Avantages et inconvénients de se reconvertir dans un métier animalier

Avantages et inconvénients de se reconvertir dans un métier animalier

Les raisons d’entamer une reconversion professionnelle sont aussi nombreuses que les candidats à celle-ci. On peut vouloir changer de métier pour vivre de sa passion, donner plus de sens à son job ou encore s’épanouir pour des causes qui nous tiennent vraiment à cœur.

Choisir de se diriger vers un métier animalier entre bien souvent dans la première catégorie. En effet, si vous êtes féru d’animaux, rien d’étonnant de vouloir leur consacrer plus de temps et surtout, de pouvoir en vivre.

Mais comme tout projet de reconversion, il est possible que vous doutiez. Est-ce une bonne idée de se rediriger vers ce domaine ?

Alors, lisez ce qui suite et si vous aimez les animaux, n’hésitez plus !

Pourquoi se reconvertir dans un métier animalier

Le secteur animalier est un marché porteur en France

Aujourd’hui, près d’un foyer français sur deux possède au moins un animal de compagnie : chiens, chats, poissons, rongeurs, oiseaux. Les Français sont attachés à leurs animaux et s’assurent donc de leur santé et de leur bien-être.

Cette attractivité permet non seulement d’offrir de belles opportunités aux métiers traditionnels tels que les toiletteurs, les auxiliaires vétérinaires, les soigneurs animaliers… mais également de voir de nouvelles professions émerger telles que les masseurs canins, les vendeurs d’articles spécialisés…

Que vous souhaitiez vous lancer dans l’élevage, le soin ou encore le bien-être, travailler avec les animaux est un projet de reconversion professionnelle qui peut vous offrir de vrais débouchés professionnels.

La France détient le record européen du nombre d’animaux de compagnie avec un total de plus de 63 millions d’animaux domestiques détenus.

L’accès à de nombreux métiers est rapide

Quand on prend enfin la décision de changer de profession, il est normal de souhaiter se former assez rapidement grâce à une formation courte offrant de bons débouchés professionnels. Or, quand on pense aux professions à exercer auprès des animaux, on a souvent tendance à penser au vétérinaire et ces nombreuses années d’études. 

Pourtant c'est loin d'être le seul métier possible pour travailler avec les animaux au quotidien et l’un des grands avantages des professions animalières est la multitude de formations courtes pour y accéder ne nécessitant pas forcément de diplômes initialement (toiletteur canin, auxiliaire de santé animale, comportementaliste…).

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Les professions sont passionnantes et valorisantes

Oublier la routine est un objectif qui tient à cœur à bon nombre de candidats à la reconversion. Or, quand on exerce auprès des animaux, les journées sont uniques et la monotonie n’existe pas. Les animaux sont si imprévisibles que votre planning sera sans cesse chamboulé.

De plus, des études scientifiques ont mis en relief que travailler avec les animaux serait particulièrement utile pour réduire le stress et augmenter les interactions entre collègues.

Enfin, quand on est passionné par les animaux, n’est-ce pas gratifiant d’exercer un métier qui contribue à leur bien-être et à leur soin ?

Inconvénients des métiers animaliers

Des professions aux salaires peu élevés

Le secteur animalier n’est pas réputé pour sa rémunération attractive. On exerce un métier avec les animaux plus par passion que pour le salaire puisqu’en début de carrière, il avoisine généralement le SMIC et évolue peu par la suite.

Néanmoins, certains métiers sortent du lot comme ceux nécessitant plusieurs années d’études (vétérinaire, éthologue, zoologiste…) ou bien ceux exercés en indépendant (éleveur, pet-sitter, toiletteur, comportementaliste, ostéopathe, masseur canin...) où la rémunération dépend de la notoriété du professionnel et du nombre de clients.

Des métiers parfois éprouvants et dangereux

Ce n’est pas toujours du bonheur que d’exercer auprès des animaux, en particulier pour les métiers de soin. En effet, il faut non seulement porter régulièrement des charges plus ou moins lourdes telles que la nourriture, le matériel ainsi que les animaux mais également travailler parfois en extérieur par temps de pluie, de canicule, de froid ou de neige.

De plus, ces métiers peuvent demander d’avoir un mental fort lorsqu’il faut faire face à la maladie, au départ, à la souffrance voire au décès des animaux.

Enfin, vous pouvez être exposé à différents risques notamment aux griffures ou aux morsures d'animaux, plus ou moins graves. 

Des demandes supérieures à l’offre

Même si travailler avec les animaux fait rêver beaucoup de candidats, il faut savoir que les possibilités d’embauche sont assez limitées pour plusieurs d’entre eux comme les soigneurs animaliers. Il s’agit donc de bien se renseigner sur le marché de l’emploi avant de se lancer dans une reconversion.

Pour approfondir
Métiers avec les animaux de compagnie
Métiers avec les animaux de compagnie
Travailler au zoo : métiers des parcs zoologiques et aquariums
Les métiers du zoo, des parcs animaliers et aquariums
Formations pour travailler dans un zoo
Formations pour travailler dans un zoo
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test