Plombier-Chauffagiste : tout savoir du métier

Vous recherchez un métier sans diplôme nécessaire et accessible par une formation courte pour vous reconvertir ? Découvrez le métier de Plombier-Chauffagiste : mission, formation, salaire, débouchés, vous saurez tout.

Plombier-Chauffagiste
Sommaire

    Plombier-Chauffagiste : tout savoir de ses missions

    S’il peut sembler dépasser pour certain, le métier de  plombier-chauffagiste est pourtant un acteur indispensable du bâtiment aux compétences variées. Loin de se réduire à la personne qu’on appelle en cas de fuite, la plomberie se diversifie et touche de nombreux secteurs comme l'installation de sanitaires, la pose de piscine et sauna ou encore la mise en place de système de chauffage.

    La mission du plombier consiste donc à effectuer des travaux à l'intérieur de locaux de professionnels ou de particulier :

    • installation de réseaux de distribution d'eau ;
    • installation de chauffe-eau ;
    • pose et raccordement d'appareils sanitaires (évier, lavabo, baignoire, wc…)  
    • pose et raccordement de la robinetterie ;
    • réfection et de entretien d'installations existantes. 

    Un bon plombier maîtrise de nombreuses compétences comme la soudure, l’assemblage et le façonnage des matériaux, la connaissance des réseaux de distribution d’eau et de gaz ainsi que les règles de sécurité d’installation de ces réseaux. 

    Un plombier professionnel intervenant sur différents chantiers tels que l’installation d’un réseau de plomberie, la rénovation d’une salle de bains, le dépannage suite à une fuite d’eau … son travail est loin d’être monotone.

    Qualités requises pour devenir plombier

    Le métier de plombier demande certaines aptitudes :

    De la disponibilité

    Intervenant souvent en urgence, le plombier doit faire preuve d’une grande disponibilité. De plus, il  peut devoir travailler loin de chez lui et à des heures variables qui lui impose une certaine flexibilité. 

    Le sens des responsabilités

    Le plombier est responsable de ses travaux et doit garantir la solidité et le respect de toutes les normes de son travail. Seule une très bonne organisation et la conscience de ses responsabilités permet de s’assurer la meilleure qualité..

    Une bonne condition physique

    Comme la plupart des métiers du bâtiment, celui de plombier est un métier physique qui impose de maintenir des positions relativement inconfortables pendant son travail et de porter régulièrement des charges lourdes. 

    Avoir un bon sens relationnel

    Le plombier est souvent assisté par d’autres professionnels du bâtiment lors des chantiers. Il faut donc savoir travailler en équipe pour répartir efficacement les tâches et mener à bien la mission.

    Comment devenir plombier ?

    Pour pratiquer ce métier, le bac n’est pas nécessaire mais il faut suivre des formations.

    Sans le bac

    • CAP monteur en installations sanitaires (ex CAP installateur sanitaire),
    • CAP monteur en installations thermiques (ex CAP installateur thermique),
    • MC (mention complémentaire) maintenance en équipement thermique individuel (1 an après le CAP ) ;
    • MC zinguerie

    Avec un niveau bac ou équivalent

    • Bac pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques,
    • Bac pro technicien du froid et du conditionnement de l'air,
    • BP (brevet professionnel 2 ans après CAP)  monteur en installation du génie climatique et sanitaire,
    • BP métiers de la piscine,

    Après le bac

    • BTS FED - fluides énergie domotique option A : génie climatique et fluidique. 

     

    Pour diversifier ses services, le plombier doit passer en plus des des habilitations complémentaires  : 

    • RGE : reconnu garant de l'environnement
    • PGN : professionnel gaz naturel
    • PGP : professionnel gaz propane

    Salaire d’un plombier 

    Quel est le salaire d’un plombier salarié ? Un plombier débute rarement à son compte car le métier demande de la pratique. En début de carrière, il exerce donc généralement pour une entreprise de BTP qui le déploie sur des chantiers au fur et à mesure des besoins.

    Le salaire d’un plombier dépend essentiellement de son niveau d’études, son ancienneté dans l’entreprise et de sa région. Plus le plombier aura un niveau d’expérience élevé et plus son salaire évoluera.

    Un plombier débutant gagne environ le S.M.I.C. et pourra espérer gagner jusqu’à 2000-2500€ en fin de carrière. Celui qui crée sa propre entreprise a des revenus très variables mais on estime en moyenne une rémunération de 3000 € à 5000 € par mois.

    Débouchés, évolutions

    Le secteur du BTP est très dynamique et la recherche en ouvrier qualifié importante. Le jeune plombier n’aura donc aucun mal à trouver un emploi.

    Hormis créer sa propre entreprise artisanale, le plombier salarié aura peu de possibilités d’évolution. Il pourra devenir responsable d’une équipe d’ouvriers sur les chantiers importants ou encore être amené à superviser et encadrer les travaux. Avec des formations complémentaires, il pourra s’orienter vers le métier de plombier zingueur.