10 métiers de l’artisanat qui recrutent en 2022

Vous souhaitez vous engager sans crainte dans une formation pour vous reconvertir dans un métier où les promesses d’embauches sont nombreuses ? L’artisanat vous tend les bras.

10 métiers de l’artisanat qui recrutent en 2022

Chaque année, ce ne sont pas moins de 50 000 postes qui sont à pourvoir dans le domaine de l’artisanat. Avec plus de 250 métiers, ce secteur offre une immense palette de carrières mais surtout, de réelles opportunités professionnelles. 

Pourtant, le secteur peine à recruter.

Si vous envisagez une reconversion et que vous souhaitez trouver rapidement un poste, une multitude de métiers sont à votre portée et parmi eux, 10 ont retenu notre attention : carreleur-mosaïste, chapiste, projeteur de polyuréthane, plombier, coiffeur, menuisier, électricien, mécanicien, boulanger et boucher.

En plus d’offrir d’excellentes perspectives d’insertion et de mobilité professionnelle, ces métiers manuels sont rapides d’accès grâce aux  formations courtes et souvent bien plus attractifs que d’autres professions diplômantes en termes de salaire ou d’autonomie. 

Carreleur-mosaïste

CarreleurLe carreleur a pour mission d’habiller les murs et les sols en les revêtant de carreaux céramiques ou de matériaux assimilés. Il joue un rôle primordial dans la décoration et la finition. 

Il travaille en intérieur et en extérieur de par la diversité des constructions qui s’offrent à lui. Sur un ouvrage neuf ou en réhabilitation, il prépare les supports, façonne et pose une grande diversité de matériaux : les grès émaillés et grès cérames, les faïences, les marbres, les pâtes de verre… Minutieux, il travaille avec soin et habileté pour réaliser des assemblages de carreaux parfaits. Doté d’un sens esthétique, il est un véritable artiste dans l’élaboration de certains ouvrages de décoration. 

Il a également un rôle important dans le conseil, la protection, l’étanchéité, et l’harmonie des couleurs proposées pour revêtir les supports horizontaux et verticaux qui lui sont confiés.

De l'ouvrier au maître ouvrier ou au chef d'entreprise, le secteur offre de réelles perspectives d'évolution de carrière.

Formation

Du CAP « carrelage-mosaïque » jusqu’au BTS « Finitions, aménagement des bâtiments : conception et réalisation », pour devenir carreleur-mosaïste, de nombreuses voies s’offrent aux candidats. Ces différentes options permettent une reconversion relativement aisée vers ce métier.

Rémunération

En tant que salarié, la rémunération varie selon la taille de l’entreprise, du secteur d’activité, de la qualification et de l’expérience. En moyenne, elle évolue entre le SMIC et 3 200 euros brut.

Devenir Carreleur-céramiste

Envie d'en savoir plus sur le métier de carreleur ? N'hésitez pas à consulter le site devenircarreleur.fr, édité par l'UNECP.

Chapiste

ChapisteLe chapiste organise et réalise tous les travaux nécessaires à la mise en œuvre des chapes fluides fournies par les centrales agréées, en construction neuve et en rénovation. 

Il est amené à travailler sur différents supports (maçonnerie, plancher bois,) et à mettre en œuvre différents types de chapes fluides (ciment, sulfate de calcium et liants spéciaux) destinées à recevoir des revêtements de sol intérieur. Il met en œuvre les isolants thermiques et phoniques. 

Minutieux et précis, le chapiste possède la parfaite maîtrise de son métier et sait s’adapter aux évolutions techniques des produits. 

Le métier est en outre une passerelle vers d’autres métiers (carreleur, maçon). Une expérience confirmée permet au chapiste d’accéder à des postes de chef d'équipe ou de chef d'entreprise.

Formation

Pour devenir chapiste, il existe un cursus unique : Titre professionnel carreleur-chapiste.

Cette formation permet une reconversion relativement aisée vers ce métier.

Rémunération

Salarié au sein d’une entreprise, un chapiste touche entre le SMIC et 3 000 bruts mensuels.

Devenir Chapiste

Projeteur de Polyuréthane

projeteur de polyuréthaneUn projeteur de polyuréthane réalise tous les travaux nécessaires à la mise en œuvre de systèmes de polyuréthane projeté destinés à l’isolation thermique des bâtiments.

Il travaille en équipe avec rigueur et soin et projette la mousse de polyuréthane à l'aide d'une unité mobile de projection. Cette mousse de polyuréthane forme un isolant thermique qui s’applique en planchers intérieurs, en murs intérieurs et en combles.

Le projeteur de polyuréthane peut être un salarié d’une entreprise et évoluer vers un poste de chef d'entreprise.

Formation

Le CQP « Projeteur de polyuréthane du bâtiment » permet d’accéder à cette profession. 

De plus, les projeteurs de polyuréthane suivent une formation sécurité indispensable pour maîtriser les risques chimiques.

Rémunération

Pour les salariés, la rémunération varie en fonction des chantiers gérés par l’entreprise. En moyenne, un projeteur de polyuréthane touche entre le SMIC et 3 000 euros par mois.

Devenir projeteur de polyuréthane

Plombier

PlombierProfessionnel indispensable du bâtiment, le plombier réalise diverses missions : réfection et entretien d'installations existantes, installation de réseaux de distribution d'eau, installation de chauffe-eau, pose et raccordement d’évier, de lavabo, de baignoire, de wc et de la robinetterie…

Il peut exercer pour des PME ou des artisans du bâtiment ou bien travailler à son compte.

Avec plus de 17 000 projets de recrutement en 2021 (selon l’enquête de Besoins en main-d’œuvre de Pôle emploi de 2021), le métier de plombier fait partie des professions de l’artisanat qui recrutent.

Formation

Pour devenir plombier, les candidats peuvent préparer le CAP monteur en installations sanitaires ou le CAP monteur en installations thermiques par la voie de la formation continue. Il existe également des BEP ainsi que des bac pro qui permettent d’accéder au métier. Le TP installateur en thermique et sanitaire est également une autre voie d’accès.

Rémunération

En fonction de son expérience, un plombier salarié gagne entre le SMIC et 2 500€ par mois. À son compte, sa rémunération varie en moyenne entre 3 000€ et 5 000€ par mois.

Devenir plombier

Coiffeur / coiffeuse

CoiffeurÀ la tête de la deuxième activité artisanale la plus représentée, les coiffeurs comptent recruter près de 16 000 salariés cette année. Néanmoins, les candidats qualifiés manquent. En effet, chaque année, environ 10 000 postes peinent à être pourvus en raison notamment d'un turn-over important.

Le professionnel assure l’ensemble des soins esthétiques et hygiéniques de la chevelure (shampooing, coupe, brushing, permanente, balayage, coloration…) sans oublier la vente de produits capillaires et d’accessoires.

Il peut travailler dans un salon de coiffure indépendant ou franchisé ou bien se mettre à son compte.

Formation

Pour devenir coiffeur, il faut au minimum le CAP Métiers de la coiffure (anciennement intitulé CAP Coiffure). Par contre, le BP coiffure est indispensable pour ouvrir son propre salon.

Rémunération

Le salaire d’un coiffeur débutant est généralement le SMIC. À cela peut s’ajouter un intéressement sur le chiffre d’affaires ainsi que les pourboires laissés par les clients. 

Un coiffeur à domicile peut toucher jusqu’à 2 000€ bruts par mois et un gérant de salon de coiffure peut gagner jusqu’à 4 500€ (selon l’INSEE) en fonction de la rentabilité du salon.

Devenir coiffeur

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Menuisier

MenuisierPlus de 15 000 recrutements de menuisiers sont prévus cette année. Les deux tiers sont jugés difficiles à pourvoir à cause du manque de personnel qualifié.

Le professionnel est spécialisé dans la fabrication et la pose de fenêtres, parquets, escaliers, volets, placards, portes, cloisons… Il peut aussi intervenir pour l'aménagement intérieur de magasins, de bureaux ou encore de logements. 

Son matériel de prédilection est le bois mais il peut également utiliser de l’aluminium, du plastique, du PVC et du verre.

Formation

Dans le cadre de la formation pour adultes, il est possible de préparer le CAP menuisier installateur, le CAP menuisier, fabricant de menuiserie, mobilier et agencement, le bac professionnel technicien menuisier agenceur ou le BP menuisier…

Plusieurs titres professionnels (Menuisier poseur-installateur, Menuisier agenceur, Menuisier aluminium…) permettent aux adultes de se reconvertir aisément.

Rémunération

En début de carrière, un menuisier gagne environ le SMIC et après quelques années d’expérience entre 1 700€ et 1 800€ bruts par mois.

Devenir menuisier

Électricien

ÉlectricienAvec près de 14 000 recrutements prévus cette année, électricien est un métier qui offre de nombreux débouchés. 

Il est en charge de l'installation, de la maintenance et de l'amélioration d'équipements électriques.

Formation

Les candidats en reconversion professionnelle peuvent préparer le CAP électricien, le BP électricien, le BAC pro Métiers de l'Électricité et de ses Environnements Connectés ou le TP électricien d'équipement du Bâtiment...

Rémunération

Le salaire d’un électricien dépend de sa spécialité, de sa qualification et de ses compétences. Un salarié touche entre le SMIC et 1 800€ bruts par mois, un chef d'équipe entre 1 800€ et 2 300€ et un indépendant jusqu'à 5 000€.

Devenir électricien

Mécanicien

MécanicienLe mécanicien automobile effectue les révisions des véhicules et l’entretien courant (vidanges, contrôle de l'allumage, des freins, de la carburation…), met à jour les données des ordinateurs de bord, règle les parties mécaniques, électriques, hydrauliques et pneumatiques du véhicule, diagnostique les causes d’une défaillance, réalise les réparations éventuelles et vend des pièces détachées.

Formation

Le CAP maintenance des véhicules option voitures particulières, le BAC pro Maintenance des véhicules option voitures particulières ou le titre professionnel Mécanicien de maintenance automobile… permettent d’accéder à la profession.

Rémunération

En début de carrière, un mécanicien gagne le SMIC. En tant qu’artisan, un mécanicien automobile se rémunère entre 2 500€ et 4 500€.

Devenir mécanicien

Boulanger

BoulangerAvec 6 milliards de baguettes qui sortent des fournils, plus de 12 millions de consommateurs chaque année, plus de 33 000 établissements et un chiffre d’affaires moyen estimé à 322 000€ HT en 2020 (selon l’Observatoire des métiers de l’alimentation), la boulangerie a le vent en poupe.

Le professionnel intervient à toutes les étapes de fabrication en commençant par la sélection des farines et autres ingrédients nécessaires à l’élaboration de ses pains, viennoiseries et pizzas...

Formation

Le métier est accessible avec un CAP boulanger. Il est également possible de passer par un BAC pro, un BP (indispensable pour ouvrir une boulangerie) ou un BM boulanger (indispensable pour créer une entreprise artisanale).

Rémunération

En début de carrière, un boulanger salarié touche le SMIC. La rémunération d’un artisan dépend de la popularité de sa boulangerie et de son emplacement.

Devenir boulanger

Boucher

BoucherAvec 80 000 emplois et 18 000 points de vente, la boucherie est un secteur en pleine croissance. Plus de 5 000 postes sont à pourvoir et on enregistre chaque année 1 500 adultes en reconversion (source Confédération française de la boucherie), dont la moitié ont pour projet de travailler à leur compte après quelques années. Cependant, le métier de boucher (tout comme celui de charcutier) manque de candidats.

A son compte ou salarié, le boucher désosse, découpe et dénerve de la viande. Il peut également préparer des plats cuisinés qu’il proposera à la vente.

Formation

Pour devenir boucher, de nombreux diplômes existent : le CAP Boucher, le BEP Boucher charcutier, le BP Boucher, le BAC pro Boucher charcutier traiteur…

Dans le cadre d’une reconversion, les candidats peuvent préparer ces diplômes ou le CQP boucher.

Rémunération

Salarié, un boucher gagne environ le SMIC. À son compte, ses revenus dépendent de sa clientèle. 

Devenir boucher

Pour approfondir
Quels sont les secteurs qui embauchent le plus les seniors ?
Secteurs qui recrutent des seniors
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test