Conducteur d’engins de chantier | Fiche métier

Quelles sont les missions du Conducteur d’engins de chantier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Conducteur d’engins de chantier.

Conducteur d’engins de chantier | Fiche métier
Sommaire

    Métier de Conducteur d’engins de chantier

    Ce métier très sollicité tient un rôle primordiale sur les chantiers. Suivez le guide.

    Qu’est-ce qu’un Conducteur d’engins ? 

    Le conducteur d’engins des travaux publics est indispensable car sans lui pas de chantier. En effet, intervenant en amont des projets et sous la direction d’un chef d’équipe ou du chef de chantier, il est chargé de conduire bulldozers, pelleteuses, rouleaux compresseurs et pelles mécaniques, le conducteur d’engins déblaie et prépare le terrain pour les chantiers.

    Les missions du conducteur d’engins ne se limitent pas seulement au déblayage du terrain, au terrassement et au transport. Il exerce aussi en tant que mécanicien et effectue de petites réparations sur les engins. Il s’occupe aussi de l’entretien du matériel. 

    Différents niveaux de certification lui permettent d’obtenir l’habilitation à conduire différents types d’engins.

    Qualités requises pour devenir Conducteur d’engins

    Disposer de bonnes connaissances en mécanique

    Pour conduire des engins, s’occuper de leur inspection avant usage et de leur entretien afin de maintenir leur bon fonctionnement, le conducteur d’engins doit disposer de bonnes connaissances en mécanique.

    Compétences pour conduire ces engins

    Il doit disposer des compétences nécessaires à la conduite de différents engins et renouveler plusieurs fois ces certifications au cours de sa carrière. 

    Rigueur

    Afin d’éviter les accidents, le conducteur d’engins doit être attentif et méticuleux. Il doit faire preuve d’un excellent sens de l’observation afin de ne pas mettre en danger ses collègues et tous les prestataires intervenant sur le même chantier.

    Sang-froid

    Le conducteur d’engins doit avoir de bons réflexes et faire preuve de sang-froid pour faire face à toutes les situations. 

    Formations pour devenir Conducteur d’engins

    Accessible avec un niveau CAP, le métier de conducteur d’engins est très sollicité dans le BTP.

    Formation initiale

    Niveau CAP

    • CAP conducteur d'engins : travaux publics et carrières
    • CAP maintenance des matériels option matériels de construction et de manutention.

    Niveau BAC

    • bac professionnel travaux publics, 
    • bac professionnel maintenance des matériels option matériels de construction et de  manutention
    • brevet professionnel (BP) conducteur d'engins de chantier des travaux publics (nécessaire pour s’installer en indépendant)

    Formation continue

    Vous envisagez une reconversion professionnelle en tant que conducteur d'engins de chantier ? Sachez que ce métier est accessible par la voie de la formation continue des adultes en préparant : 

    • le titre professionnel (TP) conducteur de pelle hydraulique et de chargeuse pelleteuse 
    • le titre professionnel (TP) conducteur de bouteur et de chargeuse. 
    • Le CAP conducteur d'engins : travaux publics et carrières, 
    • brevet professionnel (BP) conducteur d'engins de chantier des travaux publics

     

    Pour les professionnels déjà en poste, des formations afin de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier sont disponibles ainsi que la possibilité de faire reconnaître leurs compétences professionnelles grâce à la validation des acquis de l’expérience (VAE).

    Évolutions possibles du Conducteur d’engins

    Le métier de conducteur d’engins est très demandé sur le marché.

    Les entreprises du bâtiment et des travaux publics ont besoin de conducteurs d'engins de travaux publics dès qu'elles entreprennent des travaux de terrassement et de fondation. 

    Les concessionnaires d'engins de chantier recrutent également des conducteurs.

    Lorsqu'il débute, le conducteur d'engin de chantier a en charge les machines qui ont le maniement le plus simple. Avec le temps, il se voit confier des engins qui demandent plus d'expérience.

    Le conducteur d’engins a également la possibilité de devenir mécanicien, chef d’équipe ou encore chef de chantier.

    Salaire d’un Conducteur d’engins

    Au début de sa carrière, le conducteur d’engins touche un salaire brut d’environ à 25 000 € par an. Cette rémunération évolue avec le temps et l’expérience. Après une dizaine d’années, il peut espérer toucher un salaire d’environ 35 000 €.