Frigoriste | Fiche métier

Quelles sont les missions du frigoriste ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de frigoriste.

Frigoriste | Fiche métier

Métier de frigoriste

Spécialiste du froid, un frigoriste est un technicien chargé de fabriquer, d'installer, de réparer et d'entretenir des systèmes réfrigérés et de climatisation.

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un frigoriste ?

Le frigoriste est également appelé conducteur d'installations frigorifiques, mécanicien de maintenance des systèmes climatiques et frigorifiques, monteur dépanneur frigoriste, technicien froid et climatisation, monteur en installations thermiques et climatiques, dépanneur en installations de froid et climatisation...

Ce professionnel est amené à travailler sur une grande diversité d'installations et de matériels (appareils de climatisation, systèmes de réfrigération, pompes à chaleur, chambres froides, enceintes thermiques et climatiques) et d'une façon générale dans tous les domaines qui utilisent le froid. 

Dans les grandes entreprises, il peut choisir de se spécialiser dans la fabrication, dans l’installation ou la maintenance des systèmes frigorifiques et de climatisation.

Le frigoriste peut travailler auprès de tous les publics qui disposent d’un équipement réfrigéré ou climatisé : au domicile des particuliers ou auprès des professionnels (usines, grande distribution, restauration, commerces, aéronautique, hôpitaux, laboratoires…)

Missions du frigoriste

En fonction de sa spécialité, les missions du frigoriste peuvent être variées :

  • interprétation des schémas d’installation
  • installation et démantèlement des équipements réfrigérés ou climatisés
  • vérification de la conformité du matériel installé
  • raccordements frigorifiques et électriques
  • pose de système de télésurveillance (alarme)
  • diagnostic de panne et remplacement des pièces défectueuses
  • maintenance des équipements
  • rédaction des rapports d’intervention après la mission
  • ...

Où exerce le frigoriste ?

Le frigoriste travaille le plus souvent pour le compte d’entreprises de BTP ou spécialisées en installations climatiques. Il peut aussi être amené à intervenir chez les commerçants, chez les industriels, pour le génie civil ou dans le domaine militaire...

Il exerce généralement dans une petite entreprise (60% d'entre elles emploient moins de dix salariés).

Il peut également lancer sa propre activité et travailler à son compte.

Tendance de la profession

En raison de la mise en application des nouvelles normes environnementales et d’économie d’énergie, la demande de personnel qualifié dans le secteur du froid est importante. 

La profession propose de nombreux postes dans toute la France.

Qualités requises pour devenir frigoriste

Plusieurs qualités et compétences sont indispensables pour devenir frigoriste : 

  • Avoir des connaissances pointues, notamment dans la mécanique des fluides, les énergies, la domotique et l’électronique
  • Avoir des compétences en soudure, en électricité et en gaz pour être frigoriste indépendant
  • Grande capacité de concentration
  • Minutie
  • Méthode
  • Autonomie
  • Aisance relationnelle
  • Adaptabilité 
  • Rapidité de décision et d’exécution (il faut savoir agir vite et parfois dans l’urgence)
  • Rigueur, en particulier dans le respect des consignes de sécurité

Formations pour devenir frigoriste

Pour devenir frigoriste, le CAP est le minimum requis. Cependant, les entreprises recherchent particulièrement des candidats avec un bac voire un bac + 2 ou +3. 

De plus, il est nécessaire de se former aux nouvelles technologies régulièrement au cours de sa carrière car les normes dans le domaine étant amenées à évoluer au fil des années.

Formation initiale

Niveau CAP  

  • CAP monteur en installations thermiques (anciennement : CAP installateur thermique)
  • CAP installateur en froid et conditionnement d'air

Niveau Bac 

  • Bac pro métiers du froid et des énergies renouvelables 
  • Bac pro TISEC - technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques
  • Bac pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
  • Bac pro technicien du froid et du conditionnement de l'air
  • BP installateur, dépanneur en froid et conditionnement d'air
  • BP monteur en installations de génie climatique et sanitaire 

Niveau Bac +2

  • BTS MS - maintenance des systèmes, option systèmes énergétiques et fluidiques
  • BTS FED - fluides énergies domotique - option froid et conditionnement d'air
  • DUT GTE - Génie thermique et énergie

Niveau Bac +3

  • BUT GTE - Génie thermique et énergie
  • Licence professionnelle installations frigorifiques et de conditionnement d'air

Certaines habilitations ou attestations complémentaires peuvent être exigées (attestation des fluides, habilitation électrique...).

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir frigoriste par la voie de la formation continue en préparant les diplômes cités ci-dessus ou le TP Monteur dépanneur frigoriste.

Évolutions possibles du frigoriste 

Après quelques années d'expérience ou des formations complémentaires, le frigoriste peut prendre de nouvelles responsabilités en devenant chef d’équipe, chef d’atelier, gestionnaire des interventions ou bien occuper un poste de technico-commercial chez un fabricant de matériel par exemple. 

Il peut également se spécialiser dans le conseil ou l’expertise en énergie.

Il peut aussi s’installer à son compte.

Salaire d’un frigoriste 

Le salaire d’un frigoriste débutant est proche du SMIC. Mais en raison de la forte demande et de la pénurie de profils plaçant les candidats en position de force dans la négociation de leur salaire, il n'est pas rare de voir des premiers postes rémunérés jusqu’à 2 200€ brut par mois.

Après plusieurs années d'expérience et avec l'accroissement de ses responsabilités, le frigoriste peut gagner 2 500€ par mois environ. 

A son compte, son salaire varie en fonction de sa clientèle.

Envie d’une reconversion en tant que frigoriste ?

Avantages d’une reconversion en tant que frigoriste

  • La grande variété des chantiers, des missions et des technologies utilisées rend ce métier diversifié et passionnant.
  • L’évolution professionnelle est rapide.
  • Peu de candidats. Par conséquent, vous n’aurez pas de difficultés à trouver un emploi.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Les déplacements sont fréquents.
  • Grande amplitude horaire surtout dans le domaine de la maintenance ou pour les frigoristes indépendants. Il ne faut pas compter ses heures.
  • Le frigoriste est souvent amené à travailler en période estivale, car c’est la période où il a le plus de demandes d’installations de climatisation, de réparations… Par conséquent, il lui est difficile de prendre des vacances en été.

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Appoint de fluides frigorigènes
  • Machine de transfert de fluides frigorigènes
  • Thermique
  • Appareil de contrôle de programmation
  • Utilisation d'appareils de mesure spécifique (Manifold, vacuomètre, ...)
  • Utilisation d'appareils de mesure électrique (multimètre, ...)
  • Collage à chaud
  • Techniques de soudage
  • Procédés de brasage
  • Lecture de plan, de schéma
  • Règles de sécurité
  • Mécanique des fluides
  • Fluides frigorigènes
  • Automatisme
  • Électronique
  • Électromécanique
  • Electricité
  • Mécanique
  • Plomberie
  • Régulation et instrumentation
  • Aéraulique
  • Hydraulique
  • Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)

Savoir-faire

  • Identifier les phases d'intervention d'un chantier
  • Positionner et fixer les groupes, condenseurs, tubes, câbles électriques, ... de l'installation frigorifique, de conditionnement d'air, ...
  • Brancher des réseaux
  • Dimensionner des supports
  • Poser des tuyauteries
  • Vérifier la conformité de l'installation, contrôler l'étanchéité et déterminer la charge de fluide frigorigène, tirer au vide l'installation et charger le circuit
  • Démarrer l'installation, ajuster les réglages (paramètres de fonctionnement, de régulation, températures, pressions, ...)
  • Détecter un dysfonctionnement
  • Corriger un dysfonctionnement
  • Déterminer l'opération de remise en état d'une installation
  • Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné

 

(Source: code ROME I1306 - Installation et maintenance en froid, conditionnement d'air)

Par où commencer sa reconversion de frigoriste ?

Changer de métier au profit de celui de frigoriste n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de frigoriste, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que frigoriste mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test