux candidats à la reconversion. Par chance, ces métiers recrutent et offrent ainsi de belles perspectives de carrière aux candidats qui choisiraient cette voie. 

Mode - Textile : Fiches métier
Sommaire

    A savoir sur le secteur de la mode et du textile

    Création, production, marketing, communication… le secteur de la mode et du textile offre une variété de débouchés.

    Un des métiers les plus connus est celui de styliste. Or, il en existe des dizaines d’autres : couturier, modéliste, maroquinier, visuel merchandiser, ingénieur textile, personal shopper, responsable de collection…

    Avec les nombreux départs à la retraite, le secteur recrute notamment certaines professions techniques dans l’habillement, le merchandising et la vente qui peinent à trouver des candidats.

    A contrario, les métiers de la création, de la communication et du marketing qui sont assez saturés proposent peu d'emploi.

    Le secteur de la mode est porté par le luxe et le haut de gamme.

    Quels sont les profils recrutés par ce secteur ?

    Pour exercer un métier de la mode ou du textile, il existe de nombreuses formations de différents niveaux : 

    • école de mode
    • école d’art spécialisée
    • master, mastère spécialisé ou MBA (pour des métiers liés au management et au marketing)
    • ...

    Quelles qualités sont nécessaires pour travailler dans la mode et le textile?

    Les métiers de la mode et du textile exigent avant tout de la passion.

    Ils demandent également une excellente connaissance et un goût prononcé pour les vêtements, les accessoires et les bijoux…

    En raison de la forte concurrence au niveau de l’emploi, les candidats doivent avoir une forte personnalité ou une patte bien définie dans la création pour travailler dans la mode.

    Comme certains métiers de la mode et du textile permettent d’être en contact direct avec la clientèle et de voyager à travers le monde, une aisance relationnelle et la maîtrise d’au moins une langue étrangère sont requises.

    Enfin, les compétences techniques feront la différence.