Cascadeur : Fiche métier

Conduire des voitures à vive allure, se transformer en torche humaine ou encore effectuer des chutes de plus de 15 mètres… voilà le quotidien périlleux d’un cascadeur. Découvrez-le en détail.

Cascadeur : Fiche métier
Sommaire

    Vous envisagez de changer de métier et devenir cascadeur vous intéresse ? Découvrez notre fiche métier.

    Zoom sur le métier de cascadeur

    Escaladeur, acrobate, pilote ou cavalier... ce spécialiste des scènes d’action remplace un acteur pour le tournage de scènes nécessitant des compétences techniques particulières ou comportant des risques.

    Un cascadeur pratique trois types de cascades qui peuvent s’avérer périlleuses voire dangereuses  :

    • physiques : combat, escalade, plongeon, chute, torche humaine...
    • mécaniques : dérapage automobile, freinage, moto...
    • équestres : duel, traînage, chute…

     

    En lien avec le réalisateur du film et l'acteur qu'il remplace, le cascadeur répète minutieusement les scènes qu'il va réaliser.

    Afin que l’illusion soit parfaite, il doit être vêtu et coiffé comme le personnage qu’il double.

    Qualités requises pour devenir cascadeur

    Cette profession requiert de très bonnes conditions physiques mais également mentales.

    Des aptitudes artistiques notamment pour jouer la comédie font également la différence entre les candidats.

    Avoir la tête sur les épaules est aussi indispensable pour évaluer les risques de la cascade afin de ne pas se blesser ou risquer de mettre la vie d’autrui en danger.

    Il doit être également prêt à travailler dans des conditions difficiles : météo défavorable et horaires décalés...

    Rigueur, sens de l’observation, minutie sont également des qualités que doit posséder un cascadeur.

    Enfin, la polyvalence est une des clés de ce métier compte tenu que se spécialiser dans une discipline réduit les chances de travailler régulièrement.

    Formations pour exercer ce métier

    Pour accéder à cette profession, plusieurs établissements privés spécialisés (Action Training Productions, Les Cascadeurs associés, Campus Univers Cascades…) proposent des formations spécifiques.

    Pour devenir cascadeur professionnel, une autre alternative est de suivre une formation dans une école de cirque et des cours d’art dramatique pour les candidats souhaitant travailler dans le cinéma.

    Enfin, se former directement auprès d'un professionnel reste la meilleure solution compte tenu que les recruteurs lors des castings jugent les qualités physiques et mentales.

    Salaire d’un cascadeur

    Un cascadeur perçoit entre 400 et 600 € net la journée de tournage pour le cinéma. Cette somme peut néanmoins fluctuer en fonction du budget du film dans lequel il intervient.

    Quant au coordinateur de cascade, il touche entre 800 et 1 200€ net par jour.

    Débouchés : où travailler ?

    La plupart du temps intermittent du spectacle ou free-lance, le cascadeur travaille pour la télévision, la publicité, le cinéma mais aussi pour des spectacles historiques et dans certains parcs de loisirs.

    Il peut aussi être appelé par la police afin de reconstituer une scène.

    Tendances de la profession

    Ce métier exigeant une très bonne condition physique s’exerce la plupart du temps quelques années.

    En fonction de vos aptitudes, il faudra peut-être envisager une reconversion professionnelle ou bien une évolution en tant que préparateur, coordinateur ou encore directeur de cascades.