7 étapes pour réussir sa reconversion professionnelle

Sommaire

    Etapes de reconversion

    Loin d’être considéré comme un échec, la reconversion professionnelle est désormais monnaie courante dans une carrière. Que ce soit par envie de changer de métier, besoin de donner du sens à son travail ou s’épanouir en réalisant un rêve d’enfant, cette réorientation est en général une opération gagnante mais au prix de quelques efforts et prises de risque. 

    D’ailleurs, d’après l’Agence Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes, 60 % des salariés ont déjà connu un changement de métier ou de secteur d’activité (sondage réalisé par Opinion Way en 2014).

    Néanmoins, si la reconversion professionnelle est maintenant entrée dans les moeurs, elle n’en reste pas moins une expérience angoissante, complexe et pouvant être longue (entre 6 et 36 mois). 

    Pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, Je-Change-De-Métier décortique pour vous chaque étape de ce processus.

    Se poser les bonnes questions

    Se lever le matin pour aller au travail devient difficile ? Les mots “reconversion professionnelle” et “changer de métier” reviennent de plus en plus régulièrement dans vos conversations ? C’est assez clair, vous avez envie de changement et nous vous rassurons tout de suite, aucune honte à avoir. Au contraire. Mais êtes-vous sûr que la reconversion vous apportera la solution ?  

    Pourquoi est-il nécessaire de comprendre ce besoin de changement ? 

    La réponse est simple. Pour s’assurer de faire le bon choix et ne pas s’aventurer dans une expérience aussi complexe inutilement. 

    En effet, s’il existe des raisons tout à fait louables de choisir la voie de la reconversion, il en existe également de très mauvaises qui peuvent avoir des conséquences désastreuses. 

    Pour repérer un vrai besoin de changer de vie professionnelle, il convient au préalable de prendre totalement conscience de son malaise, en comprendre ses causes et s’assurer qu’on ne peut pas l’améliorer : stress, burn out, lassitude, manque de reconnaissance, perte de sens…

    Quelles questions se poser ? 

    Comme tout le monde, vous ne savez pas réellement par quel bout commencer donc le mieux est déjà d’en parler autour de vous, de discuter avec des personnes ayant effectué une reconversion, lire des témoignages, vous renseigner pour faire une réelle introspection et mieux cerner vos envies profondes. 

    Internet regorge d’articles sur le sujet : “Pourquoi ai-je envie de changer de job ? “, “Pour quelles raisons se reconvertir?”... Lisez et élargissez votre vision pour prendre de la hauteur et retirer les éventuelles œillères qui vous empêchent de prendre le recul nécessaire.  

    Pouvez-vous à présent répondre aux questions suivantes :

    • Depuis quand ai-je cette envie de changement ? 
    • Est-elle récurrente ? 
    • Est-elle structurelle ou conjoncturelle ? 
    • Qu’est-ce que j’aime le plus dans mon métier ? 
    • Qu’est-ce que je n’aime plus dans mon métier ?
    • Est-ce que je peux améliorer cela sans en changer ? 
    • Qu’est ce qui me permettrait de sauter du lit le matin ? 
    • Mes proches me trouvent-ils épanoui au travail ?
    • Quelles sont les personnes qui me semblent épanouies et pourquoi ?
    • Est-ce un caprice ou une réelle motivation ?
    • Ce projet est-il réaliste ou est-ce une lubie ?
    • Ai-je un plan B ?

     

    Si vous avez déjà en tête des idées de métier :

    • Quel impact sur ma vie privée aura-t-il ?
    • Quels sont ses avantages et inconvénients ?
    • Les formations à suivre sont-elles accessibles ?

     

    Bien sûr, vous allez vous retrouver avec des idées plein la tête ! A vous de les organiser et de peser à présent le pour et le contre. De quelle côté penche la balance ?

    Réaliser un bilan de compétences

    Vous en êtes sûr à présent : vous vous lancez dans une reconversion professionnelle. Il va à présent falloir faire les bons choix et pour cela, mieux vaut être bien accompagné. Vous pouvez décider d’avoir recours à un coach ou à Pôle emploi qui propose des formations d’orientation et de réinsertion professionnelle mais il existe aussi d’autres formes d’accompagnement comme le bilan de compétences.

    Pourquoi réaliser un bilan de compétences ? 

    Ce test permet de partir du passé pour construire son futur en faisant le point sur sa carrière, ses compétences et ses motivations.

    Il permet :

    • De prendre du recul sur soi et sur son devenir professionnel
    • De s’ouvrir à de nouvelles perspectives d’évolution
    • De donner du sens à sa carrière 
    • De définir concrètement les prochaines étapes
    • De (re)prendre confiance en soi et s’appuyer sur ses forces et ses acquis pour réaliser son nouveau projet
    • De devenir acteur de sa carrière et de se mettre en mouvement

    Comment se déroule un bilan de compétences ? 

    La démarche comporte plusieurs étapes étalées dans le temps et se déroulant en 3 temps. Le temps consacré à chaque phase est variable selon les actions conduites.

    • Une phase préliminaire 
    • Une phase d’investigation ou de tests 
    • Une phase de conclusion 

    Parfois, une quatrième phase s’ajoute. Une étape de suivi mais tous les cabinets ne le proposent pas.

    Un bilan complet nécessite entre 5 à 8  entretiens de 2 à 3 heures chacun. Au total, le bilan de compétence est réparti sur plusieurs semaines.

    De nombreux organismes sont habilités à réaliser ces bilans professionnels. Cette démarche peut être financée en tout ou partie suivant votre situation : salarié, demandeur d’emploi, bénéficiaire des minima sociaux.

    En savoir plus sur le bilan de compétences.

    Trouvez votre nouvelle voie

    Ces différents tests et entretiens ont pour objectif de vous faire  réfléchir à votre futur métier en vous donnant des pistes. Il convient à présent de suivre celles-ci et se renseigner sur ces différentes professions qui s’offrent à vous.

    Pourquoi s’informer sur les métiers ? 

    Vous entamez une démarche qui va impacter complètement votre vie professionnelle et par conséquent privée. Il serait dommage de faire le mauvais choix par manque d’information. Cette étude doit vous permettre de commencer à toucher du doigt la réalité d’un métier et de vous faire sortir d’une vision plus ou moins “fantasmée” à une réalité peut-être moins réjouissante. Vous allez également pouvoir déterminer si vous possédez les compétences requises ou s’il va falloir passer par la case formation, si votre motivation est suffisante et si votre famille vous suit toujours dans ce projet. 

    Comment trouver le bon métier ? 

    Nous avons la chance de vivre dans un monde d’information où foisonnent les ressources de tous sujets.

    Renseignez-vous sur les différents secteurs d’activité, les métiers, les entreprises qui embauchent et les zones géographiques où vous désirez travailler. Pesez le pour et le contre, renseignez-vous sur les risques et comment les limiter, notamment au niveau financier.

    Se confronter à la réalité d’un métier est la meilleure façon de prendre la bonne décision et ainsi se lancer en toute sérénité dans un nouveau projet professionnel. 

    N’hésitez pas à réaliser des stages et à utiliser les dispositifs permettant de découvrir des métiers afin de valider ou non un projet : PMSMP (période de mise en situation en milieu professionnel) mise en œuvre par le Pôle Emploi, stages de découverte par le biais des missions locales pour les plus jeunes, période d’immersion via des plateformes spécialisées. Prenez le temps de rencontrer des professionnels du secteur pour connaître les avantages et les inconvénients du métier.

    Se former 

    Les étapes précédentes vous ont fait prendre conscience que vos connaissances et compétences actuelles ne sont pas suffisantes ? Vous allez certainement devoir passer par la case formation. Si pour certain, c’est l’occasion de revivre un peu de son jeune temps, pour d’autres la reprise d’études peut être une vraie source d’angoisse.

    Pourquoi penser à la formation ? 

    Imaginez que vous soyez comptable (peut-être est-ce le cas d’ailleurs)  et que vous souhaitiez à présent devenir boulanger. Si vous aurez des facilités avec les chiffres, il n’en sera peut-être pas de même avec le façonnage des pains, non ?

    En trouvant votre voie, vous évaluez quel écart il reste à combler entre vos savoir-faire et les compétences requises. Or, seule une formation adéquate pourra les satisfaire. 

    Trouver sa formation  

    Il est de plus en plus fréquent qu’une reconversion professionnelle nécessite une période de formation mais laquelle ? Suivant la profession envisagée, la formation sera différente.

    Pour cela, quelques questions seront à se poser :

    • Quel type de formation : à distance, courte, longue... ? 
    • Formation à une technique particulière ? A un logiciel? 
    • Formation obligatoire ou pas ?
    • Formation certifiante ou diplômante ? 
    • Comment financer cette formation ? 

    Avec touts ces informations, il sera assez simple de trouver la ou les formations qui répondront à votre envie sinon, vous pouvez également lire notre article ci-dessous : 

    9 conseils pour bien choisir sa formation lors de sa reconversion

    Trouver des financements

    La question du financement de la reconversion professionnelle reste  au cœur des préoccupations des différents candidats à un changement de métier et bien souvent peut faire hésiter ceux qui rêvent de se reconvertir. Car oui, une reconversion professionnelle demande un certain investissement. Certes, celui-ci paiera certainement dans le temps mais en attendant, il faut pouvoir avancer tout ou partie des fonds. Heureusement, de nombreux dispositifs existent suivant votre situation : salarié, demandeur d’emploi, indépendant, handicapé…

    De plus, faire financer sa formation demande une patience à toutes épreuves car le volet « administratif» des prises en charge est assez  fastidieux (bien qu’il devrait s’arranger avec la nouvelle plateforme du CPF). Gardez également bien à l’esprit qu’il faudra probablement mettre la main à la poche pour prendre en charge une partie des frais.

    Les financements disponibles

    Se lancer

    Vous voici enfin prêt à changer de vie et vous lancer dans une nouvelle aventure professionnelle car une fois votre formation finie, et le projet professionnel abouti, il est temps de trouver un job.

    Repensez votre CV, préparez votre lettre de motivation, postulez… autant d’étapes par lesquelles vous étiez déjà passé quelques années auparavant.

    Ne tentez pas de cacher votre reconversion. Faites-en une force et un véritable atout dans votre parcours professionnel. Votre futur employeur n’en sera que plus impressionné.

    Accepter de vous tromper

    Si un projet de reconversion professionnelle peut demander du temps avant d’aboutir, il peut aussi ne pas aboutir du tout et là, il faut savoir l’accepter et s’y préparer.

    En cas d’échec, il faut faire preuve de recul pour accepter la situation et surtout, savoir rebondir.

    Qu’est-ce que cette expérience vous a enseigné ? Quelles alternatives s’offrent à vous ? Ne pouvez-vous pas revenir à votre ancienne profession avec un nouveau regard et ces nouvelles compétences ?

    Ne laissez surtout pas le défaitisme et le doute vous envahir car votre travail personnel fait en amont vous aidera toujours dans vos futurs projets.


    Publié le 06 Déc. 2019 , et mis à jour le 25 Avr. 2020
    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti