Bilan de compétences dans la fonction publique

Sommaire

    Très utile dans le cadre d’une transition professionnelle, le bilan de compétences est un dispositif déjà largement appliqué dans le secteur privé car il constitue un véritable levier dans profitent de nombreux salariés chaque année.

    Mais saviez-vous qu’en tant que fonctionnaire, vous pouvez profiter de ses avantages également ?

    Voyons cela ensemble.

    Bilan de compétences et fonction publique : c’est possible

    Qu’est-ce que le bilan de compétences pour fonctionnaires ?

    Tout comme pour le salariés, le bilan de compétences permet d’analyser ses compétences, ses aptitudes et ses motivations afin de définir un projet professionnel. 

    Réalisé par un organisme extérieur à la Fonction publique, il constitue l'une des actions de formation professionnelle tout au long de la vie des fonctionnaires afin d'exercer au mieux leurs fonctions durant l'ensemble de leur carrière.

    A quoi sert le bilan de compétences dans la fonction publique ?

    Que ce soit pour envisager une évolution professionnelle de l’agent au sein de la fonction publique ou impulser une reconversion professionnelle, le bilan de compétences a de nombreuses utilités.

    Evoluer professionnellement

    Comme tout actif, un fonctionnaire peut à un instant donné de sa carrière ressentir le besoin d’évoluer, d’obtenir un avancement, voire de se faire titulariser.

    Le bilan de compétences peut donner un second souffle à une carrière en permettant de renouer le dialogue avec ses supérieurs hiérarchiques et les ressources humaines. En permettant également d’avoir une meilleure connaissance de soi-même, l’agent argumentera de manière plus pertinente auprès de son supérieur et il lui sera plus facile d’évoluer en interne ou de partir ailleurs !

    Changer de métier (et pourquoi pas, devenir salarié)

    Terminée l’époque où nous passions toute notre carrière au même poste. La reconversion professionnelle est maintenant monnaie courante d’autant plus que la recherche de l’épanouissement personnel au travail devient un critère de plus en plus important et les fonctionnaires ne dérogent pas à la règle.

    Évoluer professionnellement, exercer un métier qui correspond totalement à ses aspirations, avoir la sensation de vraiment réussir sa vie, voici ce qui anime donc ces candidats à la reconversion et la raison pour laquelle il se tournent vers la réalisation d’un bilan de compétences. 

    Augmenter son salaire

    On vous refuse un poste alors que vous pensiez avoir les compétences pour l’occuper ? Là encore, le bilan de compétences peut aider à y voir plus clair. En effet, le bilan de compétences aide à mieux définir celles qui définissent le candidat même si dans sa profession actuelle il ne les utilise pas au quotidien. Ces compétences peuvent peut-être devenir utile à l’employeur et se transformer en vraie valeur ajoutée synonyme d'augmentation de salaire.  

    Comment se déroule le bilan de compétences dans la fonction publique ?

    Le déroulement du bilan de compétences pour les fonctionnaires se déroule de la même façon que pour les salariés, à savoir en 3 phases :

    Phase préliminaire

    Celle-ci permet d’analyser la demande, de déterminer le format le plus adapté et de définir conjointement la procédure de déroulement du bilan.

    Phase d'investigation

    Celle-ci permet soit de construire son projet professionnel et d'en vérifier la pertinence, soit d'élaborer une ou plusieurs alternatives.

    Phase de conclusion

    Celle-ci permet de s'approprier les résultats détaillés de la phase d’investigation, de recenser les conditions et moyens favorisant la réalisation du ou des projets professionnels, de prévoir les principales étapes du ou des projets professionnels, dont la possibilité de bénéficier d'un entretien de suivi avec le prestataire de bilan de compétences.

    Comment profiter du bilan de compétences dans la fonction publique ?

    En pratique, la demande de bilan doit respecter un certain formalisme et être présentée par l'agent auprès de son employeur (ou l'ANFH pour les personnels hospitaliers souhaitant réaliser un bilan de compétences en dehors de leur temps de travail). Cette demande peut être formulée par l’agent directement ou proposée par l’administration à l’occasion de l’entretien annuel, dans le cadre de son évaluation annuelle ou encore au titre d’un bilan de carrière.

    60 jours avant la date de début du bilan, l’agent adresse sa demande de congé auprès de son administration en en précisant les dates, la durée et la dénomination de l’organisme prestataire.

    À partir de la date de réception de la demande, l’administration dispose de 30 jours (ou 2 mois dans la fonction publique d’État) pour accorder, refuser ou reporter le congé.

    Le fonctionnaire peut obtenir un congé de formation dont la durée ne peut pas excéder celle du bilan de compétences, soit 24h maximum. Dès lors, le bilan de compétences est réalisé sur le temps de travail et le fonctionnaire perçoit normalement sa rémunération.

    À noter que le délais entre 2 congés ne peut être inférieur à 5 ans et ce, dans la limite de 2 congés durant sa carrière.

    Quelle prise en charge financière pour un bilan de compétences dans la fonction publique ?

    Il y a plusieurs possibilités de financement d’un bilan de compétences dans la fonction publique.

    Par l’employeur

    Il est possible de demander la prise en charge financière du bilan de compétences à l’administration en même temps que la demande de congé. Si l'administration accepte de prendre en charge les frais de réalisation du bilan, elle établit une convention tripartite avec l'organisme prestataire et le bénéficiaire. 

    Par le CPF

    Le compte personnel de formation (CPF) permet à l’ensemble des agents publics civils, titulaires comme contractuels d’acquérir des droits à formation mais contrairement aux salariés du privé, le CPF dans la onction publique se calcule encore en heures. Un agent (à temps plein ou temps partiel) acquiert 25 heures par an dans la limite d'un plafond total de 150 heures.

    Lorsque l'agent ne dispose pas de droits suffisants pour accéder à une formation, il peut demander à utiliser par anticipation les droits qu'il pourra acquérir au cours des 2 années suivantes.

     

    Si vous envisagez une reconversion mais ne savez pas par où commencer ? Souhaitez booster votre employabilité mais ne savez pas quelles compétences sont vraiment recherchées par les employeurs ? Désirez vous épanouir professionnellement mais ne savez pas ce qui vous correspondrait réellement ?  Trouvez des experts carrières qui sauront vous accompagner pour trouver le job de vos rêves.


    Publié le 18 Déc. 2020 , et mis à jour le 08 Avr. 2021
    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test