Plombier-Chauffagiste : tout savoir du métier

Quelles sont les missions du plombier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de plombier-chauffagiste.

Plombier-Chauffagiste : tout savoir du métier

Métier de plombier

Professionnel indispensable du bâtiment, un plombier installe, entretient et répare les équipements sanitaires (baignoire, chauffe-eau, compteur, robinetterie) et les canalisations d'eau, de gaz et d'air comprimé.

Ce métier sans diplôme accessible par une formation courte en plomberie est idéale dans le cadre d’une reconversion.

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un plombier ?

S’il peut sembler dépasser pour certain, le métier de plombier-chauffagiste est pourtant un acteur indispensable du bâtiment aux compétences variées. Loin de se réduire à la personne qu’on appelle en cas de fuite, la plomberie se diversifie et touche de nombreux secteurs comme l'installation de sanitaires, la pose de piscine et sauna ou encore la mise en place de système de chauffage.

Un bon plombier maîtrise de nombreuses compétences comme la soudure, l’assemblage et le façonnage des matériaux, la connaissance des réseaux de distribution d’eau et de gaz ainsi que les règles de sécurité d’installation de ces réseaux. 

Un plombier professionnel intervenant sur différents chantiers tels que l’installation d’un réseau de plomberie, la rénovation d’une salle de bains, le dépannage suite à une fuite d’eau… son travail est loin d’être monotone.

Missions du plombier

La mission du plombier consiste donc à effectuer des travaux à l'intérieur de locaux de professionnels ou de particulier :

  • installation de réseaux de distribution d'eau ;
  • installation de chauffe-eau ;
  • pose et raccordement d'appareils sanitaires (évier, lavabo, baignoire, wc…)  
  • pose et raccordement de la robinetterie ;
  • réparation et entretien d'installations existantes

Où exerce le plombier ?

Un plombier exerce principalement pour des PME ou des artisans du bâtiment, tout corps d’état ou spécialisés dans les travaux de plomberie.

Il peut également travailler à son compte comme artisan-installateur ou dépanneur.

Tendance de la profession

Le secteur du BTP est très dynamique et la recherche en ouvriers qualifiés est importante. Après plus de 13 000 projets de recrutement en 2019 (selon une enquête de Besoins en main-d’œuvre de Pôle emploi), le métier de plombier fait partie des professions qui recrutent.

Le jeune plombier n’aura donc aucun mal à trouver un emploi.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités requises pour devenir plombier

Le métier de plombier demande certaines aptitudes :

De la disponibilité

Intervenant souvent en urgence, le plombier doit faire preuve d’une grande disponibilité. De plus, il  peut devoir travailler loin de chez lui et à des heures variables qui lui impose une certaine flexibilité. 

Le sens des responsabilités

Le plombier est responsable de ses travaux et doit garantir la solidité et le respect de toutes les normes de son travail. Seule une très bonne organisation et la conscience de ses responsabilités permettent de s’assurer la meilleure qualité..

Une bonne condition physique

Comme la plupart des métiers du bâtiment, celui de plombier est un métier physique qui impose de maintenir des positions relativement inconfortables pendant son travail et de porter régulièrement des charges lourdes. 

Avoir un bon sens relationnel

Le plombier est souvent assisté par d’autres professionnels du bâtiment lors des chantiers. Il faut donc savoir travailler en équipe pour répartir efficacement les tâches et mener à bien la mission.

Comment devenir plombier ?

Pour pratiquer ce métier, le bac n’est pas nécessaire mais il faut suivre des formations.

Formation initiale

Sans le bac

  • CAP monteur en installations sanitaires (ex CAP installateur sanitaire),
  • CAP monteur en installations thermiques (ex CAP installateur thermique),
  • BEP maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
  • BEP installation des systèmes énergétiques et climatiques
  • MC (mention complémentaire) maintenance en équipement thermique individuel (1 an après le CAP ) ;
  • MC zinguerie

Avec un niveau bac ou équivalent

  • Bac pro technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques 
  • Bac pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques,
  • Bac pro technicien du froid et du conditionnement de l'air,
  • BP (brevet professionnel 2 ans après CAP) monteur en installations de génie climatique et sanitaire,
  • BP métiers de la piscine,

Après le bac

  • BTS FED - fluides énergie domotique option A : génie climatique et fluidique. 


Pour diversifier ses services, le plombier doit passer en plus des des habilitations complémentaires  : 

  • RGE : reconnu garant de l'environnement
  • PGN : professionnel gaz naturel
  • PGP : professionnel gaz propane

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir plombier par la voie de la formation continue en préparant les diplômes cités ci-dessus. 

Il est également possible de préparer le TP installateur en thermique et sanitaire.

Évolutions possibles du plombier 

Hormis créer sa propre entreprise artisanale, le plombier salarié aura peut de possibilité d’évolution. Il pourra devenir responsable d’une équipe d’ouvriers sur les chantiers importants ou encore être amené à superviser et encadrer les travaux. Avec des formations complémentaires, il pourra s’orienter vers le métier de plombier zingueur.

Salaire d’un plombier 

Quel est le salaire d’un plombier salarié ? Un plombier débute rarement à son compte car le métier demande de la pratique. En début de carrière, il exerce donc généralement pour une entreprise de BTP qui le déploie sur des chantiers au fur et à mesure des besoins.

Le salaire d’un plombier dépend essentiellement de son niveau d'études, de son ancienneté dans l’entreprise et de sa région. Plus le plombier aura un niveau d’expérience élevé et plus son salaire évoluera.

Un plombier débutant gagne environ le SMIC et pourra espérer gagner jusqu’à 2 000-2 500€ en fin de carrière. Celui qui crée sa propre entreprise a des revenus très variables mais on estime en moyenne une rémunération de 3 000€ à 5 000€ par mois.

Envie d’une reconversion en tant que plombier ?

Avantages d’une reconversion en tant que plombier

  • Salaire très attractif pour les profils expérimentés ou à leur compte.
  • Profession accessible dès le CAP.
  • Missions variées : type d'installation, type de réparation, terrain d'exercice.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Déplacements fréquents.
  • Grande amplitude horaire : travail en soirée et parfois les week-ends

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Normes de sécurité liées au gaz
  • Electricité
  • Électrotechnique
  • Techniques de filtration
  • Règles et consignes de sécurité
  • Mécanique
  • Calcul dimensionnel (surface, volume, ...)
  • Lecture de plan, de schéma
  • Procédés de brasage
  • Techniques de sertissage
  • Techniques de cintrage
  • Techniques de soudure
  • Techniques d'amélioration énergétique des bâtiments

Savoir-faire

  • Démonter une ancienne installation
  • Poser des éléments sanitaires
  • Installer des équipements de chauffage
  • Réaliser des travaux de raccordement aux appareils de chauffage et éléments sanitaires
  • Poser des tuyauteries
  • Installer une pente d'écoulement
  • Tester l'étanchéité d'une pente d'écoulement
  • Réaliser un diagnostic de panne ou de dysfonctionnement d'installation
  • Changer une pièce défectueuse
  • Réparer une pièce défectueuse
  • Vérifier les pressions et températures, les échanges de chaleur, ... et ajuster les réglages
  • Creuser des saignées

(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion de plombier ?

Changer de métier au profit de celui de plombier n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de plombier, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que plombier mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test