Reprise d'entreprise : avantages et inconvénients

Vous avez envie de vous lancer dans l’entrepreneuriat et la reprise d’une activité existante vous tente. Voici quelques avantages et inconvénients pour bien peser le pour et le contre.

Reprise d'entreprise : avantages et inconvénients

Nous sommes de plus en plus nombreux à penser à l’entrepreneuriat. Plus de liberté et d’autonomie, de nouveaux challenges ou encore la recherche de plus de sens dans notre vie professionnelle y contribuent largement. 

Mais si la création d’entreprise est une option souvent retenue, la reprise en est une autre qui présente de nombreux avantages mais aussi des inconvénients que nous vous présentons ici afin de faire votre choix en toute connaissance de cause.

Avantages de la reprise d'entreprise

Le gain de temps et la simplicité

Incontestablement l’argument le plus souvent invoqué par les candidats à la reprise, reprendre une entreprise permet de gagner un temps considérable. 

L’infrastructure (locaux, informatique, moyens de production…) est déjà en place et fonctionnelle. Les employés déjà formés et immédiatement opérationnels ce qui évite le long et fastidieux processus de recrutement. Le repreneur n’a donc ni à chercher les outils de travail qui lui sont nécessaires, ni à recruter, ni à trouver les premiers clients. 

La possibilité de se verser un salaire immédiatement

Tout futur entrepreneur a la même crainte : dans combien de temps pourrai-je commencer à me rémunérer. Dans le cas d’une reprise d’entreprise (rentable bien entendu), la question ne se pose quasiment pas. Le repreneur commence son activité en se reposant sur les bases établies par son prédécesseur et dispose déjà d’un carnet d’adresses client, de fournisseurs et d’un chiffre d’affaires permettant normalement de se dégager un salaire.

Une clientèle déjà existante

Toute création d’entreprise nécessite de se faire connaître pour se développer, ce qui peut prendre du temps. Dans le cas du rachat d’une entreprise existante, le repreneur récupère aussi le carnet d’adresses des clients existants de la société.

Le jeune chef d’entreprise peut ainsi se concentrer plus aisément sur la gestion et le marketing pour continuer à développer l’activité.

Une meilleure confiance en l’avenir

Il est plus facile d’analyser d’éventuels dysfonctionnements et d’anticiper leur correction quand on a assez d’informations sur l’historique (mais afin d’éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux bien comprendre les raisons qui poussent le cédant à vendre son entreprise). Cet avantage est bien présent quand on reprend un projet déjà existant et permet d’avoir une meilleure visibilité sur les perspectives de développement de l’affaire.

Pouvoir également estimer les chiffres d’affaires et les bénéfices à venir offre une certaine sérénité.

De plus grandes chances de réussite

Les statistiques sont formelles. Le taux de réussite d’une reprise est plus élevé que celle d’une création. D’après une étude de l’INSEE, après 5 ans d’activité, 60% des entreprises reprises existent encore, contre 50% seulement des nouvelles créations. Cet indicateur prouve une nouvelle fois l’avantage de penser à racheter une entreprise existante. 

Des financements plus simples à obtenir

S’il y a bien une chose immuable dans notre société, c’est la frilosité des établissements bancaires et autres investisseurs quand il s’agit de prêter de l’argent. En effet, ces organismes veulent avant tout pouvoir se reposer sur des données fiables comme le bilan comptable des années précédentes. Or, dans le cas d’une création, seule une estimation de résultat peut être fournie.

Les financements seront plus faciles à obtenir dans le cas d’une entreprise déjà existante et déjà rentable car un historique peut être étudié.

Inconvénients de la reprise d'entreprise

Un coût plus élevé que la création

L’investissement de départ lors d’une reprise est souvent plus important que lors d’une création. L'apport personnel doit être plus conséquent, même si l'obtention d'un financement est plus aisée. Les exigences de garanties demandées par les financeurs peuvent être un frein aux opérations. Enfin, il existe le risque de payer l’entreprise à un prix supérieur à sa valeur réelle ce qui impactera directement la rentabilité future de l’entreprise.

Une démarche longue, complexe et chronophage

Mis à part le cas où on rachète l’entreprise dans laquelle on travaille déjà, sinon, le marché de la reprise d’entreprise est peu visible. Il est souvent difficile de trouver la perle rare (dans votre secteur d’activité, rentable mais pas trop chère, bonnes perspectives de développement, marché peu concurrentiel…) et quand c’est le cas, la concurrence est telle qu’il faut savoir se montrer très réactif d’où la peur de faire une mauvaise affaire. Une étude des Echos indiquait d’ailleurs que pour une entreprise à céder, 3 repreneurs au moins se proposaient.

Une fois la société ciblée, une période de négociation va débuter qui peut durer plusieurs mois où jusqu’au dernier instant de la négociation, le cédant reste maître de sa décision.

Une équipe déjà en place

Une fois l’entreprise reprise, le nouveau dirigeant va travailler avec une équipe déjà constituée dont les habitudes et les méthodes ont été dictées par l’ancien gérant. La réaction du personnel existant peut parfois réserver des surprises et le nouveau dirigeant devra s’intégrer en composant avec la personnalité de chacun tout en assurant un rôle de leader et en proposant ses réformes. Une étape de transition où l’ancien propriétaire passe progressivement la main est fortement recommandée. 

Or parfois, la bonne volonté du cédant n’est pas au RDV, ce qui rend alors l’opération plus difficile.

Le besoin d’être opérationnel très rapidement

Quand on décide de reprendre une entreprise, on reprend un existant à un instant t avec ses dossiers et chantiers en cours. Cela signifie pour le nouveau chef d’entreprise d’être opérationnel immédiatement. Dès les premiers jours, il doit prendre en main l’activité et connaître ses différents interlocuteurs (salariés, fournisseurs, sous-traitants, clients).

 

Nous l’avons vu, la reprise d’entreprise possède de nombreux avantages mais également quelques inconvénients. Choisir la création ou la reprise dépendra donc de votre situation, de votre tempérament voire même de votre histoire. Rien ne vous empêche de commencer par une création pour ensuite vous positionner sur une reprise et vice versa.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test