Bilan de compétences salariés

Les salariés du secteur privé peuvent bénéficier d’un bilan de compétences afin d’analyser leurs compétences professionnelles et personnelles. Un outil important pour s’épanouir dans sa vie professionnelle.

Bilan de compétences salariés

Le métier que vous exercez ne répond plus à vos attentes et vous avez envie de vous réorienter professionnellement. Pourquoi ne pas profiter du bilan de compétences pour donner un nouvel élan à votre carrière ?

En effet, prendre le temps d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles ainsi que ses aptitudes et ses motivations permet de faire émerger de nouveaux horizons professionnels. 

Qu’est-ce que le bilan de compétences pour salariés ?

Défini par le Code du travail, le bilan de compétences est un droit à la formation important pour les salariés qui leur permettent de faire le point sur leur situation professionnelle, leurs capacités, leurs besoins et ainsi de faire émerger un projet professionnel réaliste. 

Il devient un outil important quand on envisage une évolution professionnelle, une démarche de validation des acquis de l’expérience (VAE), une formation ou une reconversion professionnelle.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Bilan de Compétences, n’hésitez pas à consulter notre guide complet.

Pourquoi faire un bilan de compétences quand on est salarié ?

Vérifier si vous avez pris la bonne direction professionnelle

Vous passerez environ 80 000h de votre vie au travail. Une fois que vous aurez pris conscience de cette durée, peut-être commencerez-vous à vous demander si vous avez envie de vous réveiller à l’aube de votre retraite avec le sentiment que vous auriez certainement pu avoir une vie différente et faire d’autres choix si vous aviez seulement pris le temps d’y réfléchir. C’est là qu’intervient le bilan de compétences qui permet de faire le point sur son parcours, sa personnalité, ses atouts et ses intérêts, et surtout, de faire émerger un projet professionnel motivant et réaliste avec les exigences du marché du travail.

Se reconvertir

Terminée l’époque où nous passions toute notre carrière au même poste. La reconversion professionnelle est maintenant monnaie courante d’autant plus que la recherche de l’épanouissement personnel au travail devient un critère de plus en plus important et les salariés ne dérogent pas à la règle.

Évoluer professionnellement, exercer un métier qui correspond totalement à ses aspirations, avoir la sensation de vraiment réussir sa vie, voici ce qui anime donc ces candidats à la reconversion et la raison pour laquelle ils se tournent vers la réalisation d’un bilan de compétences. 

Obtenir une augmentation

Parfois, on vous refuse un poste alors que vous pensez avoir les compétences pour l'occuper.

Là encore, le bilan de compétences peut vous y aider surtout s’il devient un véritable outil de diagnostic RH. 

En effet, le bilan de compétences vous aide à mieux définir celles qui vous définissent même si dans votre profession actuelle vous ne les utilisez pas au quotidien. Mais ces compétences peuvent peut-être devenir utiles à votre employeur et se transformer en vraie valeur ajoutée synonyme d'augmentation de salaire.

Reprendre confiance en soi

Si vous ne disposez d’aucun diplôme mais de nombreuses années sur le terrain, il est normal que vous ne disposez d'aucun autre point de repère que votre expérience professionnelle. Cela peut aussi vous pousser à vous poser des questions sur vos compétences réelles et votre place sur le marché du travail. Le bilan de compétences constitue un excellent moyen de mieux vous connaître professionnellement et de faire le premier pas vers un processus de reconnaissance de vos acquis professionnels, qui peut d’ailleurs déboucher à terme sur une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), avec un diplôme ou un certificat à la clé. 

Cette reconnaissance est importante si vous ressentez le besoin de prendre confiance en vous.

Anticiper un licenciement 

Baisse de chiffre d’affaires, délocalisation, évolutions technologiques nouvelles réglementations… peuvent impacter lourdement l’emploi jusqu’à les faire disparaître. 

Plutôt que de subir un licenciement économique, vous pouvez anticiper une telle situation en réalisant un bilan de compétences qui vous aidera à faire le point sur vos capacités, vos ambitions et surtout, détecter de nouvelles opportunités sur le marché du travail tout en gérant activement son destin professionnel.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Comment faire un bilan de compétences quand on est salarié ?

Le bilan de compétences peut être réalisé :

  • à l'initiative du salarié grâce à son compte personnel de formation (CFP) : si le bilan de compétences est réalisé hors temps de travail, vous n’aurez aucune obligation de prévenir votre employeur. En revanche, si vous souhaitez effectuer votre bilan en tout ou partie sur votre temps de travail, son accord préalable est sollicité et vous devrez respecter plusieurs conditions : justifier de 5 années de salariat, consécutives ou non, dont 12 mois au sein de l’entreprise dans laquelle le salarié effectue la demande en cas de CDI. Justifier de 24 mois de salariat, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois en cas de CDD.
  • à l'initiative de l'employeur par le biais d'un plan de développement des compétences (comme toute autre action de formation) ou dans le cadre d'un congé de reclassement.
L'employeur peut vous proposer un bilan de compétences mais ne peut en aucun cas vous l’imposer. Si votre bilan de compétences se déroule pendant votre temps de travail, votre rémunération est maintenue.

Déroulement du bilan de compétences pour salariés

L’entreprise dans laquelle exerce le salarié ne peut pas réaliser elle-même le bilan de compétences. Seul un organisme habilité peut le pratiquer. 

Son déroulement comprend 3 phases :

Phase préliminaire

Celle-ci permet d’analyser la demande, de déterminer le format le plus adapté et de définir conjointement la procédure de déroulement du bilan.

Phase d'investigation

Celle-ci permet soit de construire son projet professionnel et d'en vérifier la pertinence, soit d'élaborer une ou plusieurs alternatives.

Phase de conclusion

Celle-ci permet de s'approprier les résultats détaillés de la phase d’investigation, de recenser les conditions et moyens favorisant la réalisation du ou des projets professionnels, de prévoir les principales étapes du ou des projets professionnels, dont la possibilité de bénéficier d'un entretien de suivi avec le prestataire de bilan de compétences.

Prix du bilan de compétences et solutions de financement

Si la prestation du bilan de compétences est largement encadrée par la loi, son prix lui n’est absolument pas fixé ni réglementé. Les tarifs sont donc totalement libres ce qui explique que vous pourrez trouver de fortes variations d’un organisme à l’autre. Habituellement, le coût d'un bilan de compétences est compris entre 1 000 et 3 000€. 

Pour faire face à ce coût, plusieurs possibilités de financement sont offertes.

Par le CPF

Tout titulaire d’un CPF disposant d’un montant disponible dessus peut mobiliser celui-ci pour financer son bilan de compétences en initiant sa demande depuis son compte CPF. 

Vous êtes salarié et envisagez une formation, un bilan de compétences, une VAE… mais vos droits à formation ne sont pas suffisants pour prendre en charge totalement ce projet. Saviez-vous que vous pouvez solliciter votre employeur pour un financement complémentaire ?

Par l’employeur

Si le bilan de compétences est réalisé dans le cadre d’un plan de développement des compétences ou d’un congé de reclassement, il est entièrement pris en charge par l’employeur et le salarié bénéficie du maintien de sa rémunération.

Par le Projet de Transition Professionnelle

Le CPF de transition professionnelle permet au salarié de financer une action de formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir et de s'absenter de son poste afin de suivre celle-ci. Le salarié bénéficie donc d'un congé spécifique lorsqu'il suit cette action de formation en tout ou partie durant son temps de travail.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test